Les Anglais frappent encore

Des partisans anglais tentent de se mettre à... (AP, Michel Spingler)

Agrandir

Des partisans anglais tentent de se mettre à l'abri des jets de poivre de Cayenne utilisés par les policiers dans les rues de Lille. Les forces de l'ordre ont aussi employé des gaz lacrymogènes pour disperser la foule.

AP, Michel Spingler

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Lille

La police française a utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser les partisans anglais au Championnat d'Europe de football, mercredi. Il s'agit de la quatrième fois que les partisans anglais sont impliqués dans des incidents violents depuis le début de l'Euro.

À la conclusion du match Russie-Slovaquie à Lille, la police a pourchassé un groupe de partisans anglais dans les rues avoisinant la gare principale de la ville. Le groupe d'environ 200 Anglais est progressivement devenu plus bruyant et tapageur, narguant les partisans russes quand une explosion s'est fait entendre et que des bouteilles ont été lancées.

La police a semblé procéder à au moins une arrestation, plaquant un homme au sol. Les officiers ont ensuite chargé la foule, vaporisant du gaz lacrymogène devant eux. Certaines personnes sur leur passage ont trouvé refuge dans une pharmacie. L'Angleterre doit jouer jeudi à Lens, à 30 km de là, et des milliers de leurs partisans sont réunis à Lille.

Il y a eu mercredi de nouvelles répercussions aux gestes de violence commis par les partisans russes et anglais à Marseille, la semaine dernière.

Le ministre des Affaires étrangères russe a convoqué l'ambassadeur français à Moscou pour protester contre la détention de partisans russes dans le sud de la France. Il a indiqué que la décision du procureur de Marseille de détenir pour 48 heures des Russes en attendant les résultats d'une enquête était discriminatoire. Il a prévenu que «de plus amples étalages de sentiments contre les partisans russes pourraient entacher de façon significative les relations entre les deux pays».

Ces Russes ont été arrêtés à Nice, mardi, alors qu'ils se rendaient à Lille pour le match de mercredi. Les autorités locales ont indiqué que les autobus les transportant ont été arrêtés afin de s'assurer qu'aucun hooligan n'y était monté.

Un porte-parole du président russe, Vladimir Poutine, a déclaré mercredi que Moscou espère que l'UEFA réservera le même traitement à tous ceux responsables des explosions de violence. Dmitry Peskov a ajouté qu'il souhaitait que l'Euro 2016 se poursuive «sans excès».

L'UEFA a menacé de disqualifier la Russie et l'Angleterre si leurs partisans étaient impliqués dans de nouveaux incidents.

Les hooligans pistés

À Lille, les partisans russes et slovaques n'ont causé aucun problème en quittant le stade Pierre-Mauroy à la suite de la victoire de 2-1 de la Slovaquie. L'allumage d'un feu de détresse par un partisan russe dans les dernières minutes de la rencontre a été le seul comportement répréhensible noté.

Le match s'est déroulé dans la même atmosphère paisible que la nuit et les quelques heures précédant le coup d'envoi, quand des dizaines de partisans ont emprunté les routes du secteur Villeneuve d'Ascq, un court trajet de 10 minutes menant au stade. Mis à part de légères altercations et au moins un détenu, la nuit s'est passée sans incident majeur.

Les Anglais vont se mesurer au pays de Galles jeudi à Lens, où séjournent plusieurs amateurs britanniques. Londres et Marseille y sont reliées directement par train.

Pour Bilyal Kotkin, partisan venu de Moscou, les hooligans russes «doivent être isolés. La violence ne va pas de pair avec le soccer».

Plus de 2000 agents de sécurité ont été déployés à Lille. Olivier Dimpre, commandant de la brigade antiémeute, a dit que ses hommes pistaient les hooligans avant une arrivée potentielle dans le centre de la ville. «Tout ce qui pouvait être fait l'a été», a-t-il dit.

La France passe au tour suivant

Il a fallu attendre la dernière minute réglementaire, mais la France a fini par marquer, mercredi, battant finalement l'Albanie 2 à 0, dans le groupe A. Antoine Griezmann a soulagé l'Hexagone quand sa tête a trouvé le côté éloigné sur un centre d'Adil Rami, à la 90e minute. Puis, dans la sixième minute ajoutée, Dimitri Payet a réussi un tir implacable à la gauche du gardien. Qualifiée pour le tour suivant, la France va compléter la phase de groupe dimanche, en affrontant la Suisse.

Les Russes manquent de créativité face à la Slovaquie

La Russie n'a pas été en mesure de venir de l'arrière cette fois, ne pouvant combler un retard de deux buts contre la Slovaquie, qui a signé un gain de 2-1 dans un match du groupe B. Une passe de Marek Hamsik qui a percé la défense russe a mis la table pour le but de Vladimir Weiss. Hamsik a doublé l'avance des siens dans les derniers instants de la première demie sur un puissant tir. La Russie s'est rapprochée à un but à la 80e minute, grâce à la tête de Denis Glushakov, Les très calmes Slovaques, qui ont signé la première victoire de leur histoire en coupe continentale, ont exposé l'inefficacité de la Russie, qui a manqué de créativité, sauf dans les dernières minutes. La Russie n'avait obtenu qu'un seul tir cadré avant que Glushakov ne rapproche les siens à un but, sur un centre d'Oleg Shatov.

Suisse et Roumanie font match nul

À Paris, la Suisse s'est approchée d'une participation aux matchs éliminatoires avec un verdict nul de 1-1 contre la Roumanie. Admir Mehmedi, à la 57e minute, a permis aux Helvètes de créer l'égalité d'un puissant tir du pied gauche et de porter leur total à quatre points après deux matchs. La Roumanie, qui n'a qu'un point après deux rencontres, avait pris les devants sur un penalty de Bogdan Stancu - son deuxième en deux matchs - à la 18e minute. Même si Cristian Sapunaru a touché un montant en première demie, ce sont les Suisses qui ont eu les meilleures et plus nombreuses occasions de marquer. L'attaquant suisse Haris Seferovic a une fois de plus bousillé de bonnes occasions de marquer, lui qui en avait aussi raté plusieurs dans la victoire de 1-0 face à l'Albanie, samedi. Il a raté deux tirs en début de rencontre après que ses coéquipiers l'eurent repéré au coeur de la défense roumaine.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer