Le duel entre Dortmund et Monaco sous haute sécurité

Des joueurs de Dortmund après leur défaite de... (AP, Martin Meissner)

Agrandir

Des joueurs de Dortmund après leur défaite de 3-2 contre Monaco lors du match aller qui devait initialement être joué mardi. À l'échauffement, les coéquipiers de Marc Bartra, blessé dans l'attaque, étaient entrés sur la pelouse avec un tee-shirt jaune le saluant : «Beaucoup de courage nous sommes avec toi», rédigé en espagnol.

AP, Martin Meissner

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Dortmund

Le Borussia Dortmund s'est incliné 3-2 devant Monaco lors de la reprise de son match de quart de finale de la Ligue des Champions de l'UEFA, mercredi, après qu'un hommage ait été rendu au joueur blessé à la suite de trois explosions survenues à proximité de l'autobus du club allemand la veille.

Les coéquipiers de Marc Bartra, qui a été opéré pour des blessures à un poignet et un bras, mercredi soir, portaient des t-shirts sur lesquels apparaissaient sa photo et les mots : «Beaucoup de soutien - nous sommes avec toi».

Et Dortmund n'a pas déçu Bartra, même s'il a perdu le match aller, qui devait initialement être joué mardi. Loin d'être intimidé par l'une des équipes les plus offensives d'Europe - Kylian Mbappé s'est signalé avec deux buts -, Dortmund s'est relevé et a empêché Monaco de se forger une avance insurmontenble à l'aube du match retour, qui sera présenté mercredi prochain au stade Louis II.

Fabinho a marqué le troisième filet de Monaco, tandis qu'Ousmane Dembelé et Shinji Kagawa assuraient la riposte pour les locaux.

Les partisans de Monaco, hébergés par leurs concurrents de Dortmund après l'attentat, ont prolongé mercredi leur entente cordiale jusqu'au coup d'envoi d'un match de soccer présenté sous haute sécurité. Tout au long de la journée, le rouge et blanc de Monaco s'est joint au jaune et noir dans les rues de Dortmund, avant l'apothéose d'une belle et rare solidarité entre partisans, même face au mur jaune, l'immense tribune Sud du Signal Iduna Park, célèbre dans tout le monde du foot.

Les Monégasques avaient déjà séduit les Dortmunders, mardi, en entonnant : «Dortmund, Dortmund» après l'annonce de l'attentat à l'explosif contre l'autobus des joueurs du club allemand.

Grand fair-play

Signe du grand fair-play baignant l'avant-match, les partisans et joueurs de Monaco ont reçu presque autant d'applaudissements que Marc Bartra, le joueur blessé dans l'attaque du bus la veille, opéré au poignet quelques heures plus tard.

L'annonceur maison s'est même adressé en français aux partisans monégasques, dont les rangs étaient moins fournis, certains ayant dû rentrer sur la Côte d'Azur sans voir le match retardé.

«Borussia Dortmund remercie les partisans pour votre soutien, hier soir, vos encouragements nous ont très émus... en ce moment très difficile», a-t-il dit.

À l'échauffement, les joueurs du Borussia sont entrés sur la pelouse avec un tee-shirt jaune saluant leur coéquipier Marc Bartra : «Beaucoup de courage nous sommes avec toi», rédigé en espagnol.

Autour du Signal Iduna Park, l'ambiance était marquée par le déploiement des forces de l'ordre. «Il y a tellement de polices ici on se sent protégés, on n'a pas peur on va profiter du match», lance Sven Bude, un supporter de Dortmund. «Nous sommes énormément de policières et de policiers, je n'en ai jamais vu autant autour du stade de toute ma carrière», a raconté une porte-parole des forces de l'ordre, Cornelia Wegandt.

Des partisans de Dortmund accueillent les «sans-abris» monégasques

Autour du Signal Iduna Park, l'ambiance était marquée... (AFP, Norbert Schmidt) - image 3.0

Agrandir

Autour du Signal Iduna Park, l'ambiance était marquée par le déploiement des forces de l'ordre.

AFP, Norbert Schmidt

À l'aide d'un mot-clic, les partisans du Borussia Dortmund ont ouvert leurs portes à ceux de Monaco incapables de se trouver une chambre à la suite de l'annulation du match de mardi, en Ligue des Champions.

Le match aller du quart de finale a été reporté de 24 heures après que l'autobus du club allemand eut été la cible de trois explosions. Le défenseur de Dortmund Marc Bartra a d'ailleurs été opéré en raison des blessures subies au poignet et au bras.

Plusieurs partisans monégasques avaient prévu regagner leur domicile après le match de mardi. Quand celui-ci a été reporté, ils se sont retrouvés sans logis pour la nuit. Mais en utilisant le mot-clic #BedForAwayFans (littéralement : #LitPourPartisansÉtrangers), des partisans des deux équipes ont pu utiliser Twitter pour se trouver une chambre ou un sofa pour la nuit.

L'utilisateur @doerpm a notamment écrit : «Si vous avez besoin d'un #LitPourPartisansÉtrangers, demandez-le moi. Je parle un peu français et je peux vous dépanner».

Partisan de Monaco, Olivier Pourcel a déclaré qu'il avait utilisé le mot-clic pour se trouver une place où dormir pour la nuit. «L'un des partisans de Dortmund m'a envoyé un message pour m'inviter chez lui. Nous avons pris une bière ensemble, nous avons eu beaucoup de plaisir et ça a été une superbe expérience», a raconté Pourcel.

«J'ai son numéro, il a le mien, et quand il me rendra visite en France, je l'accueillerai chez moi, a-t-il poursuivi. Quand je reviendrai en Allemagne, je le visiterai de nouveau. Nous allons garder contact, c'est certain.»

Sport rassembleur

Un autre partisan local, Stefan Kilmer, a accueilli quatre partisans de Monaco chez lui après avoir vu le mot-clic et en avoir entendu parler à la radio. «Le football est un sport qui rassemble les gens», a déclaré Kilmer.

«On a passé la nuit chez un partisan allemand, qui a proposé de nous héberger dès la sortie du stade, on le retrouve ce soir pour boire une bière avant le match et on redort chez lui après, c'est vraiment un beau moment, une belle rencontre», raconte Boris Marchi, 26 ans, qui a noué les écharpes des deux clubs. Et les réseaux sociaux fourmillent de photos de bières partagées et canapés offerts aux Monégasques.

Les deux clubs ont encouragé le mouvement en retweetant le mot-clic et les efforts de chacun à un plus large auditoire. Ils ont aussi mis en ligne des photos des partisans des deux clubs réunis. Das ist Fussball! , a écrit Monaco sur son compte.

Le club français a également offert à ses partisans qui sont demeurés en Allemagne pour la nuit un remboursement de 80 euros.  AP

Deux suspects interpellés

Les autorités allemandes ont interpellé mercredi un homme appartenant à la mouvance islamiste au lendemain de l'attaque à l'explosif contre l'autobus des joueurs de soccer de Dortmund, un acte jugé très probablement «terroriste». Le parquet antiterroriste a annoncé s'être concentré dans l'immédiat «sur deux suspects appartenant à la mouvance islamiste». L'un d'eux «a été interpellé» et «les appartements des deux suspects ont été perquisitionnés», a précisé le parquet, en évoquant une motivation islamiste «possible». Selon un journal de la région de Dortmund, le quotidien Stadt Anzeiger de Cologne, les deux suspects sont un Irakien de 25 ans résidant à Wuppertal et un Allemand de 28 ans habitant à Fröndenberg. La région autour de Dortmund, la Rhénanie-du-Nord-Westphalie est connue pour abriter une mouvance islamiste assez importante.  AFP




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer