Coupe du monde de snowboard : juste le big air

Audrey McManiman et Maxence Parrot seront de l'épreuve... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Audrey McManiman et Maxence Parrot seront de l'épreuve de big air qui aura lieu à l'îlot Fleurie durant la fin de semaine des 12, 13 et 14 février.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La Coupe du monde de planche à neige quitte Stoneham. L'étape de Québec se résumera cet hiver à l'épreuve urbaine de big air à l'îlot Fleurie, où s'ajoutera un volet ski. 

Les organisateurs espèrent ainsi attirer de plus gros noms sur la structure échafaudée pour une huitième année entre les bretelles de l'autoroute Dufferin-Montmorency, pour la fin de semaine des 12, 13 et 14 février. La tenue d'un big air au Fenway Park de Boston le jeudi 11 février a déclenché le remue-ménage.

«La Fédération internationale de ski donne la priorité à Québec dans le choix des dates et des disciplines. On aurait pu dire "on veut un slopestyle et un big air" et Boston n'aurait pas eu lieu», a expliqué le président de Gestev, Patrice Drouin, jeudi, en point de presse.

«On a pensé aux athlètes et à notre situation dans le calendrier et on a décidé d'embarquer. On va permettre à Boston d'avoir lieu le jeudi. On a déplacé notre big air du vendredi au samedi [13 février], mais en faisant ça, ça ne laissait plus de place pour avoir un slopestyle. Ni avant, parce qu'il y a juste une journée entre Boston et Québec, ni après, parce que les athlètes doivent être en Corée le mardi pour les épreuves préolympiques» de slopestyle.

Scénario idéal

Québec la durable - ce sera une 18e année de Coupe du monde ou de Championnats du monde - fait donc équipe avec Boston la séduisante pour former un doublé incontournable sur la côte est. «Le scénario idéal pour les athlètes», croit Drouin.

Au premier chef, les athlètes de renom qui vont alors courir après les points de sélection olympique, la discipline faisant son entrée aux Jeux en 2018. Comme Maxence Parrot, planchiste d'élite ayant déjà confirmé sa présence au big air de Québec. Le Bromontois de 21 ans conseille aussi Gestev afin de construire un saut qui plaira aux meilleurs.

Après sa participation de 2014, Parrot n'avait pas fait escale chez nous l'hiver dernier, préférant l'Air & Style de Los Angeles tenu au même moment. «Cette année, ils ont vraiment réussi à rentrer dans l'horaire, alors je suis vraiment content d'être présent au Québec. Mon but sera que tous mes amis viennent ici rider avec moi», explique celui qui prendra part à 12 événements de décembre à mars, big air et slopestyle confondus. Il sera aussi à Boston.

Après avoir abandonné les disciplines alpines et le cross il y a deux ans, c'est au tour du slopestyle de disparaître de la programmation québécoise. Un retrait circonstanciel assure Drouin, disant vouloir revenir à la montagne dès l'an prochain. Boston ne devrait pas se répéter. Il parle de ramener du slopestyle à Stoneham, peut-être de la demi-lune et même du snowboardcross.

La planchiste de 20 ans résidente de Québec Audrey McManiman admet qu'il s'agit d'une perte pour la communauté québécoise de planche. «Les athlètes canadiens, surtout québécois, on avait beaucoup d'entrées parce que c'était ici. Moi, ç'a été ma première Coupe du monde [en 2012]», reconnaît-elle. Mais elle se réjouit surtout de voir le volet féminin se développer en big air avec l'entrée aux Jeux olympiques.

Des épreuves de big air en ski seront aussi présentées les 12 et 14 février dans le but d'obtenir une Coupe du monde double ski et snow en 2017. Le budget, chiffré à 3,6 millions $ l'hiver dernier, sera au plus amputé du tiers pour 2016.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer