Boucher jamais satisfait

Philippe Boucher est satisfait du travail de son... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Philippe Boucher est satisfait du travail de son choix de première ronde à la dernière séance de repêchage, le Néo-Écossais Andrew Coxhead. Mais il demande aux amateurs de tempérer leurs attentes.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Heureux de la tenue de ses Remparts depuis le début du camp d'entraînement, Philippe Boucher n'en est pas pour autant comblé. «Il ne faut jamais être satisfaits. C'est un peu un dicton pour moi. Mais on voit des belles choses, c'est encourageant. Et on le voit partout dans l'alignement», a indiqué l'entraîneur-chef, lundi.

Pour une équipe en reconstruction, les Diables rouges accomplissent du bon boulot. Ils auront remporté cinq de leurs huit rencontres présaison en 2016-2017, perdant les trois autres en prolongation. Leur dernière victoire a été acquise samedi, au compte de 4-2 contre le Drakkar de Baie-Comeau.

Les Remparts ont amorcé le dernier droit de leur camp d'entraînement avec une intense séance de patinage, lundi, quatre jours avant le début du vrai test, vendredi soir, contre les Saguenéens de Chicoutimi.

Rien n'est parfait

Rien n'est parfait; tout est à travailler, dit Boucher. «On a une jeune équipe. Un gars de 20 ans dans la Ligue nationale a tout à apprendre. Alors, tous nos joueurs ici ont beaucoup de choses à apprendre. Mais ce que j'aime, c'est que l'effort est là, les gars sont attentifs. On va accepter les erreurs, mais on demande de l'effort.»

Pour Boucher, pas question de fixer des objectifs de résultats, comme une position au classement ou un nombre de victoires. «Je n'ai jamais fait ça, dit-il. L'objectif a toujours été d'améliorer chaque joueur individuellement à tous les jours. Et de s'améliorer collectivement.»

Lundi, l'entraîneur-chef a louangé le travail de l'attaquant Ethan Crossman, victime la saison dernière d'un «message fort» de Boucher, qui l'avait renvoyé chez lui avant le début des séries éliminatoires. Le Néo-Brunswickois a inscrit sept points en matchs hors concours, un sommet chez les Remparts. Le trio qu'il formait avec la recrue Andrew Coxhead et le vétéran Yanick Turcotte a été le meilleur de l'équipe, samedi.

«Il est très réceptif, il veut s'améliorer. Quand t'envoies un message fort à quelqu'un, j'ai toujours été celui qui donne une chance tout de suite après. Jusqu'à maintenant, ça va très bien.»

Modérer les attentes

Coxhead, choix de première ronde du dernier repêchage, a quant à lui inscrit quatre points en sept rencontres préparatoires. Boucher se dit satisfait de la tenue du doué hockeyeur de 16 ans, mais prévient qu'il faut modérer les attentes. «Il ne faut pas les mettre trop élevées. On a toujours dit que c'est un très bon joueur qui pouvait nous amener beaucoup. On va être patients avec lui comme avec tout le monde.»

Le Néo-Écossais étonne surtout par son jeu défensif. Il pourrait même se voir confier certaines missions qui incombent souvent à des vétérans. «Fin de période, quand on a besoin de gagner une mise en jeu, j'ai pas mal le goût de l'envoyer assez régulièrement, remarque l'entraîneur. On le fait déjà jouer en désavantage numérique.»

Boucher s'envolera mardi pour l'Arizona, où son fils Matthew participera au camp des recrues des Coyotes. Le jeune Boucher devrait être de retour dans l'alignement des Remparts, vendredi, s'il n'est pas appelé à participer au «vrai» camp de la formation de la LNH.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer