Gros échec et gros chèque pour José Mourinho

Pour la deuxième fois de sa carrière, le... (Archives AFP)

Agrandir

Pour la deuxième fois de sa carrière, le charismatique entraîneur José Mourinho s'est fait montrer la porte par Chelsea.

Archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Londres

LONDRES - Le blues lancinant des Bleus a tourné à la rupture: José Mourinho, un des entraîneurs les plus renommés et charismatiques de la planète foot, a été limogé jeudi de Chelsea, pour la deuxième fois de sa carrière, mais avec un gros chèque.

Oubliez le «Special One» de sa première période londonienne (2004 à septembre 2007) et le «Happy One» de son retour à Londres (en 2013): voici le «Sacked One» (le Viré), comme les réseaux sociaux l'ont déjà rebaptisé. Il a été filmé par Sky Sports News en voiture à la sortie du centre d'entraînement, le visage caché par une capuche.

C'est une grosse tête qui tombe au royaume du foot européen. Ce limogeage fait l'effet d'une bombe en raison de la feuille de route de l'entraîneur, vainqueur de deux Ligues des champions avec deux clubs différents (Porto 2004, Inter Milan 2010).

Il était toutefois sur un siège éjectable depuis des semaines, incapable d'enrayer la spirale d'une équipe totalement à la dérive. Lundi, Chelsea a concédé à Leicester (2-1), le leader surprise, sa neuvième défaite de la saison en championnat, et végète à la 16e place, à un point seulement de la zone de relégation. Indigne d'un club de cette stature, champion en titre de surcroît.

Selon des informations de presse, le propriétaire du club, Roman Abramovitch, devrait débourser au moins 13,7 millions d'euros (20,6 millions $) pour régler les indemnités de départ de Mourinho, dont le contrat avait prolongé de quatre ans en août. Il l'avait déjà évincé une première fois en septembre 2007.

Saison noire

C'est une saison noire pour les Bleus et singulièrement leur entraîneur. Outre les défaites, il a aussi eu  la polémique autour de la médecin du club Eva Carneiro, qui a plongé Mourinho dans la tourmente, accusé de sexisme. Début août, à l'issue d'un match à domicile contre Swansea (2-2), le Portugais avait accusé sa compatriote de s'être montrée «impulsive et naïve» et incapable de «comprendre le jeu». Sa faute : avoir soigné Eden Hazard en toute fin de partie, laissant Chelsea en infériorité numérique sur le terrain.

Et les joueurs ne répondent plus. Hazard, justement, n'est que l'ombre du meilleur joueur de Premier League de la saison dernière. «Je m'y attendais parce que Chelsea avait besoin de changer quelque chose et de provoquer une réaction des joueurs», a analysé sur Sky Thierry Henry, ex-joueur vedette d'Arsenal de Chelsea et champion du monde avec la France en 1998. «Mais d'un autre côté, ils virent le meilleur entraîneur de leur histoire, et l'un des meilleurs de l'histoire du football.»

Qui remplacera Mourinho? Outre la piste Carlo Ancelotti, ancien de la maison (2009-2011), les noms qui circulent avec le plus d'insistance sont ceux de l'Espagnol Juande Ramos et du Néerlandais Guus Hiddink.

Ce qu'il a dit

Voici quelques petites phrases qui ont fait la légende de José Mourinho.

LONDRES - Le blues lancinant des Bleus a tourné à la rupture:... (Archives AFP) - image 3.0

Agrandir

Archives AFP

«Je pense qu'elle devrait s'occuper du régime de son mari et elle aura moins de temps pour parler de moi.»

En juillet 2015, à propos des critiques émises par la femme de Rafael Benitez

***

«Si j'avais voulu travailler tranquillement, je serais resté au Portugal. Là-bas, il y a de jolies chaises bleues, la Ligue des champions, Dieu et, juste après lui, moi.»

En septembre 2004

***

«C'est un spécialiste de l'échec. Pas moi.»

En 2014, à propos d'Arsène Wenger, l'entraîneur d'Arsenal

***

«Si tu vas avec un bon chien, tu chasses davantage. Si tu vas avec un chat, tu chasses moins, mais tu chasses quand même.»

En décembre 2010, à propos de Karim Benzema

***

«George Clooney pourrait jouer mon rôle. Ma femme pense que ce serait le meilleur choix.»

 En janvier 2006

***

«Barcelone est une ville très culturelle, avec de nombreux théâtres, et ce garçon y a très bien appris à jouer la comédie.»

En février 2006, au sujet de Lionel Messi

***

«Je ne suis pas n'importe qui, je suis le Special One

2 juillet 2004

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer