Amiral SC: des comètes filent à Québec

L'Amiral SC ne sera pas une équipe typique... (Le Soleil, Martin Martel)

Agrandir

L'Amiral SC ne sera pas une équipe typique d'expansion grâce au recrutement à l'extérieur de la région de Marie-Pier Bilodeau, de Catherine Marie Scott, de Josée Bélanger et de Cristiana Di lelsi.

Le Soleil, Martin Martel

(Québec) Marie-Pier Bilodeau, Josée Bélanger et Catherine Marie Scott n'ont rien de joueuses infidèles, mais elles ont toutes les trois décidé de troquer leur maillot des Comètes de Laval pour celui de l'Amiral SC de Québec. Les raisons de leur transfert diffèrent peut-être, mais les trois cadres du nouveau club de la W-League cultivent une même passion : celle de gagner des matchs.

Dans le cas de Bilodeau, gardienne fort convoitée, il était de notoriété publique qu'elle ambitionnait de s'aligner avec une éventuelle formation de la région de Québec - qui l'a vue s'épanouir comme athlète. L'annonce de l'accession de l'Amiral dans le circuit semi-professionnel féminin n'a que confirmé la fin de l'aventure de la Beauportoise à Laval.

«Personne n'a été surpris de mon départ, étant donné que j'en avais parlé au cours des deux dernières saisons. Je voulais terminer en bons termes et les Comètes ont bien compris ma décision», a expliqué Bilodeau, qui a passé trois étés à Laval et un autre avec le défunt Xtreme de Montréal. «Je veux maintenant redonner au soccer d'ici tout en jouant dans le meilleur calibre possible.»

Bilodeau n'a pas encore fait un seul arrêt en match officiel, mais sa contribution s'est déjà fait sentir avant le coup d'envoi samedi, sur la route, contre les Ravens de Rochester. Sa seule présence aura permis d'attirer Scott et Bélanger, deux footballeuses de renom, bien qu'elles soient respectivement originaires de Kirkland et de Coaticook. «Si je retournais à Montréal après ma session à l'Université d'Ottawa, j'allais revivre la même histoire. J'étais motivée par cette nouvelle expérience de vie», a confié Scott, patronne du milieu de terrain.

Un rôle plus accru dans l'entrejeu et un encadrement plus sérieux l'ont poussée à délaisser les Comètes. «Ce n'est vraiment pas une question d'entraîneurs, mais bien pour l'aventure d'une nouvelle équipe. J'ai adoré l'esprit qui y régnait quand je suis venue faire mon essai», a poursuivi Scott.

Belle rivalité en vue

L'attaquante Bélanger cherchait aussi un peu de nouveauté pour pimenter sa carrière, sauf que l'espoir de retrouver le programme national explique beaucoup sa présence à Québec. «Je veux mettre toutes les chances de mon bord», a remarqué l'athlète féminine de la dernière année à l'Université de Sherbrooke, qui a été récemment sélectionnée dans la formation canadienne pour les Universiades d'été à Belgrade, en Serbie, au début de juillet.

Avec près de 10 anciennes Comètes dans son effectif, l'Amiral vivra forcément une belle rivalité sportive lors de ses matchs contre Laval, le premier chapitre étant prévu pour le 31 mai lors de l'ouverture locale des Québécoises au Séminaire Saint-François. Et avec déjà 800 billets vendus pour ses matchs à domicile, grâce notamment aux associations de soccer de la région, l'Amiral compte déjà sur de nombreux partisans que les joueuses tenteront de satisfaire. «On ne joue pas dans cette ligue-là pour ne pas faire les séries», martèle encore Scott, un objectif partagé par Bélanger et Bilodeau. Comme quoi les ex-Comètes sont prêtes à briller comme des étoiles dans la Vieille Capitale.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer