Les Remparts corrigés 6-0 par les Sags

Le gardien Evgeny Kiselev a fait face à... (Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Le gardien Evgeny Kiselev a fait face à un barrage de 50 tirs dans la défaite de 6-0 des Remparts contre les Saguenéens.

Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Saguenay) Malgré leur jeunesse, les Remparts n'ont pas souvent été déclassés, cette saison. Vendredi toutefois, contre des Saguenéens grandement améliorés, ils ont été blanchis 6-0 devant une foule de 3011 amateurs, au Centre Georges-Vézina.

N'ayant pas rencontré leurs grands rivaux de la 175 depuis les changements des Fêtes, les Remparts n'avaient pas encore goûté à la médecine des Saguenéens. C'est finalement toute une leçon de hockey que la troupe de Yanick Jean a servie à de jeunes Diables rouges diminués par des blessures à plusieurs vétérans.

«C'est plate, parce que c'est une rivalité, pour nous, Chicoutimi, mais c'est clair que dans les cycles, nous ne sommes vraiment pas à la même place», a reconnu Philippe Boucher. «Eux, ils sont au top et nous, on commence.

«J'aurais quand même aimé qu'on réagisse mieux.On a laissé un gars challenger notre banc après un but. On n'a rien fait. Dans le temps, il se serait passé de quoi...» a laissé entendre l'entraîneur-chef des Remparts au sujet des nombreux accrochages ayant ponctué le match.

Tenant leur bout en début de rencontre, les Remparts ont commencé à voir leur armure se fissurer après que Frédéric Allard eut ouvert la marque, à 7:57. Le défenseur originaire de Québec a récupéré un rebond se trouvant aux pieds du gardien Evgeny Kiselev pour ouvrir la marque.

«J'étais rendu bas, car les gars qui me couvraient avaient triché. Je suis descendu au cas où il y aurait un retour. De toute façon, j'avais deux joueurs qui me couvraient derrière», a expliqué le produit du Blizzard du Séminaire Saint-François.

L'espoir des Predators de Nashville allait récidiver en fin de première, sur un puissant lancer frappé, après que les Saguenéens eurent bourdonné dans le territoire de Québec pendant une bonne partie de la période. Avant la fin de l'engagement, Joey Ratelle a battu les défenseurs Benjamin Gagné - son ancien coéquipier à Drummondville - et Samuel Hould, pour porter l'avance des locaux à 3-0. Allard a récolté une passe sur le jeu.

Outrageusement dominés au chapitre des lancers en première (17-3), les Remparts n'ont fait guère mieux en deuxième, ne testant Julio Billa qu'à sept reprises. Pendant ce temps, les Sags s'en donnaient à coeur joie contre Kiselev, qu'ils ont mitraillé de 18 tirs, dont trois ont touché la cible, ceux de German Rubtsov (A.N.), Antoine Marcoux et Brendan Hamelin (A.N.).

Kiselev laissé à lui-même

En troisième, les Remparts ont visité le banc des pénalités à répétition, mais ont été en mesure de repousser la menace des Sags. «On a été punis pour tout. Drapeau prend un deux minutes pour une mise échec en retard. Bien, je pense que Ratelle aussi était en retard, que le coude était haut, qu'il avait les gants à terre, qu'il était prêt à se battre et il n'a même pas eu un deux minutes. Je pense que plusieurs voulaient voir Allard marquer son troisième but, ce soir...» a ironisé le pilote québécois, rappelant que son club était le moins puni de la LHJMQ.

Abandonné à son sort, Kiselev n'a pas mal paru malgré le pointage élevé. Il a repoussé 44 lancers des 50 lancers dirigés vers lui. Jamais Boucher n'a eu envie de le retirer du filet.

«J'ai dit aux joueurs après la première période qu'il ne fallait pas qu'ils s'attendent à ce que je change de gardien ou que je demande un temps d'arrêt. [...] Un moment donné, il faut que ça vienne d'eux autres. Si te faire rire de toi au banc, ce n'est pas assez, il faut qu'il y ait quelque chose [qui se passe]...»

***

Rubtsov à Chicoutimi pour combien de temps?

Les Saguenéens ont réalisé un grand coup en janvier en convainquant leur premier choix européen de 2016 (27e au total), le talentueux German Rubtsov, de terminer la campagne à Chicoutimi. Le centre russe de 18 ans, qui avait partagé le début de la saison entre la ligue junior russe et la KHL, a inscrit 9 buts et 12 passes en 15 matchs depuis son premier match avec les Sags. Ces performances ont valu au choix de première ronde de Philadelphie en 2016 (22e au total) de signer un contrat de recrue, jeudi. Comme il évoluait en Europe en début de saison, Rubtsov devient admissible à jouer au niveau professionnel dès la saison prochaine.

Le passage de Rubtsov à Chicoutimi pourrait donc être de courte durée. «On le savait à la base. Et honnêtement, c'est ce qu'on souhaite à ces joueurs-là», a commenté l'entraîneur-chef Yanick Jean. «Lui, il est venu ici pour une raison : s'adapter au hockey nord-américain. Lui, il peut profiter des Saguenéens et les Saguenéens peuvent profiter de lui. C'est du donnant-donnant. Le reste, on verra en temps et lieu ce que les Flyers vont décider.»

***

L'enthousiasme de retour au Royaume!

Yannick Jean... (Le Quotidien) - image 4.0

Agrandir

Yannick Jean

Le Quotidien

En faisant plusieurs acquisitions à la dernière période des transactions, les Saguenéens voulaient envoyer le message à leurs partisans qu'ils croyaient au noyau de joueurs ayant grandi dans l'organisation, les Nicolas Roy, Frédéric Allard et Julio Billia. Résultat? L'enthousiasme pour l'équipe est revenu au Royaume!

Depuis que le dg et entraîneur-chef Yanick Jean a ajouté les Olivier Galipeau, Joey Ratelle, German Rubtsov, Kelly et Kevin Klima à sa formation, les amateurs se sont remis à croire aux chances de leur équipe de gagner en séries et ont répondu en renouant avec le Centre Georges-Vézina. Si bien que depuis janvier, le vénérable amphithéâtre a accueilli six foules de plus de 3000 personnes contre aucune avant les Fêtes. C'est cinq de plus que la saison dernière et quatre de plus que la saison précédente.

«Les partisans nous en parlent, ils ont hâte au prochain match. L'atmosphère est complètement différente dans le Centre Georges et dans la ville. Et ça, ç'a des répercussions sur les joueurs. Les foules qu'on a le démontrent. On voulait créer un engouement et de ce côté-là, c'est réussi. Notre fiche à la maison [20-9-0-1] fait aussi en sorte que les gens aiment ça venir nous voir jouer.»

Le défi de Jean était de faire prendre rapidement la sauce au sein de ce nouvel alignement. Surtout, il voulait que son club, avec ses nouveaux éléments, apprivoise davantage sa surface de jeu olympique et rende les matchs au Centre Georges-Vézina difficiles pour les adversaires.

«On voulait avoir une identité par rapport à la maison, à la grande glace, jouer différemment. Et je pense qu'on est sur la bonne voie de ce côté-là. Galipeau, Ratelle, Rubtsov et les Klima ont amené une autre dimension par rapport à la rapidité. Je pense que le spectacle qu'on donne à nos partisans est meilleur. En tant qu'équipe, on a l'impression qu'on progresse.»

Moins de pression sur Roy

L'arrivée des nouveaux attaquants aura en outre permis d'enlever un peu de pression sur les épaules de Nicolas Roy, la grande vedette offensive du club, qui n'avait pas beaucoup de soutien à ce chapitre en première moitié de saison. «Si on regarde notre récent match à Shawinigan, le trio de Nicolas a marqué le but gagnant. Avant la période des transactions, quand il participait seulement à un but, on ne gagnait pas.

«Ça lui permet aussi de jouer avec des bons joueurs. Pour finir sa carrière junior, c'est une bonne situation pour lui», ajoute Jean au sujet de l'espoir des Hurricanes de la Caroline, qui a inscrit 32 buts et 39 passes en 45 matchs, cette saison.

Avec une équipe campée au septième rang de la LHJMQ avant le match de vendredi, Jean évite de se faire des scénarios en vue des séries en raison de l'embouteillage prévalant dans le classement de la ligue. «Il y en a tellement des scénarios possibles! Nous, on peut encore finir sixièmes! Et le classement, honnêtement, il nous passe un petit peu par-dessus la tête. Ce n'est pas qu'on est au-dessus de nos affaires. On se concentre sur notre équipe et notre progression.»




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer