Le ménage à quatre dérange

Jonathan Bourcier a participé vendredi à son premier... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Jonathan Bourcier a participé vendredi à son premier entraînement avec les Remparts.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le malheur des uns fait souvent le bonheur des autres. Si l'arrivée de l'attaquant Jonathan Bourcier chez les Remparts fait l'effet d'un nouveau départ pour le Gatinois, elle a toutes les apparences d'un cul-de-sac pour le défenseur Aaron Dutra, qui passera son tour lors des deux matchs de la fin de semaine contre l'Armada.

Le Torontois ne cache pas avoir encaissé durement la nouvelle de son retrait de l'alignement, lui qui devient la première victime du ménage à quatre chez les joueurs de 20 ans qui prévaut désormais chez les Remparts. Deux discussions avec l'entraîneur-chef Philippe Boucher n'ont visiblement pas suffi à le rassurer sur son sort.

«C'est plate. C'est pas mal tout ce que je peux dire pour l'instant. Ce n'est pas un sentiment agréable, mais c'est mon travail de me garder en forme en attendant de revenir dans l'alignement. D'ici là, je vais rester discret. C'est difficile de ne pas se sentir aliéné. On peut juste faire de notre mieux. Parce que je ne joue pas, et que je suis réserviste, je ne peux pas me laisser affecter par ça», a indiqué Dutra, qui cumule un but et cinq passes, en plus de présenter un différentiel de - 4, en 17 matchs, cette saison.

De son côté, Boucher dit avoir joué cartes sur table avec son vétéran, qui en est à sa troisième saison avec l'équipe. «J'ai parlé à Aaron [jeudi] et je lui ai reparlé [vendredi]. Ça fait partie du hockey. J'essaie d'être honnête avec les jeunes. La situation dans laquelle on est là, ça fait partie du hockey.

«C'est à lui, lorsqu'il va rentrer dans l'alignement, d'en profiter, et de se garder en forme d'ici là. Je ne m'attends pas à ce que ce soit une grosse distraction. On ne laissera pas ça devenir une grosse distraction. C'est à moi de ne pas laisser ça devenir une distraction», a insisté le pilote.

Ce dernier n'a pas mis de temps à mettre sa nouvelle acquisition au travail, alors que Bourcier se retrouvait sur le flanc droit d'un trio complété par Philipp Kurashev, au centre, et Matthew Boucher, à gauche, lors de l'entraînement au Complexe Les 3 Glaces, vendredi matin.

«C'est un élément offensif. On veut le mettre dans une bonne situation en partant. Ça équilibre très bien nos lignes. On a juste pratiqué 45 minutes ce matin, mais c'était intense, ça patinait sur toutes les lignes. Est-ce que ça va durer comme ça? Je ne sais pas. Mais j'ai aimé ce que j'ai vu.»

En supériorité

Boucher a également inséré Bourcier sur une première unité d'avantage numérique, qui connaît beaucoup de succès dernièrement, en compagnie des Boucher, Gentile, Kurashev et Huntley. «C'est un joueur qui a eu énormément de succès à Chicoutimi dans ce rôle-là. On n'a pas les mêmes patrons de jeu qu'à Chicoutimi, par contre. Mais on a vu avec un Beaton l'année passée et un Yanick Turcotte cette année qu'à 20 ans, les joueurs sont plus dominants, ont plus d'expérience. Il l'a fait à 19 ans. On pense qu'à 20 ans, il peut nous aider offensivement.»

Quant à Dutra, il prendra son mal en patience, tout en sachant qu'un échange est toujours possible. «J'aime cette équipe. J'aime l'idée de jouer pour une seule franchise dans ma carrière. Ça veut dire quelque chose pour moi de jouer pour ce chandail. Mais si on me donne l'opportunité d'aller quelque part où on a besoin d'un joueur de 20 ans pour stabiliser l'arrière, je pense que je peux apporter ça à une formation. Même si j'allais à une autre équipe en reconstruction, je vais amener une bonne attitude et essayer d'être un bon leader.»

Bourcier déjà à l'aise

Même s'il s'était tapé la route de Bathurst la veille, Jonathan Bourcier était énergisé à l'idée de sauter sur la glace avec ses coéquipiers, vendredi. Formant une ligne avec Kurashev et Boucher, il s'est tout de suite bien senti avec ses nouveaux partenaires. «Ç'a bien été, on se voyait bien. Ce n'est jamais facile une première pratique, mais je suis sûr que ça va venir. Ce sont deux très bons joueurs. On a de la vitesse et des habiletés.»

Chose certaine, Philippe Boucher est impatient de voir comment se comportera sa nouvelle addition face à l'Armada, samedi, à Blainville, et dimanche, à Québec. «Il faut lui donner le temps de reprendre confiance en ses moyens. Il a joué un petit peu moins là-bas. Il n'était pas dans un rôle offensif. Ici, on a le luxe de pouvoir lui donner un poste dans ce rôle-là.» Avec son arrivée et le retour éventuel des blessés Jérémy Laframboise et Igor Larionov Jr, l'entraîneur se retrouvera bientôt avec 16 attaquants. «C'est sûr qu'à Noël, on va essayer de ne pas avoir 25 ou 26 joueurs avec nous autres...»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer