Boucher magasine au Dakota

«Dans le cas de Timashov, ç'a été un... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

«Dans le cas de Timashov, ç'a été un coup de circuit. Mais des fois tu passes dans le vide. C'est ça, le repêchage européen...» affirme Philippe Boucher.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le dg des Remparts Philippe Boucher rejoignait vendredi son bras droit Christian Vermette à Grand Forks, au Dakota du Nord, où se déroule le Mondial des moins de 18 ans, afin d'amorcer son magasinage en vue du prochain repêchage européen de la LCH. Dans sa mire: du talent offensif capable d'améliorer l'équipe dès septembre.

Selon le sort qui sera réservé au Suisse Auguste Impose, les Remparts pourraient avoir à repêcher un ou deux attaquants, dont un centre, lors de l'encan de juin. Tout le long de la dernière année, des discussions ont eu cours avec des nombreux agents afin de cibler les meilleurs candidats. Il reste maintenant aux deux hommes de hockey à les évaluer de visu.

«On a la chance de voir certains des meilleurs joueurs européens, et même américains, qui peuvent faire partie de notre repêchage. Mais c'est surtout voir le talent européen, le pool de joueurs de disponible et faire les con-tacts avec les agents. C'est aussi une bonne occasion de prendre des informations sur certains joueurs qu'on peut aimer en discutant avec les dépisteurs de la LNH», a noté Boucher entre deux vols.

Échaudé par Kamenev

Détenant le 21e choix au total, il est confiant de pouvoir mettre la main sur un joueur de qualité. L'espoir sélectionné comblera le poste laissé vacant par l'échange de Dmytro Timashov à Shawinigan.

«Il y a encore des bons joueurs à cette position-là. La preuve, c'est Timashov [95e rang en 2014]. Il peut y avoir des bons joueurs à tous les rangs. On va avoir à décider si on en repêchera un ou deux. La décision n'est pas encore prise. Mais l'idéal, c'est d'aller en chercher un par année. Quand tu vas en chercher deux, tu augmentes le risque. La marge d'erreur est un petit peu plus grande. Dans le cas de Timashov, ç'a été un coup de circuit. Mais des fois tu passes dans le vide. C'est ça, le repêchage européen...»

Encore échaudé par la saga Vladislav Kamenev, Boucher s'est juré de ne plus refaire affaire avec l'agent qui l'avait induit en erreur sur la venue de son protégé, qui plus est l'année de la présentation de la Coupe Memorial à Québec.

«Le dossier Kamenev, je l'ai sur le coeur. C'était un agent [Jay Grossman] qui avait une longue relation avec les Remparts de Québec. On hésitait entre Ivan Provorov et lui, mais dû à la connexion qu'on avait avec cet agent, on avait décidé de prendre Kamenev. Les deux agents du joueur nous avaient garanti à 100 % qu'il allait venir. C'était quand même l'agent d'un des plus grands joueurs de l'histoire des Remparts de Québec [Alexander Radulov]!»

Le cas illustre bien la complexité du recrutement européen. Une organisation a beau faire ses devoirs, rien ne garantit que le joueur se présentera ou qu'il remplira les attentes. «Si je prends l'exemple des deux joueurs qui pourraient venir à Québec cette année, ce serait excitant de les avoir. Mais de là à être capable de les repêcher, que tout soit en règle et que les deux se présentent au camp d'entraînement? C'est une autre paire de manches!»

La tâche est importante, mais le jeu en vaut la chandelle, particulièrement pour une équipe en reconstruction. «Ça vaut le coup, parce que ce sont des joueurs qui ont le potentiel de changer le visage de ton équipe. Cela étant dit, le travail qu'il faut investir là-dedans, en proportion, c'est énorme.»

Oubliez la filière américaine

Matthew Quercia... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé) - image 3.0

Agrandir

Matthew Quercia

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Cinq Américains figurent présentement sur la liste de protection des Remparts, mais Philippe Boucher a très peu d'espoir de les attirer à Québec. Cela n'empêchera pas le dg de jeter un coup d'oeil à la formation des États-Unis au Mondial des moins de 18 ans et de réclamer des Américains lors de la séance régulière de juin.

Parmi les joueurs appartenant déjà aux Remparts, il faut d'ores et déjà oublier le défenseur Noah Hanifin, qui a accédé prématurément à la LNH, avec les Hurricanes. Il en va de même pour deux joueurs ayant intégré les rangs de la NCAA :  le centre Colin White (Boston College) et le défenseur Spenser Young (Providence College). Chez les espoirs réclamés en juin dernier, le centre Jack Hoey s'est déjà engagé avec Colgate University. Seul l'attaquant de 17 ans Matthew Quercia, des Monarchs Jr du New Hampshire de la Eastern Hockey League, pourrait encore intégrer l'équipe, lui qui avait passé 48h au camp des Remparts en août. 

«C'est toujours complexe et il y en a de moins en moins. On le voit avec Hanifin. Quand même on aurait dit à Hanifin de venir jouer dans la LCH pour qu'il devienne un pro plus rapidement, ça ne fonctionne plus. Il a fait un très bon pro à 18 ans. Le système américain fait une très bonne job à développer ses joueurs, autant pour leur équipe nationale que pour la LNH. Cela étant dit, on va travailler aussi fort pour essayer d'aller chercher ces joueurs-là», a affirmé Boucher.

Depuis quelques années, les équipes de la LHJMQ doivent repêcher des Américains lors de la séance régulière. La majorité d'entre eux opte toutefois pour les collèges américains. Quant à ceux qui sont présentement au Mondial, ils évoluent pour la plupart pour le programme national U18. «On les regarde pareil. Si on peut avoir des indications favorables de certains agents, on ne sait jamais. On va faire notre travail.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer