Booth part le coeur gros

Le gardien de but Callum Booth a tourné... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Le gardien de but Callum Booth a tourné une page importante de sa carrière, samedi, en quittant le Centre Vidéotron pour la dernière fois comme joueur des Remparts de Québec.

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) «J'ai passé trois belles années et demie à Québec et je n'aurais pas changé cela pour rien au monde!» Le coeur gros, le gardien Callum Booth a tourné une page importante de sa carrière, samedi, en quittant le Centre Vidéotron pour la dernière fois comme joueur des Remparts de Québec.

Dimanche, la LHJMQ a officialisé la transaction l'envoyant à Saint-Jean en compagnie de Matthew Pietroniro en retour de choix de première ronde (2017), troisième ronde (2019), du gardien de 19 ans Alex Bishop et de l'espoir de 16 ans Mathieu Olivier. Même chose pour celle faisant passer le défenseur Benjamin Gagné de Drummondville à Québec, le directeur général Philippe Boucher n'ayant rien d'autre à annoncer en ce jour d'ouverture du marché.

Le gardien de 19 ans était visiblement ému, prenant le temps de remercier tous les membres de l'organisation, personnel hockey, les familles où il a logé, les fidèles partisans et même les journalistes affectés à la couverture de l'équipe!

«Les Remparts ont été un immense chapitre de ma vie, j'ai savouré chaque seconde de mon passage à Québec. Quand je suis arrivé, je ne pouvais pas m'imaginer que ça se passait comme cela. Je ne sais pas comment le dire, mais les amateurs ont rendu les trois dernières années et demie de ma vie tout simplement incroyables. Ç'a été fantastique de jouer dans une aussi belle ville, dans un tel environnement de hockey. J'ai été privilégié de jouer avec les Remparts», a-t-il dit tout juste avant la fin du match de samedi, contre Shawinigan.

Mais la loi du hockey junior étant ainsi faite, de bons joueurs de 19 ans sont souvent sacrifiés par les équipes en reconstruction - comme le sont les Remparts - pour acquérir des choix au repêchage ou des jeunes qui seront les vedettes de demain.

«J'ai eu une très bonne conversation avec Philippe [Boucher] et je comprends très bien pourquoi ça arrive. Je suis super triste de partir, et en même temps, je suis emballé par le nouveau défi qui se présente devant moi et je suis motivé à l'idée de poursuivre ma carrière avec les Sea Dogs. Je peux vous confirmer que si les Remparts s'en allaient à la Coupe Memorial, cette année, je serais resté ici», notait celui qui avait le droit de refuser une transaction.

Diable rouge pour toujours

Booth est arrivé à Québec à 16 ans, optant pour la LHJMQ à la place des collèges américains. Choix de troisième ronde (52e) des Remparts en 2013, il a ensuite été repêché en quatrième ronde (93e) dans la LNH par les Hurricanes de la Caroline. Il montre le meilleur pourcentage d'efficacité (,918) chez les gardiens de la Ligue, cette saison.

«Bien sûr, il y a eu des hauts et des bas, mais dans l'ensemble, j'aimerais remercier l'organisation pour tout ce qu'elle a fait pour moi. Depuis l'âge de 16 ans, je me suis consacré à travailler fort et à utiliser toutes les pièces qu'on avait ici pour se développer. Ça m'a aidé comme joueur et ça m'a changé comme personne. Je suis heureux d'avoir côtoyé tous ces gens et je leur en serai toujours reconnaissant. Choisir un souvenir en particulier serait impossible, je vais me rappeler de l'ensemble.»

Car jusqu'à la fin de ses jours, Booth se considérera comme un membre de la famille, comme un Diable rouge, et il prédit un bel avenir aux Remparts.

«On s'entend pour dire que Philippe est en train de construire toute une machine de hockey. Il y a d'excellents joueurs ici, et j'ai hâte de voir ce qu'ils vont faire dans les années à venir. Je vais toujours avoir le logo des Remparts à coeur!»

Des amis à Saint-Jean

Callum Booth change d'équipe, mais il n'arrive pas dans un vestiaire où les joueurs lui sont inconnus. En fait, il se joint aux Sea Dogs de Saint-Jean, qui misent sur plusieurs de ses amis et partenaires d'entraînement, l'été. En prime, sa nouvelle formation trône au sommet du classement de la LHJMQ à la présente trêve des Fêtes, avec 48 points.

«Je suis allé à l'école secondaire avec Samuel Dove-McFalls et j'ai joué presque tout mon hockey mineur contre Bokondji Imama, avec qui je m'entraîne aussi. Je connais aussi Spencer Smallman, via la Caroline, ainsi que Mathieu Joseph et Thomas Chabot par le Défi Russie-Canada. Mais j'ai aussi beaucoup d'amis avec les Remparts, ce sera difficile de leur dire au revoir», nous a-t-il avoué avant de les saluer une dernière fois.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer