Un combat sonne le réveil des Remparts

Le combat d'Alexandre Drapeau (25) contre Nicolas Dumoulong... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le combat d'Alexandre Drapeau (25) contre Nicolas Dumoulong a donné le ton à une deuxième période de cinq buts des Remparts, eux qui tiraient de l'arrière 2-0.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Partis du mauvais pied, les Remparts ont inscrit cinq buts en deuxième période, dont des doublés d'Olivier Garneau et de Philipp Kurashev, pour signer une victoire de 6-3 sur le Titan d'Acadie-Bathurst, devant des gradins dégarnis, au Centre Vidéotron, mercredi.

Tirant de l'arrière 2-0 après une période, les hommes de Philippe Boucher ont ouvert la machine en début de deuxième à la suite d'un combat d'Alexandre Drapeau contre Nicolas Dumoulong. «Des fois, il faut lever le ton un petit peu entre les périodes. On a demandé à Yanick [Turcotte] de donner le ton. Les grands frères ont joué leur rôle. Yanick a fait ça. Alex Drapeau a lui aussi aidé notre équipe à sa façon. Les autres ont suivi. C'est notre vraie équipe qui a joué en deuxième et en troisième. Notre ADN, c'est le travail», a estimé l'entraîneur-chef Philippe Boucher.

Galvanisé par le combat du coéquipier Drapeau, Garneau a été le premier à secouer les cordages en deuxième, expédiant un retour de lancer de Turcotte (deux passes) derrière Francis Lavallée, en désavantage numérique. «J'étais à la bonne place au bon moment. Yanick a fait un très beau jeu», a expliqué Garneau.

Le Titan n'a toutefois pas tardé à rétablir son avance de deux buts, marquant sur cette même supériorité d'un homme, alors que Dawson Theede a poussé une rondelle, qui glissait lentement sur la ligne des buts, dans la cage de Callum Booth (35 arrêts). Ce dernier, qui effectuait un retour au jeu, a bien paru dans les deux derniers engagements, après avoir démontré de la nervosité en début de rencontre.

«Je ne veux surtout pas le montrer du doigt parce qu'on n'a pas bien joué en avant de lui, mais c'est normal. Tu as été blessé, tu ne veux pas que ça revienne, tu fais attention... Il était peut-être un petit peu craintif, mais après ça, il a été testé et il a été très solide», a jugé Boucher au sujet de l'espoir des Hurricanes, qui se remet d'une blessure à l'aine.

Les Diables rouges ont finalement pris feu en milieu de deuxième, amorçant une poussée de quatre buts, l'oeuvre de Darien Kielb, de Garneau et de Kurashev (deux fois) pour porter la marque à 5-3.

«J'ai été chanceux!» a lancé en riant l'attaquant suisse des Remparts. Le défenseur Ross MacDougall a complété le pointage dans un filet désert.

Bourcier sur le banc

Seul bémol à la victoire, le vétéran de 20 ans Jonathan Bourcier a réchauffé le banc des Remparts en fin de rencontre. Boucher lui reproche son mauvais conditionnement physique.

«On va passer du temps avec lui pour qu'il soit en meilleure condition physique et qu'il ait plus d'énergie sur la glace. Parce que c'est ce qu'on demande aux autres. C'est ce que nos joueurs nous donnent depuis le début de l'année», a-t-il laissé entendre, ajoutant qu'il était évident que sa nouvelle acquisition n'avait pas beaucoup joué à Bathurst.

De son côté, Mario Pouliot, a déploré que sa formation ait pris la mauvaise habitude de perdre ses avances. «En première, on jouait très bien. Notre gardien faisait les gros arrêts. On ne leur donnait rien. On frustrait leurs meilleurs joueurs. [...] On n'a pas le genre d'équipe qui peut se permettre de relaxer et de s'éloigner de son identité.»

Les leçons de Coxhead

Médaillé d'argent avec Équipe Canada Noirs, Andrew Coxhead a ramené une précieuse expérience du dernier Défi mondial des moins de 17 ans, qui se déroulait à Sault Ste. Marie (Ontario), la semaine dernière. Seul représentant de la LHJMQ dans cette sélection, l'une des trois formations canadiennes dans la compétition, l'attaquant des Remparts a pu se mesurer aux meilleurs joueurs de son groupe d'âge. «Ça m'a ouvert les yeux, à savoir où se situe le Canada par rapport aux autres nations. C'était très cool d'affronter les meilleurs joueurs des autres pays et de les regarder jouer.»

Déçu de la défaite de 2-1 contre la Suède en finale, le centre néo-écossais, qui a été utilisé à toutes les sauces par l'entraîneur-chef Paul Boutilier (Sea Dogs), a cru aux chances de l'emporter des siens jusqu'à la fin. «C'était un match serré. Je pense que nous avons bien joué et je pense que nous aurions pu gagner. Ça n'a juste pas tourné de cette manière...» L'attaquant de 16 ans est maintenant de retour dans le giron des Remparts où, à la lumière de son expérience, il tentera d'améliorer la vitesse de son coup de patin et de ses décisions avec la rondelle. «Ça allait vite là-bas!» a-t-il concédé.

Boucher a son plan pour Picco

Le statut de joueur affilié du défenseur Andrew Picco, acquis de Rimouski lundi, force le personnel d'entraîneurs des Remparts à bien planifier son utilisation.

C'est ainsi que l'arrière format géant (6'3" et 216 livres) sera inséré pour une première fois dans l'alignement des Remparts contre son ancienne équipe samedi, après quoi il sera cédé à son club junior A, les Tigers de Campbellton, dans la Maritime Hockey League, pour une période d'une semaine. «C'est un gars qui a quand même joué sur la première paire à Rimouski avec Simon Bourque, l'année passée. Il a joué beaucoup de minutes. Il faut comprendre qu'après ce qui lui est arrivé l'été passé, ça prend un petit peu de temps retrouver son synchronisme. Je l'ai trouvé déjà meilleur sur la glace ce matin qu'hier. C'est un gars d'expérience. Et l'expérience, ça ne s'achète pas», a estimé l'entraîneur-chef Philippe Boucher au sujet de son joueur qui a frôlé la mort, après une chute d'une falaise, l'été dernier.

Andrew Picco... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 4.0

Agrandir

Andrew Picco

Le Soleil, Patrice Laroche

Les Remparts entendent ensuite rappeler le défenseur à l'occasion de leur premier voyage de la saison dans les Maritimes, à Halifax, Saint-Jean et Charlottetown, du 24 au 26 novembre. «S'il reste cinq ou six matchs à jouer avant Noël, on va probablement le ramener pour ces matchs-là. Mais il faut parler avec son club junior avant. À partir du 18 décembre, il va devenir joueur régulier avec nous autres», a spécifié Boucher.

Ce dernier ne croit pas que l'épreuve subie par son joueur fera en sorte de changer le style de jeu physique, qui a fait sa réputation dans la LHJMQ. «Je ne pense pas. C'est un joueur physique. En avant des filets, c'était un joueur dur à affronter. Il jouait contre les meilleurs. Il n'a jamais eu de problème à jouer du Sherwood et à laisser tomber les gants ici et là, même si ce n'est pas pour ça qu'on est allé le chercher...»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer