Gros mois en vue pour le patineur Laurent Dubreuil

Laurent Dubreuil s'est offert un duel contre son... (Photo Le Soleil, Jean-Marie-Villeneuve)

Agrandir

Laurent Dubreuil s'est offert un duel contre son frère Daniel, samedi. Pour la quatrième fois de leur carrière, les frangins ont été jumelés au 1000 m de la Coupe Canada #3. Malgré un départ ralenti par une raideur au muscle psoas de la hanche, l'aîné a prévalu en 1 min 14,39 s, contre 1:15,90 pour le cadet.

Photo Le Soleil, Jean-Marie-Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Laurent Dubreuil a fini de geler des pieds. Il repart jeudi pour l'Europe, où l'attendent deux Championnats du monde et une Coupe du monde en février. «C'est le plus gros mois de ma carrière», constate-t-il.

Pour conclure trois semaines d'entraînement à l'anneau de glace de Sainte-Foy, le patineur de vitesse longue piste de Saint-Étienne-de-Lauzon a gagné l'épreuve de 1000 mètres de la troisième tranche de la Coupe Canada, hier. Il avait remporté le 500 m, sa spécialité, vendredi.

Petite salade de pâtes, une heure avant sa course. «Les conditions météo ont été difficiles, mais j'en ai fait juste assez pour me donner assez de jus pour le reste de la saison. Je me suis gelé les pieds, ç'a permis de travailler le mental... Ç'a été un beau séjour!» a-t-il souri, vêtu d'un chandail des Jeux du Québec et d'une casquette des Expos à l'envers.

La commande s'annonce beaucoup plus lourde dans les prochaines semaines, alors qu'il retrouvera l'élite mondiale. Les mêmes fusées sur longues lames contre lesquelles il a raflé quatre médailles de suite sur 500 m en Coupe du monde, cet automne.

«Je m'attends à ce que ce soit plus rapide qu'avant Noël, surtout aux Championnats du monde, explique-t-il. Mais mon but reste de gagner une médaille au 500 m des Championnats du monde par distance. Ce serait ridicule de viser moins que ça après mes médailles.»

Le calendrier international sprint reprend les 7 et 8 février, avec une Coupe du monde à Heerenveen, aux Pays-Bas, suivie des Mondiaux par distance, du 12 au 15, au même endroit. Les Mondiaux sprint, un cumulatif 500 et 1000, ont lieu les 28 février et 1er mars, à Astana, au Kazakhstan. Une dernière Coupe du monde clôt la campagne les 21 et 22 mars, à Erfurt, en Allemagne.

meilleur en fin de saison

Dubreuil dit toujours offrir ses meilleures prestations en fin de saison. Il s'en réjouit, puisqu'«un temps de 34,8 s ou 34,9 qui m'a valu une médaille en Coupe du monde me vaudra probablement une cinquième ou une sixième en Championnats du monde».

Deuxième au classement de la Coupe du monde sur 500 m après 8 départs sur 12, le patineur de 22 ans admet l'importance relative d'une Coupe du monde à la veille des Mondiaux. «Ça devient presque un échauffement pour la semaine suivante. Il y en a qui se réservent, c'est évident», avance-t-il, à propos de certains de ses meilleurs rivaux.

Dont le Coréen Mo Tae-Bum, champion olympique en 2010 et deux fois champion du monde sur 500. «S'il fait 35,0 ou 35,1 en Coupe du monde, tu peux être sûr qu'il va faire 34,9 en Championnats du monde. Sûr.»

À sa seule participation aux Mondiaux par distance, en 2013, Dubreuil avait pris le neuvième rang. Cette fois, il pourrait aussi prendre le départ du 1000 m s'il est le plus rapide de quatre patineurs canadiens à cette épreuve la semaine précédente, en Coupe du monde.

Denny Morrison et Vincent De Haître ont leur place assurée au 1000, tandis que Dubreuil, Alexandre St-Jean, Tyler Derraugh et Richard MacLennan lutteront pour l'autre. En tout, 17 sprinteurs canadiens patineront à Heerenveen.

Noémie Fiset championne canadienne junior

Noémie Fiset a dominé les Championnats canadiens juniors de patinage de vitesse longue piste, cette fin de semaine, à Sainte-Foy, se passant quatre médailles au cou en quatre courses. Deux d'or, lors des épreuves de 500 et de 1000 mètres, et deux d'argent, au 1500 et au 3000. La patineuse de Québec a ainsi été sacrée championne canadienne des 19 ans et moins et se rendra aux Championnats du monde juniors, du 20 au 22 février, à Varsovie.

Âgée de 19 ans, Fiset en sera à ses troisièmes et derniers Mondiaux juniors, avant de passer chez les seniors. Dans le volet masculin, Christopher Fiola l'accompagnera en Pologne. Vice-champion canadien toutes distances, il a aussi grimpé quatre fois sur le podium en deux jours, deuxième au 500 m et troisième aux 1000, 1500 et 5000 m. Fiola vient de Montréal, mais s'entraîne au Centre national Gaétan-Boucher. Il participera à ses premiers Mondiaux juniors. Chez les seniors, du groupe de Québec, Laurent Dubreuil, Alexandre St-Jean et Alex Boisvert-Lacroix s'en vont patiner en Coupe du monde sprint, à Heerenveen, aux Pays-Bas

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer