Snowboardcross: Dominique Maltais amorce sa saison en grand avec l'or

Dominique Maltais savoure sa victoire à sa descente... (Photo AFP)

Agrandir

Dominique Maltais savoure sa victoire à sa descente du podium de l'épreuve de Coupe du monde de snowboardcross, disputée à la station de Montafon, en Autriche.

Photo AFP

Partager

Sur le même thème

(Québec) Championne en titre de la Coupe du monde, Dominique Maltais a repris sur son élan de la saison dernière. Samedi, en Autriche, elle a remporté l'épreuve d'ouverture du circuit mondial de snowboardcross en surf des neiges.

La planchiste de Petite-Rivière-Saint-François a été presque parfaite, sur la piste de Montafon. Elle a terminé première en quart de finale, en demi-finale et en finale, des courses à quatre, après avoir pris la deuxième position lors des qualifications individuelles matinales, derrière la Française Nelly Moenne Loccoz. Maltais amorce une quatrième saison de suite sur le podium.

«En finale, on savait que Nelly était rapide et on s'est échangé la tête durant la finale. Mais elle était plus lente dans une section vers la fin et le plan était de la dépasser à cet endroit. Dans l'avant-dernier virage, j'ai joué ma ligne, elle a perdu le contrôle et elle est  tombée», a résumé la Québécoise de 32 ans, jointe à son hôtel, à propos de l'ultime duel contre la Française, sa cadette de 10 ans.

Ses succès de début de saison ne sont pas du hasard, assure Maltais. «Je m'entraîne à Mont-réal l'été depuis trois ans, maintenant avec B2Dix. Ce n'est pas que je ne mettais pas d'effort avant, mais je me concentre beaucoup plus sur ma préparation hors saison. Et ça rapporte! J'ai eu d'excellents camps cet été et mes entraîneurs me l'ont dit.»

Camps d'entraînement où elle a entre autres travaillé sur son agressivité en course. «Dans le passé, mes coachs me reprochaient parfois d'être trop gentille avec certaines compétitrices, dont Nelly. Mais une fois en piste, c'est chacune pour soi. Disons qu'aujourd'hui, je suis passée à exécution», a-t-elle expliqué.

Déjà reportée de 24 heures à cause des mauvaises conditions climatiques, la compétition d'hier s'est déroulée dans le vent, la neige et la brume presque constante. L'une des raisons qui a convaincu Maltais de faire l'impasse sur l'épreuve par équipe, en après-midi, nouveau format à relais récemment instauré. «Toute bonne chose a une fin», a tranché la gagnante du solo, pour justifier son absence en duo.

Un duo qu'elle aurait formé avec la championne olympique en titre, la Britanno-Colombienne Maelle Ricker. Qui n'a pu faire mieux qu'une 13e place, à l'individuel. Les autres Canadiennes Carle Brenneman et Jade Critchlow ont fini 16e et 20e. Michelle Brodeur n'a pas pris le départ, victime d'une commotion cérébrale, la veille.

Les jeunes poussent

L'Italienne Raffaella Butto et l'Australienne Belle Borck-hoff, âgée de seulement 19 ans, ont accompagné Maltais sur le podium. Outre Borckhoff, la relève mondiale s'annonce bonne avec la Française Chloé Trespeuch, 18 ans, 10e, et l'Allemande Luca Berg, 19 ans, 11e.

Côté masculin, la course a été gagnée par l'Italien Omar Visintin. Le meilleur Canadien a été Jake Holden, 12e.

Éternelle rivale de Maltais, Lindsey Jacobellis n'était pas au rendez-vous. L'Américaine sera sûrement à Telluride, cette semaine, alors que la Coupe du monde s'arrête dans cette station du Colorado pour sa deuxième manche. Les qualifications sont prévues mercredi, l'épreuve individuelle vendredi et le relais samedi. Maltais rentre ensuite dans Charlevoix pour y passer les Fêtes.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer