31es Championnats du monde juniors FIS: tapis rouge pour 200 athlètes

La délégation canadienne était tout sourire mardi lors... (Collaboration spéciale Brigitte Lavoie)

Agrandir

La délégation canadienne était tout sourire mardi lors de sa sortie du train à Baie-Saint-Paul.

Collaboration spéciale Brigitte Lavoie

Partager

Brigitte Lavoie, collaboration spéciale
Le Soleil

(Baie-Saint-Paul) L'organisation locale des 31es Championnats du monde juniors de la Fédération internationale de ski (FIS) a déroulé le tapis rouge mardi soir pour accueillir à Baie-Saint-Paul les quelque 200 athlètes âgés de 16 à 20 ans et originaires de plus de 32 pays.

Arrivés par le Train du massif de Charlevoix, les athlètes ont notamment eu droit à une haie d'honneur de jeunes skieurs de la région de Québec et une cérémonie d'ouverture rythmée par la garde du 22e Royal Régiment. Le parrain de l'événement, l'ancien skieur d'Équipe Canada François Bourque, était impressionné par «l'accueil québécois et canadien», lui qui se souvient de cette «rampe de lancement» pour sa carrière de skieur qu'ont été ses trois victoires en championnats juniors.

Parmi la délégation québécoise, les skieurs de Saint-Ferréol-les-Neiges William et Laurence St-Germain jouaient leur rôle de représentants des athlètes avec bonne humeur, admettant que «c'est vraiment spécial de pouvoir faire une compétition de haut niveau chez nous».

Cohorte prometteuse

Le directeur de la Fédération québécoise de ski alpin, Daniel Paul Lavallée, affirme que le Mont-Sainte-Anne et Le Massif reçoivent actuellement «le plus haut calibre de skieurs de l'histoire des championnats juniors. Avec le changement d'âge, qui est 16 à 20 ans au lieu de 15 à 19, nous avons des jeunes plus vieux qui auparavant auraient performé en coupe du monde.»

M. Lavallée se réjouit également de la délégation québécoise, qui «représente 50 % de l'équipe canadienne» présente à ces championnats. «Nous avons des athlètes avec énormément de talent, qui vont avoir des performances intéressantes sur la scène internationale. La majorité est ici pour prendre de l'expérience.» Parmi les noms à surveiller, il cite Trevor Philp, Mickaela Tommy et William St-Germain.

«Je souhaite que les gens comprennent le niveau de ski qu'on a ici au Mont-Saint-Anne et au Massif. L'occasion est belle de venir les voir à l'oeuvre», lance-t-il.

Enfin, si les conditions de pistes au moment d'écrire ces lignes étaient rapides à souhait sur la Charlevoix, la piste élite du Massif, la neige attendue aujourd'hui mettait en suspens le premier entraînement et laissait envisager des conditions plus difficiles pour les premiers jours de compétition.

Plus de 650 bénévoles seront à l'oeuvre jusqu'au 28 février alors que les athlètes juniors skieront tantôt au Mont-Sainte-Anne, tantôt au Massif de Charlevoix.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer