Des paris risqués... et tenus!

La remontée historique de Neymar et du FC... (AP, Emilio Morenatti)

Agrandir

La remontée historique de Neymar et du FC Barcelone en Ligue des champions a obligé de nombreuses personnalités à tenir les paris un peu risqués qu'ils avaient lancés.

AP, Emilio Morenatti

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Paris

La remontée historique du FC Barcelone contre Paris SG en Ligue des champions semblait tellement improbable que de nombreuses personnalités ont lancé des paris un peu risqués. Des chroniqueurs célèbres ont donc été obligés de porter string ou caleçon à l'antenne...

Avant l'exploit du Barça et sa victoire de 6-1 contre le PSG mercredi, aucune équipe n'avait réussi à se qualifier en C1 après avoir perdu le match aller 4 à 0 à l'extérieur. Une statistique qui avait incité plusieurs à prédire l'élimination de Barcelone, pari à l'appui, avant le match retour au Camp Nou Camp.

Herbert Prohaska, ancien sélectionneur de l'Autriche (1993-1999) et consultant pour la télévision publique locale ORF a ainsi fini la soirée en caleçons avec un autre consultant et le présentateur en plateau de l'ORF. Bernd Schuster, entraîneur du Barça (2000-2001) et du Real Madrid (2007-2008) a enlevé encore un peu plus de tissu, puisqu'il a passé son émission de radio en Espagne en... string.

Un autre pari a été tenu celui de l'ancien président du Barça, Joan Gaspart (2000-2003). Il avait promis de piquer une tête dans la Méditerranée en cas de qualification des Blaugrana, le club repris en mains par son rival de toujours Joan Laporta. Et il ne s'est pas fait prier pour exécuter sa promesse, puisque l'ex-dirigeant de 72 ans s'est baigné en pleine nuit sur une plage de Barceloneta, écharpe du FC Barcelone au cou, en compagnie de quelques proches.

Le parc de Montserrat s'est lui fendu d'un tweet demandant aux supporters du Barça, qui avait promis de gravir la montagne en cas de remuntada (remontée), de ne pas venir le même jour, craignant probablement un afflux massif.

Une cote à 100 contre 1

Sur une note plus sérieuse, les preneurs aux livres anglais avaient la gueule de bois au lendemain de l'exploit du Barça... Ils ont reconnu avoir dû verser «des millions» de livres suite à l'un des renversements les plus fous de l'histoire du football. «Nous avons du payer une somme à six chiffres», a admis Ladbrokes la plus importante société britannique de paris sportifs.

Selon Ladbrokes, trois parieurs ont misé sur une qualification du Barça au moment où la cote des Catalans avait grimpé à 100 contre 1 après avoir encaissé le seul but parisien de la soirée : un sens intuitif gagnant.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer