Alex Harvey remporte l'argent en sprint en Suède

Alex Harvey (à droite) est parvenu à se... (Photo AP, Henrik Montgomery)

Agrandir

Alex Harvey (à droite) est parvenu à se maintenir en deuxième place jusqu'à la fin de l'épreuve, qu'il a complétée en 2:25,73, soit seulement 47 centièmes de seconde du vainqueur, le Norvégien Finn Haagen Krogh (à gauche).

Photo AP, Henrik Montgomery

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Östersund, Suède

Alex Harvey a démontré sa grande forme physique à l'aube des Championnats du monde de ski nordique en remportant une médaille d'argent à la Coupe du monde d'Östersund en Suède samedi.

L'athlète de 26 ans s'est faufilé sur le parcours sillonnant composé de descentes rapides, de virages étroits et de montées abruptes. Après un départ en chevron tout juste avant une montée, Harvey a gagné du terrain lors de chaque vague lors de son deuxième tour du parcours de 630 mètres.

«Mes skis dérapaient un peu au départ donc j'étais content d'au moins me qualifier mais nous avons fait des ajustements, a dit Harvey. Mes skis se sont améliorés à chaque ronde. La course commençait avec une montée abrupte, ce qui n'est pas vraiment ma force. Je me retrouvais donc toujours au cinquième ou sixième rang jusqu'au deuxième tour où je pouvais gagner du terrain.»

Partant d'un corridor intérieur, Harvey est resté patient à l'arrière du groupe comme il l'avait fait lors des deux rondes précédentes avant de mettre les gaz jusqu'à l'arrivée.

Harvey est parvenu à se maintenir en deuxième place jusqu'à la fin de l'épreuve, qu'il a complétée en 2:25,73, soit seulement 47 centièmes de seconde du vainqueur, le Norvégien Finn Haagen Krogh. Un autre Norvégien, Timo Andre Bakken, a pris le troisième rang, à 1,41 seconde de son compatriote.

Le résident de St-Ferréol-les Neiges au Québec a remporté sa deuxième médaille d'argent de la saison. Il avait également terminé en deuxième place lors du Tour de ski à Oberstdorf en Allemagne en janvier dernier.

Aux classements de la Coupe du monde, Harvey occupe maintenant le 10e échelon en sprint et le 8e rang au général.

Une bonne journée

«C'était une bonne journée dans tous les sens. Je revenais d'être en altitude donc je ne savais pas comment mon corps allait réagir, a dit Harvey. C'est très bon pour ma confiance. Je pense que j'ai encore un peu à faire mais je me sens presqu'à cent pour cent avec les Championnats du monde qui approchent.»

En quarts de finale, Harvey a eu un peu de veine, de son propre aveu.

«J'ai été chanceux, mais en regardant les temps, nous avions la vague la plus rapide. Je pense donc que j'aurais passé même si les deux gars n'étaient pas tombés. C'était un parcours vraiment technique, avec des virages assez dangereux, des montées courtes et à-pics. Ça faisait partie de la 'game' de rester sur nos skis aujourd'hui.»

À l'issue des quarts de finale, Harvey avait une bonne idée de ce qu'il devait faire pour accéder au podium.

«Nous faisions la même boucle deux fois. Je voyais qu'au deuxième tour, tout le monde commençait à faiblir. Comme je ne suis pas très rapide au départ, je me suis dit que je ne dépenserais pas trop d'énergie au premier tour, que si j'étais cinquième ou sixième, ce n'était pas grave.»

Son travail acharné dans les montées lui a rapporté des dividendes.

«Ça allait bien. J'étais surpris parce que c'était un sprint court de 2 min 25 s, 2 min 30 s, ce qui n'est pas ma tasse de thé pour être honnête. Des montées courtes et abruptes comme ça, je travaille beaucoup là-dessus l'été, mais ce n'est pas naturel pour moi. J'étais vraiment content de comment je me sentais, a ajouté Harvey

«Je travaille beaucoup sur mes faiblesses. De voir que ça paye, c'est gratifiant.»

Le Torontois Len Valjas a également pris part aux rondes éliminatoires samedi, mais sa journée s'est terminée lors des quarts de finales et il a dû se contenter du 13e rang.

Du côté féminin, la Norvégienne Marit Bjoergen s'est classée première en 2:46,82, un peu moins de deux secondes devant sa compatriote Maiken Caspersen Falla. La Suédoise Stina Nilsson, seule non-Norvégienne à participer à la finale, a terminé troisième, en 2:48,85

L'Ontarienne Perianne Jones a pris le 21e rang et la Québécoise Olivia Bouffard-Nesbitt, qui participait à sa première Coupe du monde en carrière, s'est classée 55e.

Dimanche, également à Östersund, les hommes participeront à une course de 15 kilomètres tandis que les femmes prendront part à une épreuve sur une distance de 10 kilomètres, style libre.

Harvey prendra toutefois congé.

«Avec les mondiaux qui s'en viennent, je ne vais pas faire l'épreuve. J'allais la faire pour l'entraînement, mais ma forme est vraiment bonne et je n'ai plus trop besoin d'entraînement, plus de repos.»

Les Championnats du monde de ski de fond commenceront mercredi, à Falun, en Suède.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer