Dix-septième victoire «difficile» pour Lindsey Vonn

Lindsey Vonn a remporté une deuxième descente en... (La Presse Canadienne, Frank Gunn)

Agrandir

Lindsey Vonn a remporté une deuxième descente en deux jours à Lake Louise, une 17e victoire en carrière en Coupe du monde au centre alpin d'Alberta. Dimanche dans le super-G, l'Américaine de 31 ans visera un troisième triplé dans la station des Rocheuses, après ceux de 2011 et de 2012.

La Presse Canadienne, Frank Gunn

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Lake Louise

LAKE LOUISE - Elle donne l'impression que c'est facile, mais Lindsey Vonn insiste pour dire que ce n'est pas facile de gagner à Lake Louise.

L'Américaine de 31 ans a remporté samedi une deuxième descente en deux jours, signant une 17e victoire - une 13e dans la discipline reine - en carrière en Coupe du monde au centre alpin d'Alberta.

«Je dois tout donner à chaque jour», a assuré Vonn. «Ce n'est jamais facile de gagner, peu importe la situation, et même ici à Lake Louise. C'est toujours un défi. Je ne tiens pas la victoire pour acquise même si j'ai du succès ici.»

Dimanche dans le super-G, Vonn visera un troisième triplé dans la station des Rocheuses, après ceux de 2011 et de 2012. Sa supériorité dans la discipline d'instinct est néanmoins moins nette qu'en descente. 

Samedi, des nuages menaçants ont rendu la visibilité plus faible que lors de la descente de la veille. Vonn a tout de même devancé la Suissesse Fabienne Suter par plus d'une seconde en signant un chrono de 1:50,43. Elle a battu son temps de vendredi par près d'un dixième de seconde. L'Autrichienne Cornelia Huetter (1:51,59) a terminé troisième.

Malgré les nombreuses blessures qui ont freiné sa carrière ces dernières années, la blonde a encore de la marge, d'autant plus que ses principales rivales de la saison passée sont absentes, ou ont pris leur retraite à l'orée d'une saison sans Jeux olympiques ni Mondiaux. L'Autrichienne Anna Fenninger, détentrice du gros globe de numéro un mondiale, est ainsi blessée et indisponible pour de nombreux mois, alors que la Slovène Tina Maze a pris une année sabbatique.

Un podium inattendu

À Beaver Creek, au Colorado, Marcel Hirscher a remporté le super-G, marqué par la faillite des favoris, les Norvégiens Aksel Lund Svindal et Kjetil Jansrud. L'Autrichien (1:06,90) a signé une première victoire dans cette discipline de vitesse en s'imposant devant les Américains Ted Ligety (1:07,23) et Andrew Weinbrecht (1:07,26). Le Québécois Érik Guay (1:07,65) a terminé en neuvième position.

Ce podium est complètement inattendu. En raison des conditions météo (neige et brouillard), le super-G a été raccourci et a souri aux géantistes, comme Hirscher et Ligety, ou aux skieurs partis dans les premiers dossards comme Weinbrecht.

Hirscher a déclaré s'être entraîné pour le super G seulement pendant quatre jours cette saison. «Je suis aussi impressionné, un peu comme tout le monde. C'est un résultat incroyable pour moi. Je m'entraîne beaucoup pour les épreuves, mais pas pour le super G. C'est vraiment une grosse surprise.»

Hirscher, qui compte désormais 32 victoires en Coupe du monde, ne participe pas aux épreuves de descente, lui qui soutient être intimidé par la vitesse. Ça n'a pas paru samedi. «C'est plus difficile parce qu'il y a des gros sauts. C'est le genre de choses qui me fait peur un peu. Si c'est comme aujourd'hui, je vais m'essayer», a-t-il dit au sujet de la descente prévue dimanche.  Avec Agence France-Presse

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer