Gabrielle Carle aux qualifications olympiques

Gabrielle Carle (16)... (Fournie par Canada soccer, ALLSPORTS)

Agrandir

Gabrielle Carle (16)

Fournie par Canada soccer, ALLSPORTS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Gabrielle Carle réalise une superbe montée vers les Jeux de Rio. À 17 ans, l'attaquante de Saint-Romuald sera la deuxième plus jeune joueuse de l'équipe canadienne senior de soccer féminin aux qualifications olympiques de la CONCACAF, dans deux semaines, à Houston.

«La devise de John Herdman est : Si tu es assez bonne, tu es assez vieille. Il est allé chercher les talents sans se restreindre à une catégorie d'âge», explique la première joueuse de ballon rond de la région de Québec à atteindre ce niveau depuis Isabelle Harvey, en 2004.

Le Soleil a joint Carle, mardi, après sa longue journée d'école. Elle l'avait appris le matin, avec l'annonce officielle de Soccer Canada. Puis a replongé dans ses examens, en pleine période de rattrapage scolaire après un tournoi au Brésil en décembre et un camp à Vancouver en janvier.

«C'est vraiment une très belle surprise», dit-elle à propos de la confiance du sélectionneur Herdman. Le coach d'origine britannique a choisi 20 joueuses âgées de 16 à 34 ans, avec une moyenne d'âge de 25 ans.

Du lot, 13 ont joué en Coupe du monde l'an dernier et sept aux Jeux olympiques de 2012, dont l'increvable capitaine Christine Sinclair. Sept ont 20 ans ou moins. Carle, une attaquante de 17 ans de 5' 6'' et 120 lb, a cinq mois de plus que le bébé du groupe, la milieu ontarienne de 16 ans Deanne Rose. 

Sa force réside dans son jeu au pied, sa technique et son mouvement sur le terrain. «Gaby possède un ensemble de compétences, dont une habileté à dribler. Elle a confiance avec le ballon et ne force pas les choses. Elle est prête à attendre pour trouver la meilleure passe, quelque chose dont on manque parfois», commente l'entraîneur-chef, au sujet du produit du club Chaudière-Est.

À peine rentrée à Montréal, où elle s'entraîne au Centre national de haute performance de Soccer Canada, Carle repartira dès dimanche. Les Canadiennes joueront tout leur tournoi à Houston, du 11 au 21 février.

Des huit équipes en lice dans la Confédération de football d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes (CONCACAF), les deux finalistes décrocheront leur billet pour les Jeux olympiques d'août prochain. 

Favorites de leur groupe

Classées 11es au monde et médaillées de bronze à Londres en 2012, les Canadiennes sont favorites de leur groupe et devraient retrouver en finale du tournoi les Américaines, premières au monde et triples championnes olympiques en titre. Trinité-et-Tobago (48e), le Guatemala (76e) et la Guyana (89e) sont dans le groupe du Canada.

En cas de qualification, les 20 sélectionnées n'ont aucune garantie d'être encore dans l'alignement six mois plus tard pour un tournoi olympique qui nécessitera d'autres outils physiques et tactiques contre des clubs plus forts, indique Herdman.

Cette fois-ci, on compte trois Québécoises, avec Josée Bélanger, 29 ans, de Coaticook, et Rhian Wilkinson, 33 ans, de Baie-d'Urfé. Mais pas Marie Levasseur, attaquante de 18 ans de Stoneham qui avait pris part au tournoi préparatoire de décembre. Onze filles sur 20 viennent de l'Ontario.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer