L'Impact vise une salle comble

L'Impact avait joué devant plus de 61 000 spectateurs au... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

L'Impact avait joué devant plus de 61 000 spectateurs au Stade olympique lors de la finale de la Ligue des champions de la CONCACAF, le 29 avril 2015. L'équipe espère autant de partisans le 22 novembre pour la finale de l'association Est de la MLS contre le Toronto FC.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Il a déjà vécu l'expérience, mais Dominic Oduro veut revoir le Stade olympique rempli de partisans en délire.

L'Impact de Montréal a déjà vendu plus de 30 000 billets pour le match de la finale de l'association Est de la MLS contre le Toronto FC, qui aura lieu le mardi 22 novembre. L'équipe vise maintenant une salle comble de plus de 60 000 spectateurs pour ce duel contre ses rivaux canadiens.

Oduro avait joué devant 61 004 spectateurs au Stade olympique, où l'Impact a subi une défaite de 4-2 contre Club América, le 29 avril 2015, lors de la finale de la Ligue des champions de la CONCACAF. Il souhaite s'abreuver à nouveau de cette énergie.

«Nous avons besoin de 60 000 partisans», a-t-il insisté. «Les amateurs devraient venir nous encourager. Nous affrontons Toronto et on ne peut demander mieux. Nous possédons une très bonne équipe et je crois que nous avons de bonnes chances de les battre.»

L'Impact vogue encore sur sa surprenante victoire contre la meilleure équipe de l'association Est, les Red Bulls de New York, lors de la demi-finale, en route pour un duel entièrement canadien en finale d'Association pour une première fois dans l'histoire de la MLS. Le match retour aura lieu à Toronto, le 30 novembre. La formation qui triomphera obtiendra son laissez-passer pour la finale de la coupe MLS, le 10 décembre, contre les Sounders de Seattle ou les Rapids du Colorado.

Même si les 20 801 spectateurs au Stade Saputo sont capables de faire sentir leur présence, les partisans de l'Impact se sont régulièrement déplacés en grand nombre au Stade olympique. Notamment lors du premier match de l'équipe en MLS, en 2012, ou lors des parties de la Ligue des champions.

Le capitaine de l'Impact, Patrice Bernier, affirme que cela fait une différence. «À ce point dans la saison, nous avons besoin du 12e joueur. Le Stade olympique est génial quand il est rempli, mais il reste encore 20 000 billets à vendre. Nous nous attendons à ce que Montréal réponde à l'appel pour que nous puissions obtenir un bon résultat à domicile.»

Drogba disponible

La rivalité entre l'Impact et le Toronto FC s'est bâtie lentement depuis que les deux formations se sont jointes à la MLS, il y a cinq ans, mais elle s'est enflammée au cours de la dernière année. Le Toronto FC, qui possède la plus importante masse salariale de la MLS, sera considéré comme favori, mais l'Impact semble bénéficier d'une belle chimie au bon moment. Les trois victoires consécutives en séries des hommes de Mauro Biello constituent leur plus longue séquence de la saison.

Biello a d'ailleurs fait savoir que l'Ivoirien Didier Drogba, qui est entré dans le match comme remplaçant contre les Red Bulls, dimanche, sera disponible. Le vétéran de 38 ans n'a pas l'habitude de jouer lorsque les parties sont disputées sur des surfaces synthétiques, mais il sera probablement utilisé en fin de rencontre.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer