Alex Harvey battu... par un Australien!

Alex Harvey... (Archives AFP)

Agrandir

Alex Harvey

Archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Une semaine après sa participation payante aux Championnats du monde de ski de fond, Alex Harvey s'est retrouvé en 63e position, samedi matin en Finlande, à l'occasion d'un sprint en style libre à la Coupe du monde de Lahti. «Ç'a été une journée bizarre», convenait-il avec le sourire.

Le médaillé d'argent et de bronze du récent rendez-vous de Falun était un peu plus à plat qu'à l'habitude pour son retour en piste. C'est souvent ce qui lui arrive lorsqu'il s'offre deux jours complets de repos, un luxe qu'il s'était réservé lundi et mardi, à Stockholm, après ses excellents résultats aux Mondiaux.

«Je me suis fait battre par un Australien, disons que ça n'arrive pas à tous les jours...» ajoutait le fondeur de Saint-Ferréol-les-Neiges sur un ton amusé à propos de son classement éloigné. Phillip Bellingham, le type en question, est un abonné aux 60es positions et plus, mais il a fini 37e, samedi.

Pourtant, il pensait bien se sentir à l'échauffement du matin. Rapide, le parcours était taillé sur mesure pour les sprinteurs, même qu'au bout d'un effort de deux minutes et 50 secondes, il n'avait pas l'impression d'avoir vidé son réservoir.

«Je n'avais juste pas assez de vitesse et de puissance à comparer aux autres. J'avais pourtant bien récupéré de mon 50 km de dimanche, je me sentais bien. C'est peut-être ma pire course de l'année, je ne sais pas trop ce qui s'est passé, il s'agit juste d'une journée bizarre à oublier», racontait-il dans une conversation par Skype.

En franchissant le fil d'arrivée, il s'est rendu compte que l'explosivité n'avait pas été de la partie. En tournant la tête vers le tableau des résultats, il a compris que sa journée était terminée, qu'il ne serait pas l'un des 30 skieurs à prendre part aux rondes éliminatoires comme il en a l'habitude.

«Un sprint, c'est tellement court, ça passe rapidement et je pensais aller le plus vite que je le pouvais. À l'arrivée, je l'ai su, j'ai vu que mon temps était lent et à plusieurs secondes derrière les meneurs. Je ne suis ni frustré ni déçu, je dois juste l'oublier. Et comme c'était le dernier sprint libre de la saison, ça ne donne rien de perdre trop temps pour l'analyser, je pense plus à la course de demain [aujourd'hui]», disait-il à propos du 15 km classique à l'affiche, ce matin.

Toujours «hyper motivé»

Pour le reste, Harvey se dit encore en très bonne condition physique «qu'on ne perd pas en une semaine». Il est toujours «hyper motivé» à l'idée d'enfiler un dossard jusqu'à la fin de la saison qui se termine la fin de semaine prochaine, en Norvège. «J'ai encore le goût de courser», confiait celui qui avait pris le huitième rang du 15 km de Lahti, il y a un an. Après l'épreuve d'aujourd'hui, il ne lui en restera plus que deux avant de rentrer à la maison.

Les Norvégiens Erik Brandsdal et Sindre Bjoermestad Skar ont réussi le doublé, le Français Richard Jouve complétant le podium. Len Valjas (46e) a été le meilleur Canadien.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer