Armada 4/Remparts 1: «Une belle machine de hockey»

Alex Barré-Boulet et Samuel Hould bataillent pour la... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Alex Barré-Boulet et Samuel Hould bataillent pour la rondelle devant le gardien des Remparts, Evgeny Kiselev, qui a été solide devant l'Armada, mis à part le premier but du match.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Ils avaient disputé un «match des séries» contre eux au retour des Fêtes, mais jeudi, l'adversaire a pleinement rempli son rôle de favori. Plus redoutable avec l'ajout de deux joueurs importants, l'Armada de Blainville-Boisbriand l'a emporté 4-1 aux dépens des Remparts de Québec, jeudi, au Centre Vidéotron, devant 8326 spectateurs.

Contrairement à la rencontre du 28 décembre remportée en prolongation par les Remparts, l'Armada misait sur la contribution de Pierre-Luc Dubois et Alex Barré-Boulet pour ce dernier rendez-vous entre les deux équipes appartenant au même propriétaire.

Dubois a fait sentir sa présence en marquant le premier but de la soirée et en participant à deux autres, tandis que Barré-Boulet obtenait son premier point (une passe) avec sa nouvelle équipe. En fin de compte, Blainville-Boisbriand signait une quatrième victoire de suite tandis que les Remparts s'inclinaient une sixième fois à leurs sept dernières sorties.

«C'est une belle machine de hockey sur tous les points et on peut voir la différence que Dubois peut faire. On n'a pas décollé en première, c'est ce qui a fait mal. Il fallait être réaliste avec nos joueurs après la première : la raison pour laquelle on a eu du succès, c'est à cause du travail. Après, on a compétitionné, mais on a manqué de finition et une punition d'indiscipline a coûté un but. Si on joue comme on l'a fait dans les 40 dernières minutes, on va gagner des matchs», expliquait l'entraîneur-chef Philippe Boucher, qui a noté qu'il était fréquent que des joueurs qui recevaient des éloges via les journaux disputent un match plus difficile ensuite, comme ce fut le cas, jeudi.

Dominés en première

L'Armada a pris les devants 2-0 en première, dominant aussi 14-2 aux lancers. Les Remparts ont réduit l'écart dès la 32e seconde de la deuxième par l'entremise de Mathieu Ayotte, qui marquait une cinquième fois en sept matchs depuis son arrivée de Victoriaville, mais ce fut insuffisant. L'Armada a ajouté deux buts en fin de deuxième et début de troisième pour s'assurer de la victoire. Outre Dubois, Alexandre Alain, Yvan Mongo et TJ Melancon ont aussi marqué pour les visiteurs.

«Contre une équipe avec du talent comme ça, tu ne peux pas te permettre de tirer de l'arrière par deux buts tôt dans le match. Il s'agit d'une séquence qui se prolonge où l'on ne joue pas bien. On est supposés avoir une équipe qui travaille fort et on ne le fait pas assez pour le moment», indiquait le capitaine des Remparts Matthew Boucher.

Au total, les Remparts n'ont lancé que 20 fois sur Samuel Montembeault pendant qu'Evgeny Kiselev recevait 38 rondelles. Il a été solide, mais devait s'en vouloir sur le premier but du match.

«Les Remparts sont une équipe plus jeune, ça arrive dans une saison. La rondelle roulait pour nous, on a fait de belles exécutions, mais je ne m'excite pas trop avec un match au mois de janvier contre une équipe avec des nouveaux effectifs. Je ne suis pas inquiet pour Philippe, il va travailler avec ses jeunes et il sait où il s'en va. De notre côté, les gars sont sortis pour jouer, on était business. On a perdu sept matchs consécutifs, les gars l'ont eu dans les dents, ils n'avaient pas de fun, et là, ils étaient en mission», admettait Joël Bouchard.

En vitesse...

Le retour au jeu du vétéran Mathieu Ayotte, absent lors du dernier match en Abitibi, a signifié le retrait de l'alignement de la recrue Olivier Mathieu pour les Remparts. Alexandre Drapeau, Darien Kielb et Jesse Sutton n'ont pas joué... Joël Bouchard sur Alex Barré-Boulet : «Il n'a pas eu de point à son premier match, mais il a été très bon», disait-il sur le joueur natif de Montmagny... La microbrasserie Archibald a procédé, jeudi, au lancement de la bière du 20e anniversaire des Remparts... Le gardien de but Dereck Baribeau devrait sous peu recevoir ses jambières aux couleurs des Remparts et délaisser ainsi celles des Foreurs de Val-d'Or qu'il doit encore porter... Les Remparts disputent leurs deux prochains matchs à l'intérieur de leur division, soit dimanche à Rimouski et mardi à Baie-Comeau...

Joël Bouchard, entraîneur-chef et directeur général de l'Armada de... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé) - image 3.0

Agrandir

Joël Bouchard, entraîneur-chef et directeur général de l'Armada de Blainville-Boisbriand

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Bouchard reconnaissant

Joël Bouchard a été passablement occupé ces derniers mois, conciliant ses tâches de patron de l'Armada avec celles de conseiller de Hockey Canada, où il était de la dernière mission au Championnat mondial junior. «Ça fait cinq ans que je suis avec Hockey Canada, c'est très demandant, mais aussi très enrichissant. Ça fait beaucoup d'heures pour arriver en tirs de barrage...», disait celui qui est rentré à la maison à 3h du matin après la finale pour se pointer au bureau quelques heures plus tard pour la fin de la période des transactions dans la LHJMQ. Il avait bougé tôt, obtenant Pierre-Luc Dubois avant l'ouverture du marché et en mettant la main sur Alex Barré-Boulet à la dernière heure. «Je remercie les autres directeurs généraux, ce n'est pas facile de ne pas avoir un homonyme pour parler tout le temps», ajoutait Bouchard, qui voulait d'abord acquérir des joueurs qui ne changeraient pas la «chimie» de l'équipe, l'une des raisons expliquant les succès de l'Armada, cette saison. 

Le dossier du français

Depuis la fin du Championnat mondial junior, l'utilisation du français au sein de l'équipe canadienne a fait plus jaser que la médaille d'argent à la suite d'une entrevue de Julien Gauthier, qui laissait entendre qu'un règlement empêchait les francophones de parler dans leur langue maternelle. «Les Québécois ont bien fait ça et je suis fier d'eux, ça n'a jamais été fait pour insulter la langue française, loin de là, mais pour former un esprit de corps. Et ç'a fonctionné, tous les joueurs ont performé. Les Québécois n'ont pas été brimés, les gars parlaient français entre eux. Dominique [Ducharme] et moi, on se parlait en français lorsqu'on était tous les deux, mais en anglais avec les autres. Pour moi, le dossier est pas mal réglé, ç'a été pris hors contexte, ce qui est correct aussi», expliquait Joël Bouchard.

Pierre-Luc Dubois... (Le Soleil, Pascal Ratthé) - image 4.0

Agrandir

Pierre-Luc Dubois

Le Soleil, Pascal Ratthé

Dubois ne manque pas de motivation

Le prix payé pour l'obtenir l'importe peu, car tout ce qu'il veut, c'est d'aider son équipe à gagner. «Honnêtement, ça ne m'intéressait pas de le savoir, je l'ai appris dernièrement. Moi, je travaille, qu'ils aient donné la lune ou rien en retour», dit Pierre-Luc Dubois, nouveau joueur d'impact de l'Armada de Blainville-Boisbriand.

Le joueur de 18 ans disputait un deuxième match avec sa nouvelle équipe, jeudi, au Centre Vidéotron, après son passage remarqué avec l'équipe canadienne junior.

Dubois rentrait d'un séjour de trois jours à Winnipeg, où ses parents habitent depuis que son père, Éric Dubois, y occupe un poste d'entraîneur adjoint avec la filiale des Jets dans la Ligue américaine.

«Mon père, qui a assisté aux deux premiers matchs du tournoi et à la finale, n'était pas là parce qu'il jouait à Tucson [Arizona]. Ça m'a fait du bien de voir ma mère, leur maison, la ville et mes animaux», confiait-il avant le match contre les Remparts.

Le voilà à bord de l'Armada, qui a le vent dans les voiles.

«On en parlait dans l'autobus, le classement est tellement serré qu'un match peut faire la différence. Après Noël, c'est le moment le plus le fun de la saison et on est vraiment excité, on sent que quelque chose commence à s'établir et on ne manque pas de motivation. Je vois de belles choses dans l'équipe, ça me motive encore plus. On veut tous avoir du succès individuellement, mais tu n'es pas plus content à la fin du match si tu as trois buts et que l'équipe perd.»

Un tournoi Mondial junior épuisant

Choix de première ronde (troisième au total) de Columbus en 2016, Dubois a été la plus grosse prise de la dernière période des transactions de la LHJMQ, l'Armada cédant aux Screaming Eagles du Cap-Breton des choix de première ronde en 2017, de deuxième en 2018 et de l'attaquant Mathias Laferrière.

«Ça faisait deux ans qu'on allait chercher beaucoup de gars à la période des transactions au Cap-Breton, j'ai vécu ça de l'autre côté. C'est le fun, les gars ont été vraiment accueillants, ils m'ont fait sentir comme l'un des leurs. Je me sens de plus en plus à l'aise dans l'équipe.»

Le Championnat mondial junior étant derrière lui, il est fin prêt à aborder sa nouvelle mission : gagner avec l'Armada.

«Physiquement, ç'a été dur, mais aussi mentalement et émotionnellement. Passer d'une grosse victoire en demi-finale à une défaite crève-coeur le lendemain en finale, c'est difficile. Ça m'a fait du bien de relaxer pendant trois jours, je suis excité de retourner sur la glace», avouait celui qui veut avoir un impact dans toutes les facettes du jeu.

Dubois racontait avoir salué sa pension et le personnel des Screaming Eagles avant de partir du Cap-Breton pour rejoindre l'équipe canadienne. Il avait pensé apporter plus de linge que prévu.

«J'avais un pressentiment que je pouvais être échangé. Je trouvais que ça faisait loin pour y retourner juste une journée pour faire mes valises... Je n'oublierai jamais mes deux ans et demi là-bas, je suis arrivé au Cap-Breton à 16 ans, ils m'ont fait me sentir comme si j'étais chez moi», précisait celui qui pourra leur dire en personne, en mars, lorsque l'Armada jouera à Sydney.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer