Zidane, 40 fois invaincu

Les joueurs du Real Madrid célébrent le premier... (AP, Angel Fernandez)

Agrandir

Les joueurs du Real Madrid célébrent le premier but de leur équipe avec leur entraîneur, Zinédine Zidane. En soutirant un match nul de 3-3, les hommes de «Zizou» sont invaincus lors de leurs 40 derniers matchs, toutes compétitions confondues.

AP, Angel Fernandez

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Madrid

Quarantième retentissante pour Zinédine Zidane! Son Real Madrid a enchaîné jeudi une 40e rencontre consécutive sans défaite et établi un nouveau record d'invincibilité en Espagne en arrachant un nul 3-3 à Séville, synonyme de qualification pour les quarts de la Coupe du Roi.

Grâce à un but égalisateur in extremis de Karim Benzema, Zidane a écrit l'une des plus belles pages de l'histoire du football espagnol. L'entraîneur français a effacé au passage la précédente série record de 39, qui appartenait au FC Barcelone de Luis Enrique depuis la saison dernière.

Pour entrer dans la légende, il fallait bien un match haletant comme celui de jeudi soir au stade Sanchez-Pizjuan, où le Real a été mené 1-0, puis 3-1, et a sauvé son invincibilité sur un but de Benzema lors de la troisième minute du temps additionnel.

«Quand on perd 3-1 et qu'on finit par égaliser, cela montre que nous avons du caractère et c'est une bonne chose», a lancé Zidane après la rencontre, visiblement vidé.

De fait, ses joueurs ont montré des qualités mentales incroyables pour résister aux déferlantes sévillanes.

Pris à la gorge, le Real a réussi à marquer sur une folle chevauchée de Marco Asensio (48e), puis sur un penalty de Sergio Ramos (83e), et enfin sur l'ultime but de Benzema.

En vertu de la victoire facile de 3-0 acquise à l'aller, voilà les Madrilènes qualifiés pour les quarts de la Coupe du Roi.

Portés par leur public, les Andalous ont longtemps entretenu le suspense jeudi. Par malheur pour le Real, c'est le défenseur Danilo qui a ouvert le score d'une tête plongeante impeccable... contre son camp (10e).

Adversaire énergique

Dans ce match d'une rare intensité, les hommes de l'entraîneur argentin Jorge Sampaoli se sont jetés comme des morts de faim sur chaque ballon, parvenant à alerter rapidement leurs attaquants et à multiplier les occasions.

Mais en se portant ainsi à l'attaque, les Sévillans se sont exposés aux contres. Au retour des vestiaires, Asensio a ainsi donné une grande bouffée d'oxygène à son équipe en traversant le terrain avec le ballon pour marquer.

Alors, le scénario est devenu fou : pour son premier match avec Séville, la recrue Jovetic a marqué d'une belle volée, puis Iborra a entretenu un fol espoir avec le but qui plaçait son équipe en avance 3-1.

Mais c'était avant que Ramos et Benzema ne viennent sauver la série d'invincibilité de «Zizou».

Le Real de Zidane n'a plus perdu depuis avril 2016. Et à chaque match, cette même question : jusqu'où ira-t-il?

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer