Les Remparts coulés en 42 secondes

Malgré une solide performance avec 31 arrêts, le... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Malgré une solide performance avec 31 arrêts, le gardien des Remparts, Evgeny Kiselev, a été battu à deux reprises en moins d'une minute en fin de troisième période. Brandon Gignac a donné la victoire aux Cataractes.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) À sept minutes d'une victoire sur les meneurs de la division Est, les Remparts ont accordé deux buts en 42 secondes pour permettre aux Cataractes de se sauver avec une victoire de 3-1, devant 9796 amateurs, au Centre Vidéotron, dimanche.

L'impasse perdurait depuis deux périodes lorsque les Remparts se sont inscrits à la marque, en tout début de troisième, sur un tir de la pointe voilé de Christian Huntley. Les locaux n'ont toutefois pas été en mesure de préserver cette mince avance face à des Cataractes pourtant handicapés à l'attaque, en l'absence des Alexis D'Aoust et Samuel Guilbault.

«Je trouve ça de valeur, honnêtement, parce que ç'a été un bon week-end. Samedi, on a travaillé. On a été chercher deux points. Aujourd'hui, on s'est donné une chance. "Geno" [Kiselev] a été solide. Nos défenseurs ont bien fait ça. On a payé le prix, on a bloqué des lancers. Il y avait de l'ambiance. [...] Si on avait été chercher un deuxième but, le résultat aurait été autre», a analysé Boucher, ajoutant que certains de ses attaquants «refusaient toujours» de lancer au but.

Il n'a pas fallu très longtemps en première pour réaliser que la rencontre serait nettement plus animée que celle de la veille contre les Foreurs. Après seulement 1:15 de jeu, Yanick Turcotte et Mathieu Olivier avaient déjà laissé tomber les gants, dans un furieux combat qui semblait avoir été réglé pendant la période d'échauffement.

Cela allait donner le ton à une période fertile en émotions, où une deuxième bataille n'a pas mis de temps à éclater entre Andrew Picco et Cameron Askew, à la suite d'une mise en échec par l'arrière discutable du premier.

Indiscipline

Indisciplinés, les Remparts ont passé le reste de l'engagement à se défendre, toutefois avec succès, écopant de quatre pénalités mineures - «toutes méritées», selon Philippe Boucher - avant que l'adversaire n'en obtienne une. Particulièrement brillants en désavantage numérique, Raphaël Maheux et Olivier Garneau ont bloqué une multitude de lancers.

«Olivier, c'est un peu le baromètre de notre équipe. Quand Olivier est fatigué, les autres gars sont fatigués; quand Olivier travaille fort comme ça, c'est un leader pour nous autres. Les gars le suivent. Ce soir, ç'a été tout un effort», a convenu Philippe Boucher au sujet de Garneau qui, de son côté, considérait que ça faisait «partie de sa job».

Tirant malgré tout leur épingle du jeu en première, les Remparts ont connu un deuxième engagement moins reluisant, se retrouvant la plupart du temps embouteillés dans leur zone et concédant 10 tirs à l'adversaire. Solide devant la cage québécoise, le gardien Evgeny Kiselev a maintes fois dû se signaler.

«À chaque match, j'essaie de faire de mon mieux. C'était important de rebondir après mon match à Rimouski. J'ai travaillé fort avec notre entraîneur des gardiens. Malheureusement, j'ai perdu ma concentration pour une couple de minutes et ça nous a coûté cher», a laissé entendre le gardien des Remparts, qui a réalisé 31 arrêts, dont deux spectaculaires devant Cameron Askew.

Les locaux sont mieux sortis en troisième, portés par le but d'Huntley, inscrit à 26 secondes, mais les Cataractes sont revenus en fin de période avec deux réussites rapides de Nicolas Welsh et Brandon Gignac. Askew a complété la marque dans un filet désert.

En vitesse

Les attaquants Derek Gentile et Mikaël Robidoux ont été réintégrés à la formation des Remparts... Étienne Verrette, Igor Larionov Jr, Mathieu Ayotte (suspension), Jesse Sutton ont été rayés de l'alignement... Philipp Kurashev a été blessé à la suite d'un contact genou à genou avec Mathieu Olivier en fin de première, mais a pu terminer la rencontre.

En attendant Beauvillier...

Anthony Beauvillier cumule 4 buts et 7 passes en 31 matchs... (AP, Kathy Willens) - image 3.0

Agrandir

Anthony Beauvillier cumule 4 buts et 7 passes en 31 matchs avec les Islanders de New York.

AP, Kathy Willens

Ayant connu un début de saison «en séquences», les Cataractes se sont néanmoins maintenus parmi les meilleures formations du Circuit Courteau, et ce, sans avoir procédé à des ajouts majeurs, à l'exception de Cameron Askew, lors de la dernière période des échanges.

Qui plus est, la formation mauricienne ne peut jusqu'à maintenant compter sur les attaquants Anthony Beauvillier et Gabriel Gagné, qui évoluent dans les rangs professionnels. S'alignant avec les Islanders de New York, le premier cumule 4 buts et 7 passes en 31 matchs avec la formation new-yorkaise. Quant au second, un espoir des Sénateurs d'Ottawa, il s'est promené entre Wichita dans la ECHL et Binghamton dans la AHL, où il a participé à 35 matchs, au total.

«Martin [Mondou, directeur général] a des contacts, mais ce n'est pas vraiment positif, ce qu'ils lui disent. Le pourcentage de chances qu'ils reviennent est très faible. Moi, comme coach, ça fait longtemps que j'ai fait une croix là-dessus. Il ne faut pas rêver en couleurs non plus», a raconté l'entraîneur-chef Claude Bouchard.

Si ce dernier avait son mot à dire, il préférerait voir un Gabriel Gagné, notamment, jouer un rôle prépondérant dans son équipe junior, plutôt que de le voir obtenir du temps de glace limité dans les mineures.

«Dans une situation comme celle-là, on aimerait plus que le gars soit dans le junior et joue plus. Mais ce n'est pas nous autres qui run ça! Cette décision-là, c'est vraiment l'équipe professionnelle qui la prend», rappelle Bouchard, ajoutant que le joueur déciderait peut-être différemment.

Pendant l'attente, plusieurs formations de la LHJMQ se sont améliorées aux Fêtes, notamment Blainville, Saint-Jean et Charlottetown. L'inaction des Cataractes a étonné.

«Le plan, c'était de rentrer un autre attaquant offensif sur nos deux premiers trios. On était dans la lutte pour Gauthier et Trenin. Par rapport au prix demandé, ça n'a peut-être pas viré comme on voulait. Dans une situation comme celle qu'on connaît, alors qu'Alexis D'Aoust est blessé, ça nous fait plus mal...» a-t-il convenu.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer