Harvey et sa bande trahis par le fartage

«La dernière fois que ç'a été aussi pire... (Archives AFP, Jonathan Nackstrand)

Agrandir

«La dernière fois que ç'a été aussi pire que ça, c'est aux Jeux olympiques de Sotchi», a confié Alex Harvey au Soleil.

Archives AFP, Jonathan Nackstrand

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Journée difficile pour les Canadiens à la Coupe du monde de ski de fond, samedi. Alex Harvey a été le meilleur des siens avec une décevante 62e place lors des qualifications du sprint de Toblach, en Italie.

«On s'est vraiment plantés dans le fartage», a regretté l'athlète de Saint-Ferréol-les-Neiges en entrevue au Soleil. «Pourtant, c'était des conditions simples et les tests du matin s'étaient bien déroulés. Mais les gars ont changé quelque chose à la dernière minute. [...] Ils prennent le blâme», a dit Harvey en parlant de ceux qui préparent les skis pour les athlètes.

Aucun représentant de l'unifolié n'a donc pris le départ de la finale, qui a réuni les 30 meilleurs de l'épreuve préliminaire. Pendant celle-ci, Harvey a terminé 8,9 secondes derrière le gagnant de cette course, le Norvégien Finn Haagen Krogh (2:28,76). Les compatriotes de Harvey ont connu encore plus d'ennuis. Len Valjas (73e, à 10,55), Devon Kershaw (76e, 11,95), Michael Somppi (78e, 12,10) et Jesse Cockney (81e, 12,68) ont tous terminé en queue de peloton.

En finale, l'Italien Federico Pellegrino a gagné l'or devant les siens. L'Américain Simeon Hamilton et le Britannique Andrew Young ont complété le podium. Le meneur au classement cumulatif de la Coupe du monde, le Norvégien Martin Johnsrud Sundby, a pris le 12e rang.

Harvey assure qu'il ne s'était jamais senti aussi bien lors d'une épreuve de sprint cette saison, lui qui a raté les trois finales jusqu'ici. «C'est la première fois que je finissais devant Len [Valjas]», a-t-il illustré, en nommant le meilleur Canadien dans cette discipline. Les problèmes de ski rendent donc le résultat «encore plus décevant».

Le fondeur se retrouve au 12e rang du classement général. Il espérait lutter pour le sommet. La saison est encore jeune, a toutefois lancé Harvey. Il a rappelé samedi avoir accumulé très peu de points avant les Fêtes lors de la saison 2013-2014. Il avait finalement terminé troisième.

Sundby «dur à détrôner»

La domination sans appel de Sundby amenuise toutefois les espoirs de ses adversaires. Le Norvégien a déjà engrangé 588 points, 213 de plus que son plus proche poursuivant et 413 de plus que Harvey. «Il va être dur à détrôner», a reconnu le Québécois. «Je pense que maintenant tout le monde vise plus le podium que la première place» du classement cumulatif. 

Les meilleurs fondeurs au monde enfileront de nouveau leurs skis dimanche pour le 15 kilomètres de style classique, dernière épreuve de l'année 2015. «Le podium est réaliste», a conclu Harvey.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer