Un match robuste à prévoir entre l'Impact et le Toronto FC

Questionné sur la manière dont Jozy Altidore du... (La Presse canadienne, Paul Chiasson)

Agrandir

Questionné sur la manière dont Jozy Altidore du Toronto FC peut être arrêté, le défenseur de l'Impact Hassoun Camara (photo) a souri et a répondu : «nous allons au gymnase».

La Presse canadienne, Paul Chiasson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bill Beacon
La Presse Canadienne
Montréal

Lorsque l'attaquant du Toronto FC, Jozy Altidore, a envoyé le défenseur Victor Cabrera au sol avant de préparer le but de Michael Bradley, il a qualifié son geste de «poussée affectueuse» et a suggéré au joueur de l'Impact de Montréal de passer plus de temps au gymnase pour être capable de rester en équilibre.

Le but en deuxième demie du premier match de la finale de l'Est de la MLS s'est avéré très important puisque même si l'Impact a gagné 3-2 à domicile pour prendre les devants dans la série, les deux buts tardifs de Toronto leur ont donné de la confiance en vue du match retour, qui aura lieu mercredi au BMO Field.

L'Impact a le sentiment que le geste d'Altidore aurait dû être une faute.

Mais lorsque questionné sur la manière dont le gros attaquant du Toronto FC peut être arrêté, le défenseur Hassoun Camara a souri et a répondu : «nous allons au gymnase».

«Nous ne voulons pas réagir à ça. Il peut dire ce qu'il veut. Tout le monde sait que c'était une faute et l'arbitre a fait une erreur. Il n'y a pas d'excuse. Nous allons aller là-bas et montrer que nous sommes prêts à nous battre encore. Nous verrons qui sera en finale.»

Carton jaune dans la poche

En fait, l'arbitre Armando Villarreal, a peut-être fait une faveur aux deux équipes en gardant son carton jaune dans sa poche tout au long du match alors que certains joueurs, comme Altidore et Camara, étaient à un carton de rater le deuxième match.

Il n'y aura pas de retenue lors du match retour puisque les cartons ne seront pas comptabilisés pour la finale de la Coupe MLS contre les Sounders de Seattle, le 10 décembre. Le duel pourrait donc être très physique.

Camara a aussi été agacé par la manière dont la vedette du TFC, Sebastian Giovinco, a été en mesure d'obtenir des coups francs au moindre contact près de la surface de réparation.

«Il y a eu des appels faciles pour eux, a déclaré le défenseur. Je n'ai jamais vu ça, ce que les arbitres donnent à Giovinco autour de la surface. C'est comme s'ils voulaient voir un coup franc. L'arbitre a toujours raison dans ses décisions. Nous respectons ça, mais parfois lorsque vous voyez ça, vous pouvez vous poser des questions.»

Camara a quitté le match avec une blessure à la 81e minute après une collision avec Altidore, mais il affirme que l'Impact ne peut se fier sur les appels des officiels.

«Vous pouvez pleurnicher et dire que l'arbitre n'aime pas votre équipe ou vous pouvez continuer votre chemin et démontrer sur le terrain que vous êtes une meilleure équipe, a indiqué Camara. Il y a quelques décisions de l'arbitre qui n'étaient pas en notre faveur, mais on ne peut pas utiliser ça comme une excuse.»

L'Impact espère tenir Giovinco loin de la feuille de pointage pour un deuxième match de suite, ce qui ne risque pas d'être facile étant donné que l'Italien a marqué 21 buts en saison et en séries cette année.

L'attaquant Didier Drogba devrait être de la rencontre, lui qui a raté un deuxième entraînement en raison d'un virus, lundi.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer