Alex Harvey cinquième à Lillehammer

D'abord qualifié 22e en vue des rondes éliminatoires,... (Photothèque La Presse)

Agrandir

D'abord qualifié 22e en vue des rondes éliminatoires, Alex Harvey s'est frayé un chemin jusqu'en grande finale en étant repêché comme «perdant chanceux» autant en quart de finale qu'en demi-finale.

Photothèque La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Alex Harvey souhaitait un meilleur début de saison que l'an dernier. Avec sa cinquième position au sprint de la Coupe du monde de Lillehammer, vendredi, c'est déjà fait. Il convoite maintenant une place parmi les meilleurs pour tout le minitour de la fin de semaine.

«J'étais confiant avec mon entraînement de cet été, mais c'est tout le temps dur de savoir comment ça va se passer en piste. Il fallait que ça se confirme avec des résultats en Coupe du monde. J'ai fait des ajustements qui paient», a-t-il expliqué de la table de massage, quand Le Soleil l'a joint à son hôtel.

Le fondeur de Saint-Ferréol-les-Neiges avait annoncé ses couleurs la semaine dernière, à la station Ruka, en Finlande, où il a terminé septième à l'épreuve du 15 km classique et 14e au sprint. Il a haussé son jeu d'un autre cran en Norvège, pour la deuxième tranche du circuit mondial.

Classé 22e des qualifications, il a été repêché comme «perdant chanceux» en quart de finale (3e) et en demi-finale (4e). L'ultime 1,5 km engageait six finalistes, dont trois Norvégiens, incluant le vainqueur en 3 min 20,51 s, Paal Golberg, et le médaillé de bronze, Finn Haagen Krogh (+ 0,29 s). Le Russe Alexey Petukhov (+ 0,24) s'est glissé entre les deux.

Au deuxième rang après une minute, Harvey a croisé le fil d'arrivée 1,13 s derrière Golberg. «Ma tactique était parfaite, mais j'ai manqué d'explosivité dans les jambes dans la dernière montée abrupte. C'est l'une de mes faiblesses et j'y travaille», constate celui qui ne se définit pas comme un sprinteur.

L'escale de Lillehammer est composée de trois étapes, avec 10 km en style libre aujourd'hui et 15 km de poursuite dimanche. Avec les secondes de bonifications distribuées vendredi, Harvey (+ 11,8 s) pointe pour l'instant sixième. Le gagnant des qualifs, le Russe Sergey Ustiugov (+11,5), s'est inséré juste devant lui.

«J'ai un petit coussin par rapport aux Martin Johnsrud Sundby [+ 27,4, 15e] et Petter Northug [+18,4, 10e], alors samedi [aujourd'hui], je vais plus travailler le temps que la position. Dans le but que dimanche [dimanche], je parte à 15 ou 20 secondes du meneur. Là, tout sera possible.» En carrière, Harvey n'est jamais monté sur un podium de Coupe du monde avant Noël.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer