La surprise française de Cameron Porter

Cameron Porter... (Photo Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

Cameron Porter

Photo Bernard Brault, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Cameron Porter est un véritable sac à surprises. L'attaquant de 22 ans est sorti de nulle part pour se tailler un poste au sein de l'Impact de Montréal le printemps dernier après avoir été repêché au 45rang en 2015. Il a ensuite marqué un des buts les plus mémorables de l'histoire de l'équipe dans les derniers instants de la victoire face au club mexicain Pachuca lors des quarts de finale de la Ligue des champions de la CONCACAF en mars. Sa saison a toutefois pris fin quelques jours plus tard, en raison d'une déchirure ligamentaire à un genou.

Plus tôt cette semaine, il a surpris les journalistes quand il est arrivé au camp d'entraînement en pouvant répondre aux questions... en français. «Je me suis fixé de nouveaux objectifs cette année puisque je n'ai pas de physiothérapie et que j'ai terminé l'école et j'ai donc acheté un logiciel pour apprendre les langues», a raconté le natif de Centreville, en Ohio. «Il n'y a pas de logiciel pour l'accent québécois et c'est donc un peu plus difficile. J'ai donc aussi décidé de regarder des films français quand je regarde Netflix. Ces deux choses-là m'aident beaucoup.»

Porter avait déjà marqué l'imaginaire des partisans avec son but en Ligue des champions. Il est bien parti pour gagner leur coeur en parlant la langue de Molière. «Ce but-là m'a permis d'avoir l'appui des partisans. Je ne sais pas si je me serais autant poussé pour revenir aussi vite sans cet appui.»

«Le plus grand défi de ma vie»

Porter a profité de son temps sur la touche pour obtenir son diplôme en science informatique à l'Université Princeton et pour apprendre le français. Il porte un appareil au genou depuis le début du camp, mais il s'attend à pouvoir le retirer dans un mois. Il reste à voir s'il sera en mesure de reprendre les choses là où il les avait laissées.

Didier Drogba est l'attaquant partant de l'Impact, mais l'Ivoirien de 37 ans n'aime pas les surfaces synthétiques. Quatre des cinq premiers matchs de l'Impact cette saison seront disputés sur ce type de surface. Pour l'instant, Porter, Dominic Oduro et Romario Williams sont les favoris pour obtenir des minutes comme attaquant.

Porter est simplement heureux de savoir que le pire est derrière lui. «Ç'a été le plus grand défi de ma vie. Me lever tôt, passer cinq à six heures en physiothérapie, rentrer chez moi, étudier pendant le reste de la journée. C'était très intense, mais je sors de cette expérience plus mature. Maintenant, les défis devant moi semblent plus petits.» 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer