Les Remparts en bonne position

En un an, le dg et entraîneur-chef des... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

En un an, le dg et entraîneur-chef des Remparts Philippe Boucher est parvenu à regarnir la banque de choix au repêchage qui avait été dilapidée en vue de la Coupe Memorial.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Même si le dg Philippe Boucher n'effectuait aucune autre transaction lors de la prochaine période des échanges après celle de Callum Booth, les Remparts se retrouveraient tout de même en meilleure position qu'elle ne l'a été depuis deux ans.

C'est qu'en une année, le patron du département hockey des Remparts est parvenu à regarnir presque totalement la banque de choix au repêchage de l'équipe, qui avait été dilapidée au profit de la construction d'une équipe digne de la Coupe Memorial, en 2015.

À ce jour, et incluant les choix de première ronde en 2017 et de troisième ronde en 2019 acquis plus tôt cette semaine dans l'échange de Booth à Saint-Jean, les Remparts repêcheront à toutes les rondes en 2017, dont deux fois en 8e ronde. En 2018, ils parleront également à toutes les rondes, sauf deux (première et cinquième). Et en 2019, ils détiennent toujours tous leurs choix.

«Notre vrai premier choix à nous en 2017, c'est le sixième, et l'année prochaine, c'est le quatrième. Ça montre un peu le dommage qui avait été fait à notre banque de choix avec la Coupe Memorial. Et on ne le regrette pas du tout. C'est ce qu'on avait à faire.

«Pour le reste, tu as toujours des surprises quand tu restes à l'affût des joueurs disponibles. On va essayer de voir qui est sur le marché, s'il y a des joueurs qui peuvent nous intéresser...» a laissé entendre Boucher, dont le téléphone restera ouvert pendant le congé de Noël, même s'il mettra le cap sur une destination ensoleillée.

Car bien que le portrait de l'équipe se soit grandement amélioré au cours des derniers mois, il n'entend pas laisser passer une offre qui pourrait accélérer encore davantage une reconstruction bien amorcée, considérant la position avantageuse de la formation au classement général (6e).

«Ça va bien, mais je ne crierai jamais victoire. Je pense que ce que nous avons fait avant Noël, c'est exceptionnel. Il faut donner du crédit à nos gars. Personne ne s'attendait à ça. J'ai hâte de voir d'ici a fin de la saison. À date, on fait du bon travail», a convenu Boucher.

Malgré la qualité de la cuvée 2017, il n'envisage pas d'échange visant à améliorer son rang de sélection de première ronde, acquis dans la transaction avec Saint-Jean, cette semaine. L'an dernier, il n'avait pas hésité à s'avancer afin de sélectionner Andrew Coxhead. Ne devant pas parler avant le 33e rang, il avait cédé au Cap-Breton ce choix, ainsi que ses sélections de première et deuxième rondes en 2017, pour grimper au 14e rang et mettre la main sur le Néo-Écossais.

«Il n'y a pas d'objectifs, aujourd'hui. Le repêchage est en juin. La période des transactions n'est pas finie de toute façon. On les prend une à la fois. Au repêchage, on verra», a-t-il laissé tomber.

Courteau déçu

Se trouvant dans l'impossibilité de confirmer ou commenter l'échange de Booth, Boucher ne voulait d'ailleurs pas trop élaborer sur les plans futurs de l'organisation, après la séance vidéo de l'équipe, mercredi matin. Même le principal intéressé s'est déguisé en courant d'air!

«Je ne ferai aucun commentaire jusqu'à samedi. Je m'excuse!» a lancé le gardien de but, avant d'aller rejoindre ses coéquipiers, qui réalisait un «mannequin challenge».

Lors de son premier événement questions-réponses avec les amateurs de la LHJMQ, le commissaire Gilles Courteau s'est pour sa part dit déçu que plusieurs transactions aient été éventées avant l'ouverture du marché, dimanche. «Ma déception, c'est pour les joueurs qui ont appris cette nouvelle-là de façon parfois inappropriée.»

Seulement six de la LHJMQ au match des espoirs

La Ligue canadienne de hockey a dévoilé mercredi l'identité des 40 joueurs qui s'affronteront le lundi 30 janvier lors du Match des meilleurs espoirs de la LCH/LNH, au Centre Vidéotron. Seulement six joueurs en provenance de la LHJMQ, soit la pire représentation québécoise en 22 ans d'histoire, ont été sélectionnés pour participer à ce match, dont le but est de réunir sur une même patinoire les meilleurs espoirs disponibles en vue du prochain repêchage de la LNH.

Du côté de l'Équipe Cherry, on retrouvera les défenseurs Antoine Crête-Belzile (Boisbriand), originaire de Québec, et Pierre-Olivier Joseph (Charlottetown), ainsi que les attaquants Maxime Comtois (Victoriaville) et Antoine Morand (Bathurst). Du côté de l'Équipe Orr, le gardien Alex D'Orio (Saint-Jean) et l'attaquant Nico Hischier (Halifax) seront de la partie. Les joueurs sélectionnés ont été choisis par les 30 formations de la LNH et ont été divisés en deux équipes par le personnel de la Centrale de recrutement de la LNH. Dix-sept d'entre eux sont projetés comme choix de première ronde dans la LNH, dont Comtois et Hischier. Fait inusité, deux fils d'anciens Nordiques, Cal Foote et Jake Leschyshyn, participeront à la rencontre.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer