Marquis et Pouliot-Cavanagh entendent repousser leurs limites

Simon Pouliot-Cavanagh (6) et Philippe Marquis (bras croisés)... (La Presse, Bernard Brault)

Agrandir

Simon Pouliot-Cavanagh (6) et Philippe Marquis (bras croisés) ont leur coéquipier et quadruple champion en titre de la Coupe du monde, Mikaël Kingsbury, dans leur mire.

La Presse, Bernard Brault

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Philippe Marquis et Simon Pouliot-Cavanagh entament la nouvelle saison de bosses avec l'objectif de faire au moins aussi bien que l'an dernier. Et celui, sans doute plus crucial, de repousser leurs limites.

Ce qui représente deux beaux défis. Les deux skieurs acrobatiques ont terminé respectivement troisième et sixième au classement de la Coupe du monde 2014-2015. Leur meilleur résultat en carrière.

«L'objectif, c'est d'être sur le podium à toutes les compétitions», affirme Marquis, rejoint par téléphone en Finlande, où se déroulera la première épreuve de la Coupe du monde, samedi. N'empêche qu'il se donne le droit à l'erreur. À plus de deux ans des prochains Jeux olympiques, la saison qui s'amorce en est une «de transition», dit l'athlète de Québec. Il compte en profiter pour tester de nouveaux sauts. Avec les risques que ça implique. «Je m'attends à ce que ça puisse passer ou casser», reconnaît-il.

Pouliot-Cavanagh a aussi mis l'accent sur les sauts les plus difficiles de son répertoire pendant la saison morte. Histoire d'être plus à l'aise quand vient le temps de les utiliser en compétition. «Je sentais qu'il y avait une petite hésitation» dans ces sauts, explique-t-il. 

Une victoire en Coupe du monde demeure un objectif pour l'athlète de 25 ans, mais il est réaliste : la compétition est immense. En partant de l'interne. «Ça ne sera pas évident», dit-il en parlant du calibre de ses amis et coéquipiers de l'équipe canadienne, Mikaël Kingsbury et Marquis en tête. «[Mais] à chaque course, j'ai les moyens de me retrouver sur le podium», lance un Pouliot-Cavanagh confiant au bout du fil.

Pour franchir de nouveaux sommets, les deux skieurs auront le meilleur dans leur mire. En ski acrobatique, ce meilleur s'appelle Kingsbury. Quadruple champion en titre de la Coupe du monde, le «king des bosses» est beaucoup plus un modèle à suivre qu'une épine dans le pied de Marquis et Pouliot-Cavanagh.

«Ça peut être une source de frustration, mais en général c'est une motivation... Et là, je te dis ça parce qu'il m'écoute dans la chambre à côté», rigole Marquis depuis son hôtel en Finlande.

«Je le côtoie tout l'été, dit Pouliot-Cavanagh. On se connaît depuis longtemps. De le voir aller, ça met la barre plus haut.»

La fin approche

À 26 et 25 ans, Marquis et Pouliot-Cavanagh voient déjà la fin de leur carrière arriver à grands pas. Ils seront skieurs jusqu'aux Jeux olympiques de 2018, l'objectif ultime.

«Tout ce que je fais, c'est dans le but d'être prêt pour ces Jeux-là. C'est comme une partie d'échecs. Il faut être prêt à faire échec et mat l'année des JO», illustre Marquis.

Et après? «Je suis pas mal certain que je vais ranger mes skis de bosses», ajoute l'étudiant en administration. Il ignore de quoi sera garni son après-carrière. «Un beau point d'interrogation.»

Pouliot-Cavanagh se donne quant à lui du temps à continuer de skier et à réfléchir à son avenir après les Jeux, mais il pourrait aussi passer à autre chose. Il étudie en massothérapie dans une école de Halifax. Et il rêve de faire un triathlon.

Audrey Robichaud pourrait rater le premier rendez-vous

La présence d'Audrey Robichaud lors de la première étape de la saison de ski acrobatique n'est pas assurée. Blessée à la cheville récemment, la bosseuse de Québec a indiqué au Soleil que la piste d'entraînement de Ruka était trop dure pour qu'elle puisse mettre son corps à l'épreuve. «Ce n'est pas une blessure trop grave», a-t-elle toutefois tenu à préciser. «Je garde espoir.» L'athlète de 27 ans a terminé la saison 2014-2015 de la Coupe du monde au quatrième rang, derrière l'Américaine Hannah Kearney et les soeurs Justine et Chloé Dufour-Lapointe. Elle avait récolté des troisièmes places lors des épreuves de Val-Saint-Côme et Tazawa (Japon), les deux dernières de la saison. En carrière, Robichaud est montée cinq fois sur le podium en Coupe du monde, dont deux fois sur la plus haute marche. Les soeurs Dufour-Lapointe et Robichaud font cette année figure de favorites. Kearney, huit fois gagnante du Globe de cristal, ayant pris sa retraite au terme de la dernière saison. 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer