W-League: l'Amiral coulé 5-0 à Buffalo

Sur le même thème

Olivier Bossé
Le Soleil

(Québec) Deux mois après avoir subi le premier revers de son histoire à Buffalo, l'Amiral a mis fin à sa campagne inaugurale de la même façon, par une défaite au domicile du Flash. Les joueuses de soccer semi-professionnelles de Québec se sont butées à des rivales trop fortes, hier soir, baissant pavillon 5-0 en première ronde éliminatoire.

«Pour un match de fin de saison, l'addition est lourde et salée», a reconnu l'entraîneur-chef, Fabien Cottin, joint après la dégelée subie par les siennes. Rappelons qu'au cours de son calendrier de 14 parties régulières, l'Amiral avait perdu 4-2 à Buffalo, le 24 mai, au deuxième match de son histoire, puis fait match nul 1-1 avec le Flash dans la cité de Champlain, le 4 juillet. «Mais c'est aujourd'hui [hier] qu'on a vraiment pu mesurer la différence entre les organisations de Buffalo et de Québec sur le terrain», n'a pu que constater Cottin.

Dans les dernières semaines, le Flash s'est renforcé avec l'ajout de deux joueuses internationales en l'Italienne Pamela Conti et la Japonaise Rie Sawai, lui qui alignait déjà l'excellente Espagnole Maria Ruiz. «Elles ont joué à la hauteur de leur talent. Leur victoire est totalement méritée», a simplement indiqué le sélectionneur québécois, à propos de ses bourreaux.

Et comme le souligne la gardienne et capitaine de l'Amiral, Marie-Pier Bilodeau, la troupe de Québec n'évoluait «pas dans les meilleures conditions», sur le terrain de l'école secondaire d'Orchard Park, une banlieue sud de Buffalo. Blessures et obligations professionnelles ont privé les attaquantes Josée Bélanger, Geneviève Marcotte, Émilie Mercier, Marie-Émilie Perreault-Morier et Mélissa Lesage du voyage, tandis que Caroline Vaillancourt, présente, n'était pas encore remise pleinement de sa déchirure ligamentaire au genou. Lesage ratait sa première rencontre de la saison, elle qui a été la seule porte-couleurs de l'Amiral à passer les 1260 minutes des 14 matchs réguliers sur la pelouse.

Après son revers samedi à Toronto, Québec clôt donc sa première campagne sur deux défaites. Les filles du Flash poursuivent leur route jusqu'à Indianapolis, où elles batailleront demain en demi-finale de la conférence Centrale, huitième de finale de la W-League, avec les Lionesses du FC Indiana. Une des trois formations invaincues parmi les 37 du circuit, les Lionnes alignent la meilleure buteuse de la ligue en Laura Del Rio. Le Fury d'Ottawa et le Red Eleven de Chicago font les frais de l'autre demi-finale de la conférence Centrale du volet féminin des United Soccer Leagues.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer