Le plaisir de la famille Boivin

Manon Flamand et André Boivin étaient heureux de... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Manon Flamand et André Boivin étaient heureux de pouvoir assister, mardi, à une rare visite au Centre Vidéotron du Titan, l'équipe pour laquelle évoluent leurs fils, Christopher et Félix Boivin.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Ils ne sont pas les plus grands, ni les plus gros, mais avec le coeur à la bonne place, les frères Christophe et Félix, du Titan d'Acadie-Bathurst, ont réussi à s'imposer dans un sport où le physique a souvent fait foi de tout.

Dans la section 103, André Boivin et Manon Flamand sont bien fiers de voir leur fils à l'oeuvre, d'autant plus que ceux-ci n'ont pas l'occasion de jouer souvent au Centre Vidéotron.

«Tout le mérite leur revient, ça n'a pas toujours été facile à cause de leur gabarit, mais ils croyaient en eux et ils ont réussi à faire leur place par le travail. C'est un grand sentiment de fierté qui nous habite lorsqu'on les voit les deux sur la glace, même si la maman est toujours nerveuse...», disait le paternel, mardi.

Sur la fiche d'alignement du Titan, les deux montrent le même poids, à 166 livres. Christophe, l'aîné, y devance Félix d'un pouce, à 5 pieds et 8. Si le plus vieux a été le meilleur marqueur de son équipe avec 90 points, le plus jeune vient d'en amasser 35 à titre de défenseur offensif.

«À son année de 17 ans, mon frère a prouvé qu'il pouvait jouer dans le junior majeur et ça m'a sûrement aidé à me faire repêcher. On a toujours parlé de notre petit gabarit, mais on s'en est toujours servi comme source de motivation», a précisé Félix, mardi, avant le troisième match de la série contre les Remparts.

Le rêve des frères du quartier Neufchâtel n'était pas seulement d'évoluer dans la LHJMQ, mais aussi de jouer dans la même équipe. Le Titan n'a pas hésité à repêcher Félix en troisième ronde en 2014 après la première saison de Christophe, choix de première ronde en 2013 à Bathurst.

«Nous sommes une famille unie, on a trouvé ça dur de voir Christophe partir à l'autre bout et on était emballé quand Félix l'a rejoint à Bathurst. Les deux sont restés dans la même pension formidable, des gens très accueillants qui nous hébergent aux deux semaines lorsqu'on y va pour suivre le rêve de nos garçons avec eux», note André Boivin.

Une place pour les petits

Les frères n'ont pas toujours eu la partie facile, Christophe étant retranché du bantam AA à sa première année. Il est ensuite passé par le midget espoir pour atteindre le AAA. Félix, lui, a toujours joué dans le double lettre.

«Ils ont toujours la pédale au fond et ne lâchent pas. Les petits joueurs combatifs ont leur place, même qu'on y croit encore pour Christophe [qui s'en va à l'UQTR l'an prochain], il n'arrête pas de nous surprendre», admet leur père, qui espérait une série Titan-Remparts.

«Des petits joueurs, il y en a qui percent. Regardez Jonathan Audy-Marchessault [qui évolue avec les Panthers de la Floride]. L'important, c'est de croire en nos moyens et de jouer de façon intelligente, surtout lorsqu'on se retrouve dans le coin avec des gars de plus de 200 livres», enchaîne Félix en riant.

Les deux joueurs avaient été dirigés au SSF par Bryan Lizotte, aujourd'hui entraîneur-adjoint du Titan, et qui a beaucoup contribué à leur développement, souligne M. Boivin.

«Bryan nous les avait vendus exactement comme ils sont, à l'effet que Christophe ferait des points et que Félix avait un très bon lancer et qu'il jouerait sur le jeu de puissance, a précisé Mario Pouliot, entraîneur-chef du Titan. Selon moi, il y a de la place pour ces gars-là, surtout les plus petits qui se présentent et qui jouent comme des gros.»

Dans cette série, Félix Boivin discute un peu moins avec son meilleur ami, Matthew Boucher, des Remparts. Et pour cause, les deux s'affrontent. «On n'a rien gagé, on est juste content de jouer l'un contre l'autre», disait-il à propos de celui qu'il a connu au SSF, dans le midget AAA.




À lire aussi

  • Adieu, marge de manoeuvre

    Remparts

    Adieu, marge de manoeuvre

    Même s'ils ont disputé leur meilleur match éliminatoire à ce jour, les Remparts de Québec font malgré tout face à l'élimination à la suite d'une... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer