L'homme fort des Remparts suspendu

Avant de subir les foudres de Yanick Turcotte... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Avant de subir les foudres de Yanick Turcotte en troisième période parce qu'il s'en prenait à un jeune coéquipier du joueur des Remparts, Danyck Calgaro avait donné une mise en échec à la tête du défenseur Christian Huntley, tôt en première période. Ce geste lui a valu une suspension d'un match.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Au lendemain d'une altercation où il a été l'agresseur en se portant à la défense d'un jeune coéquipier, l'homme fort des Remparts de Québec Yanick Turcotte a écopé d'une suspension de deux matchs pour s'en être pris à Danyck Calgaro, de Victoriaville, qui retenait la recrue Andrew Coxhead.

Il ratera donc les deux parties de la fin de semaine au Centre Vidéotron contre les Sea Dogs de Saint-Jean, vendredi, et les Foreurs de Val-d'Or, samedi. Après le match, l'entraîneur-chef Philippe Boucher avait déjà pardonné son vétéran, disant qu'il ne lui en voulait pas. Jeudi, il n'est pas tombé en bas de sa chaise en apprenant le verdict du préfet de discipline de la LHJMQ Raymond Bolduc, témoin de la scène.

Boucher savait que Turcotte raterait un match automatiquement, sauf qu'un deuxième s'est ajouté. «Yanick prend son rôle de grand frère à coeur, mais sait que ce qu'il a fait n'était pas nécessaire et ça doit lui servir d'apprentissage. Andrew est un gros bonhomme et peut prendre soin de lui, il faut faire chaque chose en son temps et ce n'était peut-être pas le moment, l'autre soir, mais on va vivre avec.»

L'entraîneur-chef n'envoyait pas un message négatif au numéro 17. Il a d'ailleurs discuté avec le principal intéressé, jeudi matin, afin de lui faire comprendre.

«Il est rempli de bonnes intentions, mais il y a d'autres façons de jouer son rôle. Il est au courant, personne ne lui en veut. On aime mieux l'avoir dans l'alignement que sur la galerie de la presse, en fin de semaine, surtout qu'on affronte deux bonnes équipes. Yanick est un joueur important pour nous, autant sur la glace que dans le vestiaire. Il obtient plusieurs minutes de jeu, écoule des punitions.»

Ironie du sort, le joueur qui a encaissé la colère de Turcotte a aussi écopé d'une suspension pour avoir donné une mise en échec à la tête du défenseur Christian Huntley, tôt en première période.

Grosse fin de semaine

Les Remparts profitaient d'un congé, jeudi, dans l'attente de la visite des Sea Dogs, vendredi. Les Foreurs suivront, samedi. «On va les prendre un à la fois», indiquait l'entraîneur-chef, conscient de la charge de travail dans cette séquence de trois matchs en quatre jours.

«Ils ont dominé 50-14 dans les lancers contre une très bonne équipe mercredi [victoire de 5-4 en prolongation contre Gatineau]. On parlait de voir comment on allait réagir contre des puissances de la Ligue, vendredi, c'est un club qui roule à fond de train qu'on affrontera. Il s'agit d'un club à maturité, ce sera un très bon test pour nous. À date, on a fait face à la musique, à part un certain dimanche après-midi», rappelait-il à propos d'une défaite de 10-2 contre Drummondville.

En raison de la suspension à Turcotte et de la présence de joueurs en mesure de s'imposer physiquement dans le clan adverse, Boucher devrait insérer l'ailier Mikaël Robidoux dans l'alignement et utiliser le défenseur Alexandre Drapeau à l'avant.

Première visite de Veleno

Au moment où les assistances sont à la baisse au Centre Vidéotron, Joe Veleno est de passage à Québec pour la première fois de sa jeune carrière, vendredi. «Il vaut le déplacement. Veleno est un jeune joueur exceptionnel, il est déjà une vedette dans notre Ligue», notait Philippe Boucher à propos du joueur ayant fait ses débuts à 15 ans avec les Sea Dogs, la saison dernière. Il n'était pas de la formation lors de l'unique visite des Sea Dogs à Québec, l'an passé.

Boucher avait aussi de bons mots à l'endroit du défenseur Thomas Chabot, qui entreprendra la présente campagne avec les Sénateurs d'Ottawa, dans la LNH. «Il leur manque un gros morceau, mais l'une des raisons que l'on fait du hockey junior, c'est pour aider au développement des jeunes et je suis fier de voir où Thomas est rendu dans sa progression. Il y en a tellement peu, ça fait aussi du bien de voir un défenseur québécois atteindre la LNH», notait celui qui a dirigé le joueur de Sainte-Marie de Beauce dans le programme U-15 de Hockey Québec lorsque Chabot jouait au niveau bantam.

Gentile prend plaisir à marquer

Derek Gentile... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche) - image 4.0

Agrandir

Derek Gentile

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Auteur de six buts à sa première saison avec les Remparts, l'an passé, l'ailier droit Derek Gentile est sur le point d'égaler cette production puisqu'il en compte cinq à ses cinq premiers matchs. «Il est un poison autour du filet», admettait l'entraîneur-chef Philippe Boucher.

«Je suis vraiment content de mon début de saison. Je ne sais pas trop comment l'expliquer, je me suis bien entraîné, cet été, et tout le monde autour de moi s'est amélioré et joue avec plus de confiance», estimait le numéro 27, auteur d'un tour du chapeau la semaine dernière.

Gentile n'est pas plus grand, mais il a ajouté quelques livres à sa petite charpente. «Je suis plus confiant sur la glace, un peu plus à l'aise grâce à l'expérience acquise l'an passé. Dans le hockey mineur, j'étais un joueur offensif, mais en arrivant ici, j'ai beaucoup travaillé à prendre plus conscience de ma défensive, j'essaie de devenir un joueur complet.»

Tout cela sans perdre l'instinct du marqueur qui pourrait en faire «un joueur dangereux à 19 et 20 ans», soumet Boucher à propos de l'attaquant de 17 ans. «Je l'ai peut-être, mais c'est surtout que je prends un plaisir fou à compter, c'est ce que je préfère. Je me fixe des objectifs personnels, mais tout part de l'équipe. Si on connaît du succès en groupe, on en aura aussi offensivement», précisait le natif du Cap-Breton.

Mercredi, il complétait un trio à caractère offensif avec Matthew Boucher et Philipp Kurashev. Ensemble, ils ont amassé cinq points (deux buts et trois passes). «Ils sont de très bons patineurs, ce sont des joueurs explosifs. Il y a plusieurs bons jeunes dans l'équipe, Louis-Filip [Côté] connaît un début de saison exceptionnel et les vétérans nous montrent un bel exemple.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer