Championnat canadien senior de soccer: le piège Royal

L'amical de dimanche contre l'Académie de l'Impact de... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

L'amical de dimanche contre l'Académie de l'Impact de Montréal constitue le seul match disputé par le Royal-Sélect durant le mois et demi précédant le championnat canadien. Les Beauportois n'ont pas paru trop rouillés, l'emportant 4-0. Augustin Mangaïko a trouvé le fond du filet à deux reprises.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Le Royal-Sélect s'en va défendre son titre de champion canadien, la semaine prochaine, à Halifax. Mais après avoir été chasseurs l'an dernier, les gars du soccer senior AAA de Beauport deviennent des proies. Ils doivent éviter les nombreux pièges, l'excès de confiance au premier chef.

«Notre seul piège, c'est nous», affirme le milieu de terrain et leader offensif Samuel Georget. «On sait qu'on peut battre tout le monde. Mais est-ce qu'on va se dire dans nos têtes que ce sera plus facile, même si on pense être prêts?»

Georget insiste. «Ce sera beaucoup plus difficile, tout le monde voudra nous battre. Déjà en saison, tout le monde jouait à 150 % contre nous.» Après une campagne 2012 sans défaite, le Royal a conservé une fiche de 14-2-2 cet été en championnat et a gagné ses cinq matchs en Coupe du Québec.

Ce tournoi parallèle au calendrier régulier constitue le seul accès au championnat canadien des clubs. Les 4000 $ encaissés pour le titre de saison paieront au moins une bonne part des 5500 $ de frais de transport pour la Nouvelle-Écosse.

«On n'a même pas célébré après notre victoire en finale de la Coupe du Québec, on savait que ce n'était qu'une étape», glisse Georget, dont la performance de l'an dernier à Winnipeg lui avait valu une offre de contrat professionnel avec le FC Edmonton (NASL). Offre qu'il a déclinée.

Pas en touristes

«La saison n'a pas été super intéressante et on a joué juste pour ça toute l'année, alors on ne va pas arriver là-bas en touristes», assure pour sa part Alexandre Lévesque-Tremblay. Pilier de la défensive beauportoise, le grand 4 n'était pas du triomphe de l'an dernier à cause d'une suspension pour toute la saison. Il avait essayé de jouer un match sous le nom de son frère dans le senior A, l'année précédente.

«Je ne serais pas revenu si on n'avait pas des bonnes chances de gagner. Et ajouter ça, ce serait bien», constate celui qui a déjà remporté un championnat canadien universitaire et un championnat canadien par province. «On a même une meilleure équipe que l'an passé. On n'a jamais eu un aussi bon banc!»

L'équipe jouera jusqu'à cinq matchs en six jours. Ce qui donnera la chance à un substitut de luxe comme Nafi Dicko-Raynauld, participant aux dernières Universiades, de voir plus de terrain. Un vétéran de 38 ans comme le capitaine Michel Mana Nga ne pourra pas disputer l'entièreté des rencontres.

Pas moins de 20 joueurs feront le voyage et seront en uniforme. Ils auront deux physiothérapeutes à leur service. «C'est un marathon qui nous attend», reconnaît le sélectionneur Samir Ghrib. Treize de ses hommes ont la médaille d'or de 2012 à la maison. S'ajoutent les Lévesque-Tremblay, Gabriel Moreau, Kevin Cossette, Fabrice Lassonde et Hugo Lapointe-Sénécal.

Les Callies de Calgary sont les derniers à avoir réussi le doublé, en 2007 et 2008. Les femmes seniors AAA de Beauport de l'entraîneure Roxane Cavallo représentent aussi le Québec à Halifax. Tout ce beau monde quittera Québec le mardi 8 octobre, leur premier match sera disputé le 9 et les finales auront lieu le 14.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer