Orgueil piqué, vie renouvelée

Philippe Boucher apprécie au plus haut point la... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Philippe Boucher apprécie au plus haut point la nouvelle attitude de son attaquant de 17 ans Ethan Crossman, un jeune qu'il avait dû renvoyer à la maison à l'aube des séries, le printemps dernier, en raison de ses mauvaises habitudes de travail.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Piqués dans leur orgueil par leur renvoi à la maison à la veille du début de séries éliminatoires, le printemps dernier, l'attaquant Ethan Crossman et le défenseur Bryce O'Brien ont trouvé les réponses au questionnement de l'entraîneur-chef des Remparts de Québec à leur sujet. Résultat : les deux ont réussi à convaincre Philippe Boucher qu'ils avaient leur place dans l'alignement.

En mars 2016, Boucher avait procédé à un coup de balai en indiquant à Crossman, O'Brien et Dakotah Woods que leur présence en ville n'était plus requise, et ce, tout juste avant la première ronde perdue en quatre matchs contre les Olympiques de Gatineau.

Si Woods a fait partie de la première vague de coupures, au camp d'entraînement, les deux autres sont revenus dans les bonnes grâces de Boucher par leur ardeur au travail.

«Je voulais l'appeler en juin, juillet et août, mais je ne lui ai parlé que dans les premiers jours du camp après avoir vu qu'il était en forme. La seule raison pour laquelle je ne l'ai pas fait avant, c'est parce qu'il n'y avait rien de magique dans ce que je pouvais lui dire. Les réponses, c'est lui qui les avait», a expliqué l'entraîneur-chef, mardi, au terme d'une session d'entraînement au Pavillon de la jeunesse.

Choix de troisième ronde de Moncton en 2015, Crossman avait été acquis par transaction en décembre. Il n'avait amassé que deux passes en 37 matchs avant d'être retourné chez lui.

«On est dans un virage jeunesse, il est en plein dans l'âge [17 ans]. Il n'est pas une mauvaise personne, c'est un bon kid, mais comme pour tout le monde, ça reste un recommencement. Il s'est bien préparé, son attitude est meilleure, il a un bon camp, de la vitesse et score de partout dans les pratiques, ne lui reste qu'à amener ça dans les matchs.

«Tous les joueurs veulent un rôle offensif, faire des points. S'il s'avère un attaquant dans le top 6, tant mieux, mais je veux surtout qu'il travaille et qu'il utilise sa vitesse et son lancer», a précisé l'entraîneur-chef en lui suggérant de prendre exemple sur Olivier Garneau et de se rendre utile de plus d'une façon.

Discussions privées

Crossman n'a pas élaboré sur ses discussions avec Boucher. Ce qui importe, c'est qu'il est revenu à Québec avec une attitude différente de l'an passé et une compréhension du travail à faire pour jouer régulièrement dans la LHJMQ.

«L'an dernier, j'avais un peu la grosse tête, je pensais être arrivé... Ça m'a choqué d'être retourné chez moi et de ne pas participer aux séries, mais ça m'a forcé à réfléchir sur ce que je devais faire pour mériter un poste et apporter ma contribution», a confié le jeune homme du Nouveau-Brunswick.

Meilleur marqueur (deux buts et quatre passes) des Remparts en cinq matchs préparatoires, Crossman estime que sa place dans la formation est en lien direct avec ce qu'il a fait pendant la pause estivale.

«Philippe ne pouvait pas me dire grand-chose, les réponses étaient dans ma tête. Je me suis bien préparé, autant physiquement que mentalement. J'ai amélioré mon éthique de travail. J'ai pris cela comme de l'adversité. On rencontre un obstacle, on le surmonte et on continue.»

Jesse Sutton prêt à franchir le prochain pas

Jesse Sutton a abordé le camp dans l'optique... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet) - image 3.0

Agrandir

Jesse Sutton a abordé le camp dans l'optique de mériter un poste.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

À 18 ans, Jesse Sutton est conscient que le temps est venu d'éclore. «Je suis prêt à devenir le joueur que je veux être», indique l'attaquant de troisième saison des Remparts.

Sutton a abordé le camp dans l'optique de mériter un poste et non pas de le prendre pour acquis, et ce, à la suggestion de sa mère. Il a atteint son but, mais ne crie pas victoire tout de suite.

«Je prends les jours un à la fois. J'ai connu deux bons camps, auparavant, et les choses n'ont pas tourné comme je l'espérais par la suite. J'ai travaillé fort sur tous les aspects et je pense être en mesure de faire le prochain pas», a indiqué le numéro 82.

Le joueur de Terre-Neuve a ajouté près de 10 livres à sa charpente de six pieds et un pouce, ce qui l'amène au-delà des 190 livres. Il espère maintenant ajouter des points à sa récolte de 10 (deux buts et huit passes) en 57 matchs.

«L'an passé, c'était en quelque sorte ma saison recrue après avoir raté mon année de 16 ans à cause d'une blessure à l'épaule. Je fais partie du groupe du milieu avec de l'expérience et j'aimerais aider les plus jeunes comme l'ont fait les Etchegary, Duclair et Erne pour moi, et ce, tout en continuant à me développer et à apprendre.»

Quel genre de joueur veut-il devenir? «Je veux être un joueur offensif, un gars sur lequel Philippe [Boucher] peut se fier. Je veux contrôler la rondelle, créer des chances de marquer, toucher le fond du filet. Ce n'est pas facile de savoir ce qu'on veut être sans pouvoir le montrer. À 18 ans, j'espère le faire cette saison», a affirmé le choix de troisième ronde en 2014.

«Comme [Jérémy] Laframboise, Jesse nous a forcé à le garder. Nous avons quatre joueurs dans le top 6, et par séquence, Jesse peut en faire partie. À 18 ans, t'es considéré comme un vétéran. On va être patient, mais il doit être capable d'assumer et jouer dans le top 6, de prendre des minutes», a précisé Boucher.

Bryce O'Brien remis de sa mononucléose

Identifié comme un projet par l'entraîneur-chef, l'arrière Bryce O'Brien a profité de l'été pour se remettre d'une mononucléose et liquider un surplus de 30 livres. «Je pèse présentement 199 livres, ça me permettra de suivre le rythme à ce niveau. J'y ai mis des efforts, cet été, je suis content d'être de retour», a dit le défenseur de 18 ans.

À 6 pieds 4 pouces, le droitier représente une denrée rare et les Remparts ont choisi d'investir dans son développement, surtout qu'il peut revenir la saison prochain à 19 ans. «Ça n'a pas été facile pour l'ego d'être retourné à la maison, mais d'un autre côté, je n'aurais pas rejoué à cause de ma mono. J'ai quand même toujours pensé avoir à nouveau ma chance, mais je devais faire mes preuves au camp. Je veux être un défenseur fiable à cinq contre cinq et en désavantage numérique.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer