Worth ne dirigera pas l'Amiral en 2011

Jonas Worth, alors qu'il débutait sa saison avec... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Jonas Worth, alors qu'il débutait sa saison avec l'Amiral. Sur la photo, il est accompagné de la gardienne Marie-Pier Bilodeau, de l'attaquante Josée Bélanger et de la demi-centre Andréanne Gagné.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

(Québec) L'Amiral SC de Québec sera piloté par un nouvel entraîneur-chef, la saison prochaine. Le conseil d'administration du club de soccer féminin de la W-League a confirmé à Jonas Worth, hier, que son contrat valide pour une campagne ne serait pas reconduit en 2011.

Worth avait remplacé Fabien Cottin, le premier sélectionneur de l'Amiral, au terme de la saison inaugurale de l'équipe en 2009. Après avoir participé aux séries à sa première année, l'Amiral a raté le tour éliminatoire par un point en s'inclinant à Ottawa, dimanche dernier, à l'occasion du dernier match du calendrier régulier.

«Jonas a été rencontré aujourd'hui, nous aurons un nouvel entraîneur-chef, la saison prochaine», a confirmé Stéphane Alain, membre du conseil d'administration de l'équipe.

Sous la direction de Worth, un homme de soccer recruté en Colombie-Britannique, l'Amiral a conservé une fiche positive de six victoires, quatre défaites et deux nulles en 12 matchs. Son départ n'a rien à voir avec les raisons financières ayant marqué le divorce de l'entraîneur-chef précédent.

«Nous n'avons pas atteint nos objectifs. On a raté les séries par un point, mais il y avait aussi une divergence au niveau de la philosophie de jeu. Nous avons aussi rencontré des joueuses après la saison afin de connaître leur opinion», précisait Alain, qui n'était pas présent lors de la rencontre entre Worth et Maxime Barabé, directeur général de l'Association régionale de soccer de Québec, et l'un des cinq membres de la direction de l'Amiral.

Changement de style

En s'amenant de l'Ouest canadien, Worth a tenté de changer le style de jeu pratiqué par les joueurs de l'Est. Et pour cela, il n'a pas hésité à recruter à l'extérieur du Québec pour former son alignement. Habituées au jeu au sol et à la finesse, les «anciennes» de l'Amiral n'étaient pas à l'aise dans le style plus robuste préconisé par celui qui avait approfondi sa culture de soccer aux États-Unis, au Brésil et en Angleterre.

Une mésentente personnelle et un regret de ne pas pouvoir en faire plus avaient mené au départ de son adjoint, le Brésilien Eduardo Guerra, au milieu du mois de juin. Pour le remplacer, mais surtout pour apaiser la colère qui couvait dans l'équipe, Samir Ghrib avait accepté d'occuper le rôle d'adjoint, lui qui dirige d'abord les clubs masculins du Royal-Sélect de Beauport et du Rouge et Or de l'Université Laval.

«Nous n'avons pas tardé à confirmer à Jonas que son contrat ne serait pas renouvelé afin qu'il puisse se trouver un autre travail, ici ou ailleurs», indiquait Stéphane Alain.

Il est encore trop tôt pour parler du successeur de Worth, à qui nous n'avons pas été en mesure de parler, hier. L'Amiral attendra la fin de la saison de soccer pour partir à la recherche de la personne qui deviendra, en 2011, le troisième entraîneur-chef de l'Amiral en trois ans.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer