Sept joueurs de soccer du Rouge et Or expulsés

Nafi Dicko-Raynauld figure parmi les étudiants-athlètes expulsés.... (Pierre Bonenfant, Courtoisie)

Agrandir

Nafi Dicko-Raynauld figure parmi les étudiants-athlètes expulsés.

Pierre Bonenfant, Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Coup de théâtre au sein du programme Rouge et Or. Sept joueurs de l'équipe masculine de soccer ont été expulsés de la formation après avoir commis des actions qui contrevenaient au code d'éthique et aux règlements de l'équipe. Les gestes reprochés sont survenus alors que les étudiants-athlètes défendaient les couleurs du Royal Sélect de Beauport au championnat canadien senior présenté à Toronto du 8 au 13 octobre.

Le gardien Jean-François Desrosiers, les défenseurs Guillaume Barrette et Nafi Dicko-Raynauld, les milieux Fabrice Lassonde, Lawrence Hone-Blanchet et Jimmy McLaughlin de même que l'attaquant Patrice Dion n'étaient pas en uniforme en fin de semaine dernière. La décision de les expulser du programme a été prise par le Service des activités sportives de l'Université Laval et par le Conseil d'administration de l'équipe, de concert avec les entraîneurs du club.

«Ce sont des incidents malheureux pour l'équipe, mais nous ne pouvons déroger de nos valeurs et de notre code d'éthique», a indiqué par communiqué Gilles Lépine, le directeur adjoint du Service des activités sportives et responsable du programme Rouge et Or. «Les étudiants-athlètes du programme se doivent d'avoir un comportement exemplaire. Ils sont un modèle pour des milliers de jeunes. Le sport est un extraordinaire outil d'éducation, mais ce n'est pas une fin en soi. Les victoires n'auront jamais plus d'importance que notre comportement éthique. Nous appuyons de tout coeur les étudiants-athlètes et les entraîneurs pour cette fin de saison.»

Même son de cloche du côté de l'entraîneur-chef Samir Ghrib dont la formation est sur le point d'amorcer les séries éliminatoires. «Je préfère sacrifier des victoires et baliser l'avenir avec des valeurs saines et des étudiants-athlètes qui seront au service de l'équipe», a-t-il expliqué dans un communiqué.

Deuxième au classement du RSEQ, l'équipe de soccer du Rouge et Or a encore un match à disputer en saison régulière avant d'amorcer les séries. Malgré la perte de sept joueurs, Ghrib demeure optimiste pour la suite des choses. «Il n'est pas dit qu'on n'ira pas loin avec le reste du groupe. Nous avons un beau défi humain et sportif devant nous.»

Aussi chez le Royal Sélect

Après le Rouge et Or, c'était au tour du Royal Sélect de réagir. L'organisation beauportoise a non seulement montré la porte aux sept athlètes, mais elle a aussi réservé le même sort à quatre autres, soit Vincent Barrette, Eduardo Davalos, Zahir Namane et Alexandre Lévesque-Tremblay. Tous sont accusés de manquement à l'éthique et de non-respect des règlements de l'équipe. Dans certains cas, on parle de récidive, des faits similaires s'étant produits lors des Nationaux seniors de 2013 disputés à Halifax.

La décision d'expulser les joueurs a été prise par l'Association de soccer de Beauport, sous l'égide de son comité exécutif. La recommandation de le faire a été faite par Samir Ghrib, l'entraîneur-chef et directeur technique du club. «Je suis triste, car notre équipe senior a toujours été une excellente vitrine pour notre association», a mentionné par communiqué Guy Morasse, le président de l'ASB. «C'est tellement injuste pour les autres joueurs de la formation et tous nos membres qui subissent indirectement les conséquences négatives de cette situation. 

«Notre mission première est de développer les jeunes avec des valeurs saines et éducatives du sport. Il n'est pas question que quelques individus ternissent la réputation de notre équipe, club, région et notre province. Le comité exécutif appuie Samir Ghrib dans sa décision d'expulser les joueurs fautifs et elle le soutient dans cette pénible période.»

Les valeurs avant les résultats

L'entraîneur-chef Samir Ghrib n'a pas cherché de midi à quatorze heures pour expliquer pourquoi il avait décidé d'expulser 11 joueurs du Royal Sélect. «En mon âme et conscience, en accord avec mes valeurs, et par respect pour tout le monde, j'étais dans l'obligation de proposer à mon club d'expulser les joueurs en question. J'ai bâti ma carrière sur des valeurs fondamentales de respect d'autrui et des institutions. Il n'a jamais été question de passer les résultats avant les valeurs qui nous guident pour faire de nos joueurs de bons citoyens.»

Quintuple gagnant de la Coupe du Québec, le Royal Sélect devra presque repartir de zéro la saison prochaine à la suite de l'expulsion de 11 athlètes, dont de nombreux leaders. Une réalité dont est bien conscient Ghrib. «La vie, c'est fait de hauts et de bas. Nous allons assumer nos responsabilités et rebâtir cette équipe avec des joueurs qui seront au service de la formation.»

Par respect pour le soccer et ses partenaires, l'Association de soccer de Beauport a accepté la proposition de son directeur technique de retirer les trois candidatures de la formation senior au Gala de l'ARSQ, soit celles d'équipe de l'année, d'entraîneur de l'année et de joueur de l'année.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer