Match nul dans un climat de violence à l'Euro

L'Angleterre, qui n'a jamais remporté son premier match... (Agence France-Presse)

Agrandir

L'Angleterre, qui n'a jamais remporté son premier match dans un Euro, a encore raté la cible en se faisant rejoindre in extremis par la Russie (1-1), samedi dans le groupe B de l'Euro 2016.

Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Marseilles

Des bagarres ont éclaté tout au long de la journée, avant et peu après que la Russie eut arraché un verdict nul de 1-1 à l'Angleterre, samedi, à l'Euro.

Des partisans des deux pays ont déclenché une émeute avant le match dans le secteur avoisinant le Vélodrome au cours d'une troisième journée consécutive de violence. La police a dû utiliser des gaz lacrymogènes et des canons à eau pour disperser la foule.

Les affrontements se sont poursuivis quelques instants après le sifflet final lorsqu'un important groupe de partisans de la Russie a foncé sur des partisans anglais, leur lançant des objets en traversant une ligne de policiers. Les amateurs anglais ont pris la fuite en panique.

Sur le terrain, la malédiction des Anglais a continué. L'Angleterre, qui n'a jamais remporté son premier match dans un Euro, a encore raté la cible en se faisant rejoindre in extremis par la Russie (1-1), samedi dans le groupe B de l'Euro 2016.

«On est très très déçus. On était si proche d'une victoire méritée et perdre cet avantage à la fin c'est une pilule difficile à avaler. Ca fait partie du foot. C'est un très beau but de leur part mais cela ne le rend pas plus facilement digérable», a souligné le sélectionneur de l'Angleterre, Roy Hodgson.

Malgré un début de match séduisant, l'Angleterre a été rejoint à la 92e minute par une tête lobée du capitaine Vassili Berezutski alors que Eric Dier avait ouvert le score sur coup franc (73).

En neuf éditions du tournoi continental, les Anglais n'ont toujours pas réussi à remporter leur premier match. Cette fois, les coéquipiers de Wayne Rooney auraient pourtant dû plier la rencontre plus d'une fois, tant ils ont dominé la première période.

Au lieu de quoi, les Anglais se retrouveront déjà sous pression dans cinq jours quand ils affronteront le cousin et rival gallois, qui a pris la tête du groupe B en dominant plus tôt la Slovaquie (2-1).

Les coéquipiers de Rooney, encore excellent au milieu malgré quelques ballons perdus, ont donc dilapidé une belle occasion après leur parcours parfait en qualification et malgré une domination outrageante en première période.

Suisse 1 Albanie 0

Le défenseur Fabian Schär a frappé tôt et la Suisse a gardé le cap pour s'imposer 1-0 contre l'Albanie dans le groupe A.

À la cinquième minute, Schär a converti de la tête un corner de Xherdan Shaqiri, obtenant un sixième filet en 21 matches avec l'équipe nationale.

Yann Sommer a fait un arrêt important avec plus ou moins quatre minutes à disputer, stoppant le tir menaçant de Shkelzen Gashi, laissé à découvert.

«Nous avons très bien joué lors des 20 premières minutes, mais nous aurions dû marquer plus souvent, a dit l'entraîneur des Suisses, Vladimir Petkovic. C'est quand même un match qui va nous rendre plus coriaces mentalement.»

L'Albanie a dû se débrouiller à 10 dès la 37e minute, le capitaine Lorik Cana ayant reçu son deuxième carton jaune du match.

Avant d'être chassé pour une main qui privait les Suisses d'une chance de marquer, Cana avait fait un tacle dangereux contre Blerim Dzemaili, à la 23e minute.

La Suisse est venue près de doubler son avance, en fin de première demie, mais un tir de Dzemaili a touché le poteau sur un coup franc.

La France a gagné 2-1 face aux Roumains dans le premier match du groupe A, vendredi.

Pays de Galles 2 Slovaquie 1

Dans le groupe B à Bordeaux, Hal Robson-Kanu a marqué en fin de rencontre pour permettre au Pays de Galles de l'emporter 2-1 contre les Slovaques.

Il a marqué d'une douzaine de mètres à la 81e minute, soit 10 minutes après son arrivée dans le match, comme réserviste.

Gareth Bale a fait 1-0 Gallois à la 10e, déjouant Matus Kozacik sur un coup franc à la trajectoire descendante.

Ondrej Duda a toutefois nivelé le score à la 61e, une minute après son entrée.

Contrôlante en début de match, la Slovaquie est venue près de s'inscrire au tableau à la troisième minute mais le défenseur Ben Davies a stoppé le ballon sur la ligne, frustrant ainsi Marek Hamsik.

L'entraîneur des vainqueurs, Chris Coleman, a dû s'ajuster tardivement vu la blessure au dos de son gardien régulier, Wayne Hennessey.

Battu seulement quatre fois en qualifications, Hennessey a cédé sa place à Danny Ward, 22 ans, qui n'avait au compteur que deux moitiés de rencontres, et ce lors de matches amicaux.

Les deux nations participent à l'Euro pour une première fois.  Avec AFP

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer