Le Dynamo de Québec battu en finale de consolation

L'entraîneur-chef Marc Mounicot devra faire des choix déchirants... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

L'entraîneur-chef Marc Mounicot devra faire des choix déchirants pour son onze partant en vue du match de série de vendredi soir.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La saison du Dynamo de Québec a pris fin, dimanche après-midi, avec une défaite de 2-0 aux mains de leurs grandes rivales cette saison, les Comètes de Laval, en finale de consolation de la W-League.

«On a manqué de concentration au départ. On a encaissé un but dès la quatrième minute», expliquait après la rencontre l'entraîneur Marc Mounicot. S'il avait peur, vendredi, de ne pas avoir de gardienne de but pour le match contre les Comètes, hôtes du carré d'as de la W-League, Mounicot a finalement pu miser sur Gabrielle Lambert, qui s'était blessée contre le Spirit Reserves en demi-finale. Ça n'a pas suffi.

Le Dynamo a rapidement repris l'ascendant après avoir accordé le premier but, sans toutefois être capable de s'inscrire au tableau. Le deuxième but de Laval, à la 76e minute, a fermé les livres. «À 2-0, les filles ont commencé à davantage sentir la fatigue. Nous avions seulement 15 joueuses en uniforme.»

«On a eu davantage le ballon qu'eux. Mais encore une fois, on a constaté que dominer, ce n'est pas gagner», s'est désolé l'entraîneur. «C'est difficile de l'emporter quand tu ne marques pas de buts», a-t-il souligné à propos de sa formation qui s'était également fait blanchir contre Washington, vendredi soir.

Malgré un final four décevant, Marc Mounicot ne peut que saluer le travail accompli par ses joueuses cette saison. L'équipe a remporté sept matchs de plus que l'an dernier malgré la perte de nombreuses joueuses du onze partant pour des compétitions internationales. «La saison a été très positive, globalement, mais on a été handicapé par les expériences internationales de certaines de nos filles. N'eût été cela, on aurait pu faire mieux», a-t-il affirmé.

Le Dynamo formait une des plus jeunes formations de la W-League cette saison, l'équipe devrait donc encore former une menace la saison prochaine. «On regarde l'avenir avec beaucoup d'optimisme. Il n'y a pas d'Universiades ou de Jeux panaméricains l'an prochain, seulement les Olympiques et c'est peu probable qu'une de nos filles y soit. On va pouvoir aborder la saison avec l'ambition de retourner au final four.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer