Une relance par le centre

Louis-Filip Côté n'a pas marqué à ses 31... (Photothèque le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Louis-Filip Côté n'a pas marqué à ses 31 derniers matchs. L'entraîneur-chef des Remparts, Philippe Boucher, croit qu'un changement de position pourrait lui être bénéfique.

Photothèque le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Prisonnier d'une léthargie qui s'étire, Louis-Filip Côté aura plus de liberté sur la patinoire en jouant au centre, une nouvelle position pour le joueur des Remparts, qui connaît maintenant la définition de «guigne de la deuxième année».

Samedi, à l'entraînement, Côté se retrouvait entre Yanick Turcotte et Derek Gentile au lieu de sa place habituelle à l'aile. «On veut l'aider à s'en sortir», a dit l'entraîneur-chef Philippe Boucher en expliquant le raisonnement derrière ce changement.

«On veut que Louis-Filip ait la rondelle, et même s'il n'a pas joué beaucoup à cette position, il comprend bien la responsabilité d'être au centre. Il a une bonne tête de hockey, on l'a essayé, et dès les premières minutes [à Val-d'Or], il a bien fait et on va espérer que ça continue», a ajouté Boucher.

Côté n'a pas marqué à ses 31 derniers matchs, son dernier but remontant au 14 octobre. Il n'a amassé que cinq passes pendant ce silence offensif. Il ne se laisse pas aller au découragement, les chances étaient présentes. Reste à profiter de celles-ci.

«Tous les joueurs passent à travers une léthargie dans leur vie, c'est juste que la mienne est plus longue. Si je n'avais pas de chances de marquer, je serais plus négatif, mais j'en ai et je reste positif. Je n'y pense pas tout le temps, mais c'est sûr que j'ai hâte», admettait le numéro 23 après l'entraînement de samedi au Pavillon de la jeunesse.

Avant de se retrouver au centre lors des trois plus récents matchs, Côté n'avait pas joué à cette position depuis son passage au niveau pee-wee. «Ça fait longtemps. La différence avec l'aile, c'est l'angle pour recevoir la rondelle et les mises au jeu, mais je me sens à l'aise. Ça peut aussi m'apporter plus de vitesse, car je vais être en mouvement alors que j'ai un départ plus lent. Je ne sais pas trop si je suis un ailier ou un centre, mais présentement, c'est la bonne position pour moi.»

Il n'a pas encore discuté avec les centres naturels de l'équipe. Pour l'instant, il observe. «Je regarde les matchs à la télévision et je surveille les centres pour apprendre leurs trucs.»

La présence de Turcotte et Gentile à ses côtés pourrait l'aider à se relancer. «Yanick est ultra positif avec moi, il m'encourage et fait de l'espace alors que Gentile crée des chances offensives.»

Classement serré

Les Remparts disputent leurs deux prochains matchs à Rimouski (dimanche 15h) et à Baie-Comeau (mardi), des formations de leur division qui pourraient s'éloigner si les visiteurs de Québec devaient l'emporter.

«Il y a tellement de parité dans la Ligue. Quand tu penses que ça va se séparer après deux victoires, ça redevient assez compact dès que tu perds», a indiqué Boucher, dont la troupe a sept points d'avance sur l'Océanic, vainqueur à Shawinigan, jeudi, et vaincu à Gatineau, vendredi.

«Je regarde le classement, mais je ne me dis pas qu'il faut gagner pour que Rimouski et Baie-Comeau se retrouvent à tel rang. On veut finir le plus haut possible, car c'est ce qui va nous donner le plus de chances dans les séries, mais il faut d'abord jouer du bon hockey pour continuer à progresse, individuellement et collectivement. Je veux qu'on laisse tout sur la glace.»

Espoirs de la LCH : Orr et Cherry absents

En raison des activités en lien avec le 100e anniversaire de la LNH qui auront lieu à l'occasion du Match des étoiles la même fin de semaine à Los Angeles, Bobby Orr et Don Cherry ne pourront pas se pointer à Québec, le 30 janvier, pour diriger les équipes à leur nom au Match des meilleurs espoirs de la LCH. Philippe Boucher, des Remparts, dirigera l'une des deux formations, tandis que l'identité de l'autre entraîneur-chef sera dévoilée sous peu.

Des 40 espoirs présents au Centre Vidéotron, 17 joueurs ont reçu la cote A dans la liste de novembre du Bureau central de dépistage de la LNH, dont les attaquants Nolan Patrick (Brandon) et Nico Hischier (Halifax), deux des plus beaux espoirs du prochain repêchage de la LNH. En 2007, Orr et Cherry avaient aussi raté le rendez-vous présenté à Québec, mais l'organisation avait alors fait appel à Michel Bergeron, à Scotty Bowman, à Pat Burns et à Jacques Demers pour agir comme entraîneurs invités.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer