Mont-Sainte-Anne: une piste au nom de Pierre-Alexandre Rousseau

Pierre-Alexandre Rousseau a été le champion du monde... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Pierre-Alexandre Rousseau a été le champion du monde des bosses en simple de 2007.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Pierre-Alexandre Rousseau fait maintenant partie des immortels du Mont-Sainte-Anne. La station de ski de Beaupré a nommé sa nouvelle piste en l'honneur du champion du monde des bosses en simple de 2007.

«Même après trois ans à la retraite, ils ne m'ont pas oublié», a affirmé un Rousseau ému, jeudi matin, lors de l'inauguration officielle de la 71e piste du MSA. La direction de la station a sondé ses usagers pour baptiser le nouveau tronçon excavé et défriché au coût de 100 000 $, une première en 25 ans. Une descente à pic et remplie de bosses, comme l'athlète de 35 ans les aime encore.

Comme il en a skié des centaines au cours de ses 15 saisons dans l'équipe canadienne de ski acrobatique. Carrière où il a pris 155 départs en compétitions internationales, remportant 25 médailles, dont 5 d'or. La plus notable aux Mondiaux de 2007, «la victoire qui a tout déclenché pour la suite. Sans ça, je ne serais sans doute pas allé aux Jeux en 2010», explique celui qui aura vécu à Vancouver sa seule expérience olympique.

Six fois champion canadien, il a aussi eu des coups durs. La fois où il a failli être paralysé, victime d'une fracture d'une vertèbre du cou à l'entraînement, en 2002. Ou son échec aux qualifications olympiques pour les Jeux de 2006.

«Je ne le réalise pas encore, mais cette piste-là va être mon héritage», laisse tomber celui qui a chaussé les skis pour la première fois à l'âge de quatre ans. Le MSA s'avère le lieu de rassemblement de sa famille maternelle, les Jean. Il a intégré le club de ski acrobatique de l'endroit à 11 ans. Sa mère a encore un condo à Saint-Ferréol-les-Neiges.

Rousseau habite toujours Drummondville, où il possède un immeuble de logements. Il est instructeur de parachutisme l'été et saupoudre ses conseils de ski acro d'un club à l'autre l'hiver. Il coanimera les épreuves de Coupe du monde à Val-Saint-Côme, dans deux semaines, et continue de faire des apparitions médiatiques ici et là.

Années dorées

Le triplé canadien aux récents Championnats du monde, en Autriche, l'a ramené à ses propres années dorées. Rousseau, Alexandre Bilodeau et Vincent Marquis ont réussi deux triplés en Coupe du monde durant la saison 2009, au Mont-Gabriel et à Are, en Suède.

Un an plus tard, aux JO de Vancouver, Bilodeau a terminé premier, Marquis quatrième, Rousseau cinquième et le quatrième Canadien, aussi Québécois, Maxime Gingras, arrivait 11e. Les quatre sont maintenant retraités.

Le Québec Air Force d'aujourd'hui s'appelle Mikaël Kingsbury, avec qui Rousseau est en contact régulier, Philippe Marquis, le frère de l'autre, et Marc-Antoine Gagnon. Ils sont tous trois entraînés par Rob Kober, guide de Rousseau dans ses meilleures années.

En 2004, le Mont-Sainte-Anne avait renommé une piste déjà existante en l'honneur de la skieuse Mélanie Turgeon, un an après son sacre de championne du monde de descente. Le père Pierre et le fils Alex Harvey ont leur sentier au centre de ski de fond du MSA.

Les frères Marquis ont leur piste à Stoneham, tout comme la planchiste Dominique Maltais au Massif de Charlevoix et la skieuse Marie-Michèle Gagnon au Mont-Orignal. Même chose pour le bosseur Bilodeau à Val-Saint-Côme. Sans oublier la skieuse pionnière Gaby Pleau, ainsi honorée au Relais.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer