Québec 4/Baie-Comeau 2: au goût de Philippe Boucher

En plus de se signaler défensivement, Jerry Laframboise... (Collaboration spéciale, Gérald Poirier)

Agrandir

En plus de se signaler défensivement, Jerry Laframboise (88) a marqué deux buts pour les Remparts, samedi.

Collaboration spéciale, Gérald Poirier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steeve Paradis</p>
Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Baie-Comeau) Trois buts inscrits en avantage numérique, sans riposte dans les mêmes circonstances de l'autre côté, ont conduit les Remparts à un gain de 4-2 face au Drakkar dans un match où les erreurs de jeunesse, ponctuées de quelques beaux éclats, ont été nombreuses, samedi à Baie-Comeau.

Les visiteurs ont généralement eu le meilleur dans cette rencontre, particulièrement lors de la deuxième période, qu'ils ont survolée. «Ce fut notre meilleure période de tous les matchs hors-concours», a souligné l'entraîneur-chef Philippe Boucher. «Je suis vraiment content de ce match. Les jeunes ont vraiment bien joué, même s'ils se sont levés à 4h30 du matin, comme dans le novice dans le temps. On avait de l'énergie.»

Jérémy Laframboise s'est distingué avec deux filets pour les vainqueurs, tous deux inscrits alors qu'il était bien planté devant le gardien en avantage numérique. «Il a aussi été notre meilleur joueur en désavantage», a ajouté Boucher, qui a tenu à encenser l'ensemble du groupe.

«Ça fait un bout que je fais du junior et un groupe avec un sens du hockey comme ça, ça fait un bout que je n'ai pas vu ça. On fait beaucoup de choses avec la rondelle.»

Un «down» en deuxième

Quelques mètres plus loin dans le couloir menant aux deux vestiaires, Martin Bernard aurait aimé voit plus d'intensité chez les siens. «On a "pogné un down" en deuxième. C'est pour ça que j'ai demandé mon temps d'arrêt pour ramener les joueurs à l'ordre. Des erreurs, on va en faire, mais au niveau de l'intensité, il n'y aura aucun pardon», a fait valoir le pilote du Drakkar, qui a notamment fait sauter quelques tours à D'Artagnan Joly.

Bernard ne s'inquiète pas du fait que la rencontre s'est jouée sur les unités spéciales. «On a du travail à faire, on est bien conscients de ça, mais on a travaillé zéro système depuis le début du camp d'entraînement», a-t-il souligné. «Là, on a deux belles semaines avant de rejouer pour pouvoir travailler nos systèmes de jeu.»

Avec une belle manoeuvre individuelle qui a endormi la défensive adverse, Philipp Kurashev a ouvert la marque en passant la rondelle entre les jambières d'Antoine Samuel. Vincent Deslauriers a répliqué une minute plus tard, récupérant le tir de Samuel Thibault, qui venait d'aboutir sur le poteau. Les Remparts ont repris les devants en avantage numérique avec le premier de Laframboise, laissé seul devant Samuel.

Laframboise a récidivé en début de deuxième, faisant habilement dévier le tir de Christian Huntley. À mi-chemin de cet engagement, le gardien partant Evgeny Kiselev (14 arrêts) a cédé sa place à Callum Booth, qui s'est mis dans le match en effectuant deux solides arrêts sur la même séquence aux dépens du Russe Ivan Chekhovich.

Deux combats ont pimenté cette rencontre, avec peut-être un léger avantage au joueur du Drakkar à chaque fois. Antoine Girard a jeté les gants devant Mikaël Robidoux, expulsé du match pour avoir tenté d'arracher le casque de son adversaire. Matteo Pietroniro a aussi affronté Louis-Filip Côté au bout du poing.

Le 26 de Lehoux retiré

Le Drakkar a amorcé vendredi les festivités de son 20e anniversaire avec son tournoi de golf annuel, suivi d'une soirée retrouvailles ayant attiré 450 personnes venues rencontrer la trentaine d'anciens sur place sur la glace B du Centre Henry-Leonard, pas encore recouverte de glace. Les possibilités de fraterniser se sont poursuivies après le match de samedi, alors que joueurs anciens et actuels ont participé à un 4 à 7 avec les amateurs.

Le plus connu de ces anciens, Yanick Lehoux, a appris lors des retrouvailles que le  numéro 26 qu'il a porté durant quatre saisons à Baie-Comeau sera retiré le 8 octobre, alors que les Tigres de Victoriaville seront de passage. Lehoux possède plusieurs records d'équipe, dont ceux du plus grand nombre de buts (67) et de points (135) en une saison, marques inscrites en 2000-2001. Son numéro ira rejoindre le 18 de Maxime Fortunus, seul autre immortel du Drakkar.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer