Des Québécoises au pays de Marta

Gabrielle Carle (16), de Saint-Romuald, âgée de seulement... (Fournie par Canada soccer, ALLSPORTS)

Agrandir

Gabrielle Carle (16), de Saint-Romuald, âgée de seulement 17 ans, a disputé 66 minutes dans la victoire de 3-0 des Canadiennes sur le Mexique, mercredi dernier.

Fournie par Canada soccer, ALLSPORTS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Marie Levasseur et Gabrielle Carle passent deux semaines au Brésil, à refiler le ballon pour Christine Sinclair ou à essayer de tacler Marta. Le rêve!

Les deux joueuses de soccer de la région de Québec effectuent leurs premiers pas au sein de l'équipe canadienne senior. Le tournoi de Natal, à la pointe est en terre du futbol, sert de sélection au sein de l'alignement confectionné par l'entraîneur-chef John Herdman.

Aux Brésiliennes et Canadiennes s'ajoutent Mexicaines et Trinidadiennes. L'équipe jouera sa sélection olympique en février, en vue des Jeux olympiques de l'été prochain, tenus à Rio, aussi au Brésil.

«Christine Sinclair, c'est une de mes idoles, confie Levasseur. C'est impressionnant au début, j'ai vraiment réalisé que je jouais avec elle. Mais après, tu te mets à jouer et tu n'y penses presque plus.»

Dimanche, dans un gain de 4-0 contre Trinité-et-Tobago, l'attaquante de 18 ans de Stoneham a réalisé la première passe menant au but de la capitaine. Sinclair égalisait ainsi l'Américaine Mia Hamm au deuxième rang des marqueuses de tous les temps.

«J'étais quand même fière d'avoir réussi à me démarquer», admet celle qui a été limitée à 24 minutes de jeu en deux matchs jusqu'ici, puisqu'une blessure à la cuisse a mis en péril son camp d'entraînement, début décembre, à Vancouver.

Carle, aussi attaquante, seulement 17 ans, de Saint-Romuald, a disputé 66 minutes dans la victoire de 3-0 aux dépens du Mexique, mercredi dernier. «On pense tout de suite à Christine Sinclair parce qu'elle est l'une des meilleures joueuses au monde, mais en fait, c'est tout le club. Elles sont toutes bonnes, c'est incroyable!» s'exclame Carle, qui n'hésite pas à qualifier son expérience de «magique».

Les deux en uniforme

Tout indique que les deux seront dans l'alignement pour la dernière rencontre de la ronde préliminaire, jeudi, face au Brésil, puis à nouveau contre la formation hôtesse en finale du tournoi, dimanche.

«Marta aussi a toujours été mon idole. Mais en même temps, elle va être une adversaire comme les autres et on va jouer sur le même terrain», tente de se convaincre Levasseur, à propos de la célèbre Marta Viera da Silva, nommée cinq fois joueuse de l'année par la FIFA.

Aux côtés de sa jumelle Catherine, Marie Levasseur vient de terminer sa première campagne à l'Université de Memphis, au Tennessee. Le produit du club Haute-Saint-Charles a été nommée recrue par excellence de sa conférence.

Un an plus jeune, Carle termine son secondaire au sein du programme soccer-études de l'École secondaire des Sources, à Dollard-des-Ormeaux. Celle qui a fait ses premières armes avec Chaudière-Est restera une année de plus dans la région de Montréal, pour commencer le cégep, avant de s'exiler à son tour dans une université américaine à l'automne 2017.

Cette semaine, coach Herdman prépare l'avenir de son équipe, la relève aux Sinclair, Melissa Tancredi, Rhian Wilkinson et autres Marie-Ève Nault et Josée Bélanger. Les deux recrues québécoises donneront tout ce qu'elles ont pour revenir au Brésil l'été prochain, mais la Coupe du monde de 2019 et les Jeux de 2020 constituent des horizons plus réalistes.

Le Dynamo à la recherche d'un nouveau circuit

Avec la fermeture de la W-League au début de novembre, le Dynamo de Québec se retrouve orphelin de ligue. Sans une place dans l'équipe canadienne olympique, des joueuses très prometteuses comme Marie Levasseur et Gabrielle Carle comptaient rentrer au bercail durant l'été et s'aligner avec la formation semi-professionnelle d'ici. Leur plan est maintenant remis en question. «Je n'ai plus d'équipe!» lance Carle, mi-figue mi-raisin, ne sachant pas ce qui l'attend dans quelques mois. «Mon plan était de jouer avec le Dynamo, mais là, je suis en réflexion», renchérit Levasseur. «Les têtes dirigeantes se parlent pour essayer de trouver une solution. [Il y aura] peut-être des annonces en janvier en ce sens, mais rien de confirmé pour le moment», se contente de dire le coordonnateur des communications de l'Association régionale de soccer de Québec (ARSQ), Pierre-Luc Tremblay. L'ARSQ a mainmise sur le club depuis deux ans, après cinq campagnes disputées sous le nom d'Amiral et gérées par des fonds privés.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer