Les Diables rouges à plat

Le défenseur Darien Kielb n'y est pas allé... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Le défenseur Darien Kielb n'y est pas allé de main morte pour neutraliser Tyler Boland après un bel arrêt d'Evgeny Kiselev.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le calendrier condensé de début de saison n'a pas épargné les Remparts, qui se sont présentés à plat devant l'Océanic, lors du plus récent chapitre de la rivalité entre les deux équipes, au Centre Vidéotron, samedi. Les hommes de Serge Beausoleil en ont profité pour donner une leçon de 6-3 aux Diables rouges.

«Ce qui a fait la différence, c'est que Rimouski avait plus d'énergie que nous autres. On a une jeune équipe. Les gars s'étaient bien préparés pour jouer contre Rouyn-Noranda vendredi. On était sur un high et on a eu de la misère à retrouver ce high-là. On a des joueurs, comme Kurashev, qui avaient joué des grosses minutes vendredi et pour qui ç'a été plus difficile ce soir», a noté d'entrée de jeu l'entraîneur-chef Philippe Boucher.

Les Remparts avaient connu un autre début laborieux à la maison. En début de première période, Carson MacKinnon a trompé la vigilance d'Evgeny Kiselev avec un lancer partiellement bloqué. Puis, en fin d'engagement, c'était au tour d'Antoine Dufort-Plante de mystifier le portier russe en complétant une passe savante de Dylan Montcalm.

Ce but a finalement sonné le réveil des Remparts, qui ont répondu dans les dernières secondes de la période. Venu appuyer l'attaque, le défenseur Christian Huntley a récupéré un retour de lancer de Philipp Kurashev pour déjouer Charles-Olivier Lévesque.

Les Remparts n'ont pas tardé à créer l'égalité à 53 secondes de la deuxième quand Mikaël Robidoux s'est échappé seul devant Lévesque, qu'il a aisément battu. Avant la fin de la deuxième, l'attaquant russe Denis Mikhnin redonnait l'avance à l'Océanic 3-2 en trompant Kiselev d'un tir précis du côté du gant. Un neuvième but pour la recrue de l'Océanic.

But controversé

En début de troisième, un filet controversé a fait basculer le match en faveur des visiteurs, alors que les Remparts étaient toujours dans le coup. Un officiel a d'abord signalé une pénalité à retardement à Yanick Turcotte. Samuel Laberge en a profité pour marquer. Les Remparts ont argumenté que la rondelle avait d'abord touché leur défenseur Ross MacDougall et que le jeu aurait dû être arrêté. Le sifflet de l'arbitre avait d'ailleurs retenti dans le Centre Vidéotron.

«Yanick a eu deux minutes pour avoir plaqué dans la bande. [...] Deuxièmement, c'est l'intention de siffler et non siffler qui arrête le jeu. L'arbitre avait sifflé. Quand je regarde la séquence, c'est Ross MacDougall qui avait marqué dans notre but. Ce qui arrête le jeu quand tu as une infraction contre toi, c'est la possession de la rondelle. Si Ross MacDougall la met dans le filet, d'après moi, il devait avoir possession», a plaidé Boucher, qui n'a pas eu droit à une révision sur le jeu.

Les officiels n'ont toutefois pas vu les choses de cette manière. Ils ont accordé ce quatrième but à l'Océanic, qui est devenu le filet gagnant. Kurashev a ensuite réduit l'écart 4-3, en avantage numérique, mais les Remparts n'étaient déjà plus dans le coup. Artem Maltsev et Hunter Moreau, dans un filet désert, ont ensuite scellé l'issue de la rencontre.

«On jouait un septième match en 11 jours et on a trouvé le moyen de jouer ce match-là et de diriger une quarantaine de tirs sur le filet des Remparts. J'étais très très fier des gars, ce soir. De la façon dont on a joué et géré ce match-là dans l'ensemble», a pour sa part félicité Beausoleil, dont le club - tout comme les Remparts - profitera d'un congé salvateur dans les prochains jours

La fatigue au banc des accusés

Le quatrième but controversé de l'Océanic a fait mal aux Remparts, qui se sont inclinés face à leurs éternels rivaux, samedi. Les Diables rouges n'ont toutefois jamais vraiment été à la hauteur, a estimé le vétéran Raphaël Maheux.

«Ç'a fait mal, le but, mais on n'a pas étés vraiment dans le coup tout le long du match. On ne se le cachera pas : on a une équipe jeune et on joue beaucoup de matchs depuis le début de la saison. Peut-être que la fatigue nous a rattrapés un peu et l'Océanic a bien joué aussi», a jugé le défenseur de 20 ans, qui s'est dit heureux que les Remparts puissent enfin profiter de quelques jours de congé avant le match de vendredi.

Auteur d'un magnifique but en troisième période, la recrue suisse Philipp Kurashev a pour sa part terminé sa soirée de travail avec un différentiel de -5. L'entraîneur-chef Philippe Boucher ne lui en tenait pas rigueur. «C'est un but important qu'il a fait, en troisième période. Il joue sur l'avantage numérique depuis le début de l'année. C'est un très bon passeur, mais il a aussi un très bon lancer et on a pu le voir, ce soir. Ça va arriver, des soirées comme celle-là. C'était trois matchs en quatre soirs. On lui en demande beaucoup. Il joue contre les meilleurs défenseurs. Je trouve qu'il progresse très bien.»

En début de troisième, l'entraîneur a eu l'idée de réunir Kurashev à Dmitry Buynitskiy et Igor Larionov Jr, dans une ligne totalement russophone. À son deuxième match en deux soirs, le troisième a bien paru. «Igor a été l'un de nos bons joueurs, ce soir. Vendredi, il avait joué moins de minutes, alors il avait plus d'énergie que les autres. C'est un peu pour ça qu'on les a réunis. L'important pour Igor, ce n'est pas la quantité de minutes. C'est qu'il réussisse à mettre sa blessure derrière lui, qu'il se prouve qu'il est résistant et je pense qu'il va faire de belles choses avec nous autres.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer