Alex Harvey et le stress du divan

Alex Harvey est au repos forcé pour récupérer... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Alex Harvey est au repos forcé pour récupérer de ses deux opérations aux jambes qu'il a subies récemment pour régler un problème aux  artères iliaques. Le fondeur devrait reprendre son entraînement habituel à compter du 1er mai.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Lorsqu'il s'est réveillé, Alex Harvey ne sentait plus son corps. Il a tenté de bouger, de toucher ses jambes pour s'assurer qu'elles étaient toujours là... Impossible.

«J'ai demandé aux infirmières si j'avais encore mes deux jambes.» Elles ont dit oui. Tout allait bien, tout était normal.

Le fondeur venait de se faire opérer à l'artère iliaque, qui mène le sang aux membres inférieurs depuis l'aorte. Le bassin de l'athlète est étroit, ses muscles sont très développés. Il n'y avait pas assez d'espace pour cette artère. D'où la nécessité de l'intervention.

En fait, il a subi deux opérations : une pour chaque artère iliaque. Deux opérations sous anesthésie générale subies à la fin mars et au début avril. Au total, plus de huit heures sous le bistouri à l'Hôpital Saint-François D'Assise.

«Si quelque chose s'était mal déroulé, ils auraient pu avoir à me couper la jambe. C'était quand même assez délicat comme opération», explique l'athlète de Saint-Ferréol-les-Neiges.

La procédure visait à éliminer les douleurs qu'il ressent parfois pendant les courses et à l'entraînement. «Ça m'hypothéquait pour me rendre à mon plein potentiel. Je veux voir jusqu'à quel niveau je peux me rendre.»

S'il gagne son pari, ses adversaires en pâtiront. Après tout, Harvey a remporté deux médailles aux derniers Championnats du monde.

Aucune activité physique

Le skieur de 26 ans ne montrait aucun signe de ces invasives procédures, jeudi, lors d'une conférence de presse du Conseil du sport de haut niveau de Québec, au PEPS. «C'est encore un peu serré dans le bas de l'estomac, mais ça va. Je ne peux faire aucune activité physique. C'est ça qui est le plus difficile. C'est un stress moral d'être sur le divan et de juste avoir le droit de marcher.»

Ce stress ne durera que quelques semaines. À partir du 1er mai, il recommencera son entraînement, comme les autres années. Comme si de rien n'était.

La prochaine saison de ski de fond ne compte aucun «grand rendez-vous». Ni Jeux olympiques, ni Championnat du monde. Son énergie sera donc consacrée à la Coupe du monde, qui culminera avec huit courses en sol canadien, dont deux au centre-ville de Québec, en mars prochain. «Ça va être le moment crucial de la saison. Mettez ça à votre agenda», a lancé Harvey, qui compte briller lors de ces étapes canadiennes, ne serait-ce que pour inciter les jeunes Québécois à pratiquer son sport.

Organisme important mais méconnu

En plus d'Alex Harvey et de Laurent Dubreuil, cinq athlètes d'élite étaient les invités du Conseil du sport de haut niveau de Québec (CSHNQ), jeudi au PEPS. Audrey Robichaud (ski acrobatique), Mélissa Corbo (ski acrobatique), Charles Philibert-Thiboutot (athlétisme) ainsi que Camille Fiola-Dion et Andrée-Anne Côté (nage synchronisée) ont tour à tour parlé de l'importance dans leurs progrès de cet organisme méconnu. «Dans le sport, on est peut-être le secret le mieux gardé à Québec», lance le directeur général Côme Desrochers. «Il y a même des athlètes qui ne savent pas que les services qu'ils reçoivent viennent de nous.»

Grâce au CSHNQ, plus de 65 spécialistes en entraînement, préparateurs physiques, massothérapeutes et compagnie aident les sportifs d'élite. «C'est des petites choses comme ça qui font qu'on peut passer de la quatrième à la troisième place. Ce qui fait toute la différence du monde», explique Harvey, aidé par le CSHNQ depuis 10 ans. Chaque année, environ 300 athlètes reçoivent un soutien de l'organisation. 

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer