Une victoire signée Kiselev

Le gardien des Remparts Evgeny Kiselev tente de... (Collaboration spéciale Rémi Sénéchal)

Agrandir

Le gardien des Remparts Evgeny Kiselev tente de récupérer la rondelle malgré la lourde circulation devant son but.

Collaboration spéciale Rémi Sénéchal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Rimouski) Dominés au chapitre des lancers, les Remparts sont tout de même parvenus à amener l'Océanic en fusillade, grâce au jeu brillant du gardien Evgeny Kiselev, lors du dernier duel de la saison entre les deux équipes, au Colisée Financière Sun Life, à Rimouski, vendredi.

C'est finalement Philipp Kurashev, en cinquième ronde de tirs de barrage, qui a dénoué l'impasse, donnant une victoire de 2-1 à la troupe de Philippe Boucher. Réalisant 45  arrêts souvent spectaculaires, Kiselev n'a pas volé le titre de joueur le plus travaillant du match, décerné par ses coéquipiers.

«Il fait ce qu'il fait depuis que Callum [Booth] est parti. Il nous donne une chance de gagner. Il a été solide encore, ce soir. C'est sûr qu'on donne plus de lancers, mais on essaie de donner des lancers de l'extérieur. Mais ce soir, ils ont été dangereux et il a fait les arrêts», a constaté l'entraîneur-chef Philippe Boucher.

Même s'il en a été le principal artisan, le héros du match donnait une partie du crédit de la 30e victoire de l'équipe à ses coéquipiers, en l'absence de nombreux blessés. «Les gars ont fait un bon travail pour que je sois capable de bien suivre la rondelle. Si je donnais un rebond, comme ç'a été le cas en troisième période, les gars récupéraient les rondelles, dont une qui était presque sur la ligne des buts. Ils ont fait du bon travail.»

Habituellement efficaces sur la route, les Remparts ont été incapables de s'imposer lors d'une première période qui a tardé à se mettre en marche, en raison d'une longue cérémonie visant à honorer les joueurs de 20 ans de l'Océanic - Tyler Boland, Nicolas Dumoulong et Dylan Montcalm -, dont c'était le dernier match au Colisée Financière Sun Life.

Bombardement

Bombardé de toutes parts au cours la période, Kiselev a fait face à 18 lancers, ne cédant que devant le dangereux Boland. Ce dernier, toujours engagé dans la course au meilleur marqueur de la LHJMQ avec un match à jouer, inscrivait son 47e filet et son 102e point de la saison, après avoir récupéré un retour de lancer, alors qu'il tombait sur la glace, à 8:57.

Incapables de diriger de tir sur Charles-Olivier Lévesque avant la neuvième minute de jeu en deuxième, les Remparts ont fini par secouer les cordages en toute fin de période, lorsque le défenseur Christian Huntley, venu appuyer l'attaquant profondément en territoire rimouskois, a bénéficié d'une passe précise de Mathieu Ayotte pour tromper le cerbère de l'Océanic. Dans l'intervalle, les hommes de Serge Beausoleil ont continué de mitrailler Kiselev, qui a repoussé 16 tirs dans la seule deuxième.

Une troisième à l'image du reste de la rencontre s'est terminée avec la perte temporaire d'un autre soldat pour les Remparts, alors que Derek Gentile a été atteint à la bouche par un bâton. L'attaquant a bénéficié des premiers soins du thérapeute Steve Bélanger et a dû rater plusieurs présences avant d'être en mesure de reprendre l'action.

En prolongation, Boland a obtenu la meilleure chance de marquer pour l'Océanic, frappant un poteau, alors que la cage de Kiselev était désertée par le portier. Auteur du seul but inscrit en tirs de barrage, Kurashev scellait l'issue de la rencontre en fusillade.

Les Remparts rentraient immédiatement après le match à Québec, où ils disputeront samedi le dernier match de la saison régulière aux Phoenix de Sherbrooke.

***

Serge Beausoleil était déçu du résultat final, alors... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet) - image 2.0

Agrandir

Serge Beausoleil était déçu du résultat final, alors que son équipe a totalement dominé la rencontre.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

L'Océanic pas encore assuré d'une place en séries

«Kiselev qui bloque 46 tirs et Boland qui touche le poteau sur une cage béante à la fin, puis des belles chances de marquer, même en prolongation...» Voilà comment Serge Beausoleil résumait la défaite de l'Océanic contre les Remparts, vendredi à Rimouski.

Le point obtenu n'assure pas à l'Océanic une place dans les séries. Le match de samedi contre les Voltigeurs sera déterminant pour la troupe de Beausoleil, qui devra aller chercher au moins un point. «Avec une victoire, on va passer au 12e rang», analyse l'entraîneur-chef. «C'est aussi serré que ça! C'est fou!» 

Lors du match contre les Diables rouges, Beausoleil a beaucoup utilisé Charle-Édouard D'Astous et Tyler Boland. Il risque de compter sur ces mêmes joueurs pour espérer vaincre les Voltigeurs, samedi à Drummondville. «Ce sont des gars qui sont bien entraînés et qui sont capables de jouer 2 en 2», assure le pilote des Bleus.

Vendredi, le véritable adversaire des Rimouskois a été le gardien Evgeny Kiselev, qui a volé plusieurs buts. «C'était un très beau match», a noté Beausoleil. «On a donné un but et ça n'a pas viré de notre bord! C'est comme ça, des fois.

«Quand on joue des matchs où on donne un filet, on a beaucoup de chances de l'emporter», a-t-il ajouté. «C'est dommage qu'on se soit inclinés, ce soir. On les a plus que doublés sur les chances de marquer. Il n'y a personne qui a joué un mauvais match. Je suis satisfait de tout le monde! Tout ce qu'on demande, c'est que les gars se donnent et, ce soir, ils se sont donnés. On est très satisfaits de ce qu'ils ont fait! Mais, je pense qu'on méritait un meilleur sort.»  Johanne Fournier

(collaboration spéciale)




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer