L'Ontarien Darien Kielb... joueur boni

Arrivé de nulle part, l'Ontarien Darien Kielb s'est... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Arrivé de nulle part, l'Ontarien Darien Kielb s'est fait un nid à Québec.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Personne ou presque ne le connaissait, mais l'agent libre de 17 ans Darien Kielb est devenu le joueur boni de la saison 2016-2017 des Remparts.

«Quand t'as un joueur gratuit comme ça... On veut repêcher et ensuite développer ces jeunes-là, mais quand quelqu'un peut venir t'aider, je pense qu'on se doit de faire ça aussi», a affirmé l'entraîneur-chef Philippe Boucher, lundi, en parlant de l'Ontarien.

Dès le premier match du tournoi des recrues, en août, Boucher avait vanté les mérites de Kielb. Maintenant avec les «grands», le natif de Hamilton continue d'impressionner, surtout par ses qualités qui ne s'enseignent pas. «C'est un gars qui a une vision et un sens du jeu au-dessus de la moyenne», dit de lui l'entraîneur adjoint Daniel Renaud.

«Des fois, on joue des petits matchs deux contre deux... On peut voir qu'il a des habiletés avec la rondelle que peu de joueurs ont», estime Boucher.

Kielb a été ignoré par toutes les équipes de la Ligue junior de l'Ontario lors du repêchage de l'an dernier. Il a ensuite joué pour les Meteors de Fort Erie, dans le Junior B. Ses 13 points en 50 matchs n'avaient rien de spectaculaire, mais il est quand même tombé dans l'oeil des Remparts.

Surpris et frustré de ne pas avoir entendu son nom à l'encan 2015, Kielb s'est donné pour mission de prouver leur tort aux dirigeants de sa ligue provinciale. «Je savais que je pouvais le faire», a-t-il dit au Soleil, mardi. «Je m'amuse vraiment beaucoup ici.»

Selon Boucher, le principal défi de Kielb cette saison sera d'augmenter sa force physique et de s'ajuster au rythme soutenu des entraînements dans la LHJMQ, principalement en gymnase.

Le défenseur de 6'1'' et 159 livres est tout à fait d'accord. «Oui, je dois devenir un peu plus costaud pour gagner mes batailles devant le filet et montrer plus de robustesse. [...] C'est plus intense cette année. On s'entraîne tous les jours. L'an dernier, c'était plutôt : vas-y quand tu veux. Il n'y avait pas de routine.»

Efficace à un contre un

Même s'il n'est pas le plus fort, Kielb peut être efficace dans les bagarres à un contre un, selon Renaud. «Il n'a pas à surclasser ses adversaires physiquement. Il faut juste qu'il apprenne à les contenir défensivement. Parce qu'on sait qu'offensivement, il voit les jeux et les exécute de la bonne façon.»

Kielb prend tranquillement sa place dans le vestiaire. Renaud décrit un garçon timide, mais dont l'intégration se déroule bien. Un joueur agréable à diriger, l'a aussi vanté le coach.

La recrue a un bon modèle au sein même de sa formation. Le défenseur de 20 ans Aaron Dutra est arrivé à Québec dans des circonstances similaires, il y a deux ans. Et il connaît une belle carrière.

«Il est un très bon coéquipier pour moi. Il m'a donné quelques conseils, comme ne pas me mettre trop de pression sur les épaules. Il m'a prévenu que j'aurais des hauts et des bas, que je serais parfois nerveux. [Il m'a dit] de travailler fort et de mettre de côté les distractions», a expliqué Kielb.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer