• Le Soleil > 
  • Sports > 
  • Soccer 
  • > Au Super Bowl du soccer: l'arbitre Daniel Belleau à la finale de MLS 

Au Super Bowl du soccer: l'arbitre Daniel Belleau à la finale de MLS

Daniel Belleau, qui a fait ses débuts à... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Daniel Belleau, qui a fait ses débuts à 13 ans sur la Rive-Sud, s'est joint au personnel d'arbitres de la MLS en 2007.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partager

(Québec) Le défenseur André Hainault ne sera pas l'unique Québécois à participer à la finale de la MLS (Major League Soccer), samedi, en Californie. L'arbitre-adjoint Daniel Belleau, de Charny, a été affecté pour ce match de championnat entre le Dynamo de Houston et le Galaxy de Los Angeles.

«Pour le soccer régional, c'est vraiment gros. C'est comme si un Québécois arbitrait au Super Bowl. La MLS, c'est le Championnat d'Espagne ou la Ligue de France de l'Amérique du Nord», illustre Helder Duarte, directeur technique de l'Association régionale de soccer de Québec.

Belleau a franchi tous les niveaux de l'arbitrage depuis ses débuts locaux sur la Rive-Sud à 13 ans. Peu de temps après avoir obtenu sa certification de la FIFA, l'ingénieur qui travaille pour une compagnie de système d'irrigation s'est joint au personnel d'arbitres de la MLS en 2007.

«Il s'agit d'un accomplissement très important pour moi de faire la finale de la MLS. Il y a toujours autre chose de plus gros, mais pour ce qui est du soccer américain, c'est le summum», expliquait-il, hier, à la veille de son départ pour le Home Depot Center.

L'arbitre-adjoint a travaillé dans 35 matchs en 2012, soit une quinzaine en MLS et d'autres à saveur internationale impliquant le Salvador, la Moldavie, la Jamaïque, le Mexique et les États-Unis. Il a aussi été convoqué dans deux parties de la Ligue des champions de la CONCACAF en plus d'être d'office à la rencontre amicale entre l'Impact de Montréal et l'Olympique de Lyon. Il est le troisième arbitre international de la région de Québec après Dino Bucci et Jean-François Corriveau, lui aussi natif de Charny.

Daniel Belleau n'est pas l'officiel central qui se retrouve sur le terrain à diriger la circulation. Sa fonction consiste à signaler les hors-jeux, les touches et les fautes le long de la ligne. «Il arrive un moment où l'on doit se spécialiser. Les deux tâches demandent des compétences différentes. Quand je suis arrivé au niveau national, j'ai dû faire un choix», indiquait celui qui connaît bien ses collègues pour la finale.

Concentration totale

Ses confrères canadiens (Silviu Petrescu et Darren Clark) et lui étaient les officiels lors du premier match de la saison à Los Angeles. Ils deviennent aussi les premiers Canadiens à officier une finale de la MLS. Fait inusité, on les retrouvait lors de l'ouverture du Championnat canadien universitaire, au PEPS.

Samedi, Belleau sera notamment sur le même terrain que Hainault, un arrière montréalais s'alignant avec le Dynamo, mais aussi David Beckham, le populaire milieu de terrain anglais. L'expérience aidant, la concentration sur le boulot à accomplir passera devant l'admiration d'un joueur, aussi célèbre soit-il.

«Les vedettes internationales sont des professionnels et agissent comme tel. Ils ont leurs bons et mauvais moments, mais ils comprennent notre travail. Pendant le match, mon travail exigera une concentration totale et il ne faut pas se laisser emporter par l'enthousiasme.»

Après la finale de la MLS, pourrait-il un jour se retrouver sur le terrain d'un match de la Coupe du monde? «Il y a plusieurs étapes pour s'y rendre et ça me tente, mais je ne sais pas si ça va arriver, car je n'ai aucun contrôle là-dessus.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer