Remparts: trois joueurs, trois parcours

Andrew Coxhead pourrait être un des piliers des... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Andrew Coxhead pourrait être un des piliers des Remparts de Québec pour la prochaine saison.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La campagne 2016-2017 des Remparts s'est mise en branle, mercredi, lors de la première journée du traditionnel camp des recrues, au Pavillon de la jeunesse. S'y retrouvent 26 joueurs aux talents variés, aux origines diverses, aux parcours uniques. Le Soleil s'est entretenu avec trois d'entre eux.

L'espoir : Andrew Coxhead

Le mot est employé du bout des lèvres, mais les Remparts sont en reconstruction. Et Andrew Coxhead pourrait leur servir de pilier. Choix de première ronde (14e) lors du dernier repêchage, le natif de Bedford, en Nouvelle-Écosse, aurait été choisi plus tôt s'il n'avait pas souhaité tout haut poursuivre son cheminement dans les écoles préparatoires américaines.

«C'est une grande organisation, un bel endroit pour jouer. C'était très difficile de dire non. Quand j'ai été repêché ici, c'est ce qui m'a fait changer d'idée», a affirmé l'auteur de 22 buts et de 42 points en 38 matchs dans le midget, la saison dernière.

Les attentes sont donc élevées. Et Coxhead le réalise. «Oui, je suis un peu nerveux, mais ce n'est pas si mal. Je suis sûr que je vais m'ajuster», a-t-il affirmé d'une voix calme, quelques minutes avant son premier entraînement en tant que Diable rouge. Une séance où il s'est fait remarquer. «C'est rafraîchissant de voir un jeune arriver ici avec du talent», a lancé l'entraîneur-chef Philippe Boucher, peu après le retour au vestiaire.

L'attaquant de 16 ans a déjà hâte de jouer devant les milliers de spectateurs du Centre Vidéotron. Sa plus grande expérience du genre jusqu'ici? Un match pee-wee devant environ 8000 personnes... au Colisée Pepsi, il y a quatre ans.

Guillaume St-Pierre, de Saint-Augustin-de-Desmaures, est un partisan des... (Le Soleil, Yan Doublet) - image 2.0

Agrandir

Guillaume St-Pierre, de Saint-Augustin-de-Desmaures, est un partisan des Remparts depuis qu'il est tout petit.

Le Soleil, Yan Doublet

Le partisan : Guillaume St-Pierre

Pour Guillaume St-Pierre, un rêve se réalisait, mercredi. Le natif de Saint-Augustin-de-Desmaures est un partisan des Remparts depuis qu'il a «deux, trois ans».

«Je me sens comme quand j'étais jeune. C'est la deuxième fois que je mets le gilet des Remparts. Je les ai représentés au Tournoi pee-wee. C'est un rêve. [...] C'est sûr que je dois me concentrer sur le travail à effectuer, mais c'est un peu dur, une première journée comme aujourd'hui. C'est quelque chose!» a souligné l'ailier droit de 16 ans.

St-Pierre a été repêché en 12ronde (206e), en juin. Cette journée-là, il admet «avoir eu un petit stress» en voyant se succéder les sélections sans entendre son nom. «J'étais un peu fâché parce que j'espérais sortir plus haut. Mais quand j'ai vu l'équipe qui m'avait repêché, je ne pouvais plus être fâché.»

À moins d'une surprise, il devrait commencer la saison avec le Blizzard du Séminaire Saint-François, dans le midget AAA, où il a récolté sept points en 40 matchs l'an dernier. Mais il compte bien se faire remarquer d'ici là.

Le revenant : Giancarlo Fiori

Après une saison d'inactivité quasi complète, Giancarlo Fiori a fait un grand retour avec les Remparts, mercredi, au camp des espoirs. À 19 ans, le défenseur n'a pourtant rien d'une recrue. Mais au début de la saison 2015-2016, il a pris le monde du hockey par surprise en accrochant ses patins. Il venait d'être rétrogradé dans le junior AAA après avoir passé une saison complète chez les Remparts, jouant même à la Coupe Memorial.

Fiori s'est ennuyé de son sport. «Ç'a été une erreur de quitter le hockey», a reconnu l'athlète de Sainte-Thérèse. «Une décision prise sur le vif, peu réfléchie. [...] Mon moral était plus ou moins là. J'ai travaillé ça pendant le temps que je ne jouais pas. En ce moment, j'ai la tête claire.»

Il affirme avoir eu «une bonne discussion» avec Boucher pendant l'été. «Mon objectif, c'est de percer l'alignement, de connaître une bonne saison et de prouver à tout le Québec que Giancarlo Fiori, c'est pas un lâcheux.»

En vitesse...

«Ça fait vraiment du bien d'avoir repêché [tôt]», a soupiré d'aise Philippe Boucher, après le premier entraînement de ses recrues, mercredi. «C'est rafraîchissant de voir des jeunes motivés avec du talent.» Peu habitués aux choix hâtifs à l'encan de la LHJMQ ces dernières années, les Remparts ont eu des sélections dans les cinq premières rondes, en juin. Une infusion de talent qui fait sourire l'entraîneur-chef et directeur général... L'attaquant Lucas Thierus a choisi de ne pas se présenter au camp des recrues. «C'est son choix, et je respecte ça. Il vous expliquera sa décision», a dit Boucher. «Je l'ai vécu à 36 ans : j'ai accepté un contrat et j'ai décidé de ne pas y aller pour mes raisons à moi. S'il a décidé que le hockey, c'était assez pour lui, je respecte ça.»... Les jeunes Remparts se dirigent jeudi vers Chicoutimi pour un petit tournoi. Ils affronteront les recrues du Drakkar de Baie-Comeau (jeudi), de l'Océanic de Rimouski (vendredi) et des Saguenéens de Chicoutimi (samedi).

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer