Un 0-0 suffit aux Anglais

L'Angleterre a manqué une panoplie de chances de marquer... (AFP, Philippe Desmazes)

Agrandir

L'Angleterre a manqué une panoplie de chances de marquer contre la Slovaquie, lundi.

AFP, Philippe Desmazes

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Saint-Étienne

L'Angleterre s'est qualifiée pour les huitièmes de finale de l'Euro 2016 après avoir fait match nul de 0-0 contre la Slovaquie, lundi, à l'occasion d'une soirée frustrante pour les hommes de Roy Hodgson.

Ce résultat signifie que l'Angleterre a terminé deuxième du groupe B derrière le Pays de Galles, après que Gareth Bale eut permis aux siens de pulvériser la Russie 3-0 dans l'autre match de groupe présenté lundi.

L'Angleterre a démontré sa créativité en attaque, mais a manqué une panoplie de chances de marquer contre une Slovaquie qui se fiait sur sa défensive pour accéder à la phase éliminatoire en terminant parmi les quatre meilleures équipes détentrices de la troisième position dans leur groupe respectif.

La Slovaquie n'avait jamais tenu l'adversaire à l'écart de la feuille de pointage à ses six matchs précédents dans un tournoi de cette envergure et avait perdu ses trois duels précédents contre l'Angleterre. «Ce fut une soirée décevante pour nous. En trois matchs, nous avons dominé la possession du ballon, et aujourd'hui, nous avons dominé le jeu d'un bout à l'autre du match, sans pouvoir convertir une seule de nos chances», a déclaré le défenseur anglais Gary Cahill.

L'Angleterre avait besoin d'une victoire pour s'assurer du premier rang de son groupe et éviter un adversaire dangereux en huitièmes de finale, et en conséquence Hodgson a pris un pari et a procédé à six changements dans sa formation de départ. Le capitaine Wayne Rooney figurait parmi les joueurs laissés sur le banc.

«Si nous avions gagné le match, les gens auraient dit que nous n'avions pas besoin d'eux [les joueurs sur le banc], et si nous perdions, alors ils auraient dit que la direction de l'équipe est mauvaise - je suis habitué de l'entendre, celle-là, a mentionné Hodgson. C'est décevant de terminer en deuxième place, mais nous sommes néanmoins en huitièmes de finale et qui sait, peut-être que l'équipe que nous affronterons ne sera pas si forte que ça.»

La Russie rentre à la maison

L'attaquant gallois Gareth Bale a scellé l'issue de la... (AFP, Pascal Guyot) - image 3.0

Agrandir

L'attaquant gallois Gareth Bale a scellé l'issue de la rencontre à la 67e minute, en y allant d'un tir audacieux qui lui a permis de se hisser en tête des marqueurs du tournoi.

AFP, Pascal Guyot

De son côté, le Pays de Galles a atteint la phase éliminatoire en tant que vainqueur de son groupe après avoir blanchi la Russie 3-0.

Aaron Ramsey, Neil Taylor et Bale, qui a touché la cible dans un troisième match consécutif, ont été les marqueurs.

Ramsey a ouvert la marque à la 11e minute après une rapide contre-attaque, en soulevant le ballon au-dessus du gardien qui s'était compromis dans la surface de réparation.

Taylor a doublé l'avance des Gallois neuf minutes plus tard en sautant sur un retour de lancer. Il s'agissait de son premier but sur la scène internationale. Bale a ensuite scellé l'issue de la rencontre à la 67e minute, en y allant d'un tir audacieux qui lui a permis de se hisser en tête des marqueurs du tournoi.

«C'était probablement ma meilleure prestation en carrière avec le Pays de Galles, a dit Bale. Se hisser en tête de son groupe; qu'est-ce qu'on peut demander de mieux? Nous avions dit que nous ne voulions pas nous en remettre aux chiffres [pour accéder au prochain tour]. Eh bien, nous ne pouvions pas faire mieux que de remporter notre groupe.»

Pour la Russie, qui n'a engrangé qu'un seul point en phase de groupes, cette défaite signifie que son parcours à l'Euro est terminé. Le pays devra maintenant se concentrer sur la Coupe du monde de soccer qu'elle accueillera dans deux ans.

«Je crois qu'après un tournoi comme celui-ci, nous aurons besoin d'un autre entraîneur à la tête de l'équipe nationale en prévision des prochaines compétitions d'envergure», a déclaré l'entraîneur Leonid Slutsky après le match.

Ronaldo tarde à se mettre en marche

À l'Euro, Ronaldo n'a pas encore produit offensivement... (AFP, Francisco Leong) - image 5.0

Agrandir

À l'Euro, Ronaldo n'a pas encore produit offensivement comme il le fait avec une telle facilité avec le Real Madrid.

AFP, Francisco Leong

Décevant lors des deux matchs où il a été blanchi, Cristiano Ronaldo a une autre occasion de s'illustrer. L'attaquant portugais a failli à la tâche jusqu'ici au Championnat d'Europe, ratant même un penalty en fin de match lors d'un match nul de 0-0 contre l'Autriche. Mais Ronaldo et ses coéquipiers ont encore une occasion de se qualifier pour les huitièmes de finale en affrontant la Hongrie, mercredi, au Stade de Lyon.

«Ce n'est pas la première fois que ça lui arrive en carrière, a précisé l'entraîneur portugais Fernando Santos. Dans le passé, il a passé deux ou trois matchs sans marquer, puis il a soudainement marqué beaucoup de buts. Et je suis tout à fait convaincu que cela se produira.»

Ronaldo, le meilleur buteur de son pays avec 58 réussites, s'est présenté en France comme la vedette incontestée de l'Euro 2016. Seul l'attaquant suédois Zlatan Ibrahimovic obtient une mention quand vient le temps d'égaler le talent offensif de Ronaldo ou - pour le meilleur ou le pire - sa personnalité plus grande que nature.

Chance ratée

Mais Ronaldo, âgé de 31 ans, n'a pas encore produit offensivement comme il le fait avec une telle facilité avec le Real Madrid, avec lequel il a remporté il y a un peu plus de trois semaines le titre de la Ligue des champions. Il a plutôt montré son côté enfantin quand il a déprécié la tactique défensive de l'Islande, qui a limité le Portugal à un match nul de 1-1 lors de leur match d'ouverture.

Ronaldo a ensuite gâché une occasion de se racheter samedi, quand il a tiré un penalty sur le poteau avec seulement 11 minutes à jouer contre l'Autriche. Il a confié après le match que s'il était fier d'avoir surpassé le record de Luis Figo avec sa 128e sélection au sein de l'équipe nationale, mais il était déçu de la manière d'avoir atteint cette étape.

«Évidemment, je suis un peu triste, parce que ce n'était pas de cette façon que je voulais battre ce record, a déclaré Ronaldo. La plus belle façon aurait été de gagner, et nous n'avons pu le faire. Ce n'est donc pas le scénario que j'avais envisagé.»

Ronaldo a également reporté ses plans de devenir le premier joueur à marquer dans quatre championnats européens différents. Après avoir gaspillé 180 minutes, il ne lui reste peut-être que 90 minutes pour ajouter cet exploit à sa longue liste de réalisations, qui comprend trois Ballons d'or.

La Hongrie, leader du groupe F, semble être l'adversaire parfait pour permettre à Ronaldo d'exploiter ses qualités de marqueur. Mais contre l'Islande et l'Autriche, ses 22 tirs n'ont rien donné.

Et la Hongrie a gagné en confiance en vertu d'un solide départ à son premier tournoi majeur en 30 ans. Les Hongrois totalisent quatre points grâce à leur victoire de 2-0 contre l'Autriche et d'une nulle de 1-1 contre l'Islande.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer