Deux Québécois dans le top 10

Marie-Michèle Gagnon a terminé 8e au slalom d'Aspen... (AP, Nathan Bilow)

Agrandir

Marie-Michèle Gagnon a terminé 8e au slalom d'Aspen au Colorado. Son compatriote Erik Guay a pour sa part pris le 10e rang de la descente de Lake Louise en Alberta.

AP, Nathan Bilow

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Aspen

La portion nord-américaine de la Coupe du monde de ski alpin sourit aux Québécois, qui ont vu deux des leurs se glisser dans le top 10, samedi. Pendant que Marie-Michèle Gagnon terminait huitième du slalom d'Aspen (Colorado), Erik Guay s'offrait une 10e place pour son retour lors de la descente de Lake Louise, en Alberta.

Gagnon (1:45,26) a terminé loin de la gagnante Mikaela Shiffrin. La championne olympique et mondiale en titre a signé un chrono de 1:39,81, devançant par 3,07 secondes la Slovaque Veronika Velez Zuzulova. Elle a fracassé du même coup la marque de 1968 de la Française Florence Steurer pour la victoire par la plus grande marge de manoeuvre en slalom (trois secondes).

«À partir de maintenant, je vais vouloir signer une autre victoire par trois secondes», a dit Shiffrin. «Je sais très bien que ça pourrait ne jamais se produire à nouveau parce que les étoiles doivent parfois s'aligner.»

«Je suis contente de mon rang, huitième, c'est quand même bon», a déclaré Gagnon à l'agence Sportcom. «Par contre, je trouve que j'ai fait beaucoup d'erreurs qui m'ont coûté cher et qui auraient dû être évitées», a ajouté la skieuse de Lac-Etchemin. «C'est vraiment bien que nous ayons un deuxième slalom dimanche, ça me donne une seconde chance sur la piste.»

Quant à Laurence St-Germain, de Saint-Ferréol-les-Neiges, elle a terminé au 27e rang (1:48,66) à sa première course en Coupe du  monde, elle qui se trouvait ambitieuse d'espérer figurer dans les 30 meilleures. «Je suis vraiment contente. Je ne m'attendais pas à me qualifier pour la deuxième descente dès ma première expérience, mais je l'ai fait!

«J'étais vraiment excitée, mais stressée aussi. Ce n'est pas rien de se retrouver contre les meilleures au monde. J'avais l'habitude de regarder ces filles-là à la télévision avant. C'était mes idoles et maintenant je me retrouve à les affronter. C'est énorme!»

Le retour des revenants

À Lake Louise, on a assisté au grand retour des revenants. Guay, qui a été forcé de se retirer durant les 20 derniers mois après une opération au genou gauche, a dévalé la piste en 1:48,13, terminant au 10e rang de la descente dominée par Aksel Lund Svindal (1:47,29)... qui a raté la dernière saison en raison d'une déchirure à un tendon d'Achille subie en jouant au soccer.

«J'avais besoin d'un point de départ et maintenant je peux bâtir là-

dessus», a raconté Guay. Le skieur de Mont-Tremblant est le Canadien le plus décoré de l'histoire avec 22 médailles en Coupe du monde. Il avait conclu chaque descente d'entraînement au sein du top 6 cette semaine, mais il a perdu légèrement l'équilibre lors d'un saut, samedi.

«Après les entraînements, j'étais dans une position où tu en veux un peu plus. J'avais un peu oublié la sensation dans la porte de départ. Il y a une montée d'adrénaline. Je ne l'ai pas très bien gérée.» Avec AFP

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer